Investir dans les Métaux Précieux grâce à la Blockchain : Une Nouvelle Opportunité

La révolution de la blockchain a ouvert de nouvelles portes dans le monde de l’investissement. L’une des tendances les plus passionnantes est la tokenisation des actifs du monde réel, qui permet aux investisseurs de s’impliquer dans des métaux précieux tels que l’or, l’argent, les diamants et même le platine via des tokens basés sur la blockchain. Cette évolution offre une alternative intéressante aux investisseurs, en combinant les avantages des métaux précieux traditionnels avec la facilité et la flexibilité des crypto-actifs. Dans cet article, nous explorons cette tendance en plein essor et examinons les principales options disponibles pour investir dans les métaux précieux grâce à la blockchain.

L’or, une valeur traditionnelle qui se modernise

En 2023, le Bitcoin a connu une augmentation de 160%, se hissant au deuxième rang des actifs les plus rentables, juste derrière les actions Nvidia qui ont explosé avec une hausse de 228%. Cependant, l’or, un actif traditionnellement stable, a également brillé en se classant neuvième dans le classement des investissements les plus profitables établi par Kaiko Research. L’once d’or a franchi la barre des 2 000 dollars, marquant une augmentation de plus de 10% sur l’année.

Les investisseurs n’ont plus à choisir entre les cryptomonnaies et les métaux précieux. De nouvelles opportunités permettent désormais de combiner ces deux classes d’actifs. Ces nouvelles formes d’investissement, qui s’inscrivent dans la tendance générale de la tokenisation des actifs du monde réel, offrent de nombreux avantages. Contrairement à l’or physique, les tokens sont facilement transférables, les coûts de gestion sont réduits, et la blockchain simplifie le processus d’achat et de vente. De plus, la valeur de ces tokens est généralement moins volatile que celle des autres crypto-actifs, ce qui en fait un refuge potentiel pour les investisseurs en période de marché baissier.

Les cryptomonnaies adossées à l’or

Plusieurs cryptomonnaies sont adossées à l’or, offrant ainsi une alternative numérique à la détention d’or physique. Chaque token équivaut à une quantité spécifique d’or, ce qui les rend stables par nature, contrairement à d’autres crypto-actifs.

Le ratio de couverture entre le token et l’or physique peut varier d’une cryptomonnaie à l’autre. Certaines proposent un ratio de 1:1, ce qui signifie qu’un token équivaut à un gramme d’or, tandis que d’autres représentent une fraction d’once d’or. Pour émettre une cryptomonnaie adossée à l’or, l’entité émettrice doit détenir et stocker physiquement de l’or dans des coffres sécurisés.

Deux acteurs majeurs dominent ce marché. Le premier est Tether, avec son token Tether Gold (XAUT), qui équivaut à une once d’or. Le XAUT est conservé dans un coffre-fort en Suisse et offre aux détenteurs des droits de propriété sur des barres d’or spécifiques, identifiables par numéro de série, poids et pureté. Les tokens XAUT sont transférables entre les portefeuilles Tether et peuvent même être rachetés contre de l’or physique en Suisse.

L’autre acteur majeur est la société Paxos, qui émet le token PAXG, également garanti par une once troy d’or fin conservée dans les coffres de Brink’s gérés par Paxos. Comme pour le XAUT, le PAXG offre la possibilité d’être échangé contre de l’or physique.

D’autres métaux précieux sur la blockchain

Si l’or reste le métal précieux le plus populaire, il existe également des options pour investir dans l’argent, le diamant et le platine grâce à la blockchain.

Diamond Standard propose un modèle original, avec des pièces physiques intégrant de véritables diamants, et authentifiées par un QR code intégrant un haut niveau d’encryption. Chacune de ces pièces physiques est reliée à un certain nombre de tokens, baptisés CARATS, qui fluctuent en fonction du cours du diamant. L’investissement minimum est fixé à 100 dollars. Diamond Standard propose également une plateforme pour revendre ses tokens sans frais sur le marché secondaire.

Habsburg Fine Arts a lancé son propre token permettant aux investisseurs d’acquérir une fraction du portfolio royal des Habsbourg, qui rassemble plus de 5 000 saphirs, émeraudes, rubis et diamants. La valeur de ces gemmes a tendance à s’apprécier dans le temps, ce qui en fait une option attrayante pour les investisseurs.

Le sud-africain De Beers, le plus grand producteur de diamants au monde, a également intégré la blockchain pour certifier et tracer ses diamants, bien qu’il n’ait pas encore franchi le cap de la tokenisation.

Kinesis Money offre la possibilité d’investir dans l’argent via son token KAG, qui correspond à une once de lingot d’argent physique. La plateforme permet également d’investir dans l’or, suivant le même principe.

Certaines plateformes d’échange, telles que BitPanda, proposent également d’investir dans les métaux précieux. BitPanda Metals permet aux investisseurs d’acquérir de l’or, de l’argent, du platine et même du palladium.

La tendance vers la tokenisation des métaux précieux

Les métaux précieux s’inscrivent donc dans la tendance générale de la tokenisation des actifs du monde réel. Cette évolution devrait se poursuivre dans les années à venir, avec une multiplication des offres d’investissement. Elle attire à la fois les investisseurs en cryptomonnaies qui peuvent désormais diversifier leur portefeuille avec des métaux précieux et le grand public, qui peut investir plus simplement et à moindres frais qu’auparavant. La blockchain ouvre ainsi de nouvelles opportunités passionnantes pour ceux qui souhaitent investir dans les métaux précieux et profiter de leur valeur tout en bénéficiant de la flexibilité des crypto-actifs.

Check Also

La Question de l’Immunité de Donald Trump : Un Débat Juridique et Politique au Cœur de l’Amérique

Un Enjeu de Taille pour la Justice Américaine Dans une tournure des événements qui capte …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *