La Saga d’Evergrande : Entre Flambée et Crise Immobilière en Chine

L’envolée du géant chinois de l’immobilier (+35% ce mardi)

La saga d’Evergrande, le géant chinois de l’immobilier, continue de tenir le monde financier en haleine. Après une suspension de cotation jeudi dernier, l’entreprise a repris ses activités à la Bourse de Hong Kong ce lundi. Les premières minutes ont été marquées par une montée en flèche de près de 10%, suivie d’une incroyable augmentation de près de 35% vers 10 heures, heure locale. Cependant, ces échanges étaient loin d’être stables et prévisibles.

Une Simple Phrase à l’Origine de la Flambée

Cette envolée spectaculaire a été déclenchée par une déclaration audacieuse de la société immobilière en crise. “Le conseil d’administration estime que les activités de l’entreprise sont normales et qu’il n’y a pas d’autres informations concernant l’entreprise qui doivent être rendues publiques,” a déclaré Evergrande lundi soir, une affirmation qui semblait viser à justifier la reprise des échanges.

La Période Propice des Vacances en Chine

Cette reprise de la cotation a eu lieu pendant la semaine de vacances nationales en Chine, qui culmine le 1er octobre, une période généralement propice aux achats immobiliers. Malgré l’incertitude qui plane sur l’entreprise, les investisseurs ont manifesté un regain d’intérêt.

Les Investisseurs Pris en Otage par la Situation de la Direction

Cependant, la situation chez Evergrande est tout sauf stable. Le titre avait déjà subi une chute de près de 19% à la fin du mois de septembre, suite à des informations suggérant que le PDG de l’entreprise, Xu Jiayin, se trouvait en résidence surveillée. Evergrande avait suspendu sa cotation à la Bourse de Hong Kong le lendemain sans donner de précisions sur la situation de son fondateur.

Un PDG sous Pression

Evergrande a depuis confirmé que Xu Jiayin (aussi connu sous son nom cantonais Hui Ka Yan) était soumis à des “mesures coercitives en raison de soupçons de crime ou délit en infraction à la loi,” sans fournir plus de détails sur les allégations. En Chine, le terme “mesures coercitives” est généralement associé à une forme de détention pour faciliter les enquêtes criminelles. En outre, à la mi-septembre, Evergrande avait annoncé l’arrestation d’employés de l’une de ses filiales, sans préciser les motifs ni le nombre d’employés concernés. Selon le média économique réputé Caixin, deux anciens cadres d’Evergrande ont également été placés en détention.

Une Entreprise au Bord du Précipice

Malgré cette envolée du cours, Evergrande est loin d’être sortie d’affaire. La dette de l’entreprise est estimée à 328 milliards de dollars (soit 307 milliards d’euros), et elle doit impérativement la restructurer pour éviter la faillite. Cependant, cette restructuration est compliquée par le fait que sa principale filiale de promotion immobilière en Chine continentale, Hengda Real Estate Group, fait l’objet d’une enquête des autorités et ne peut plus émettre de nouveaux emprunts obligataires.

Une Crise Immobilière en Chine

Evergrande n’est pas un cas isolé parmi les promoteurs immobiliers chinois surendettés. Le secteur immobilier en Chine a connu une croissance fulgurante au cours des dernières décennies, grâce au financement de projets par la vente de biens avant leur construction. Cependant, l’endettement massif des entreprises du secteur a incité les autorités chinoises à mettre en place des mesures restrictives à partir de 2020.

L’Impact sur d’Autres Géants Immobiliers

Ces restrictions ont considérablement réduit l’accès au crédit pour ces entreprises, ce qui a entraîné des difficultés pour achever les chantiers en cours et a sapé la confiance des acheteurs potentiels, provoquant une baisse des prix. Cette crise a également touché un autre acteur majeur du secteur, Country Garden, qui était autrefois considéré comme financièrement solide. Fin 2022, le groupe affichait une dette colossale estimée à environ 1 152 milliards de yuans (soit 150 milliards d’euros). Même les acteurs moins importants ne sont pas épargnés, comme en témoigne l’avertissement du promoteur China Oceanwide cette semaine, signalant un risque de liquidation judiciaire.

Conclusion

La montée et la chute d’Evergrande reflètent les défis massifs auxquels est confronté le secteur immobilier chinois. Malgré l’envolée récente du cours de l’entreprise, la dette écrasante et les enquêtes en cours laissent présager une période difficile à venir. La crise immobilière en Chine continue d’inquiéter les marchés financiers et de susciter des incertitudes quant à son impact potentiel sur l’économie mondiale.

Pour suivre l’évolution de cette situation et son impact sur les marchés financiers mondiaux, restez à l’écoute.

Check Also

Panne Informatique Mondiale du 19 Juillet 2024 : Quand la Technologie Prend une Pause

Imaginez un monde où vos vols sont annulés, vos émissions préférées disparaissent des écrans, et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *