Vega-C : Retour prévu au quatrième trimestre 2024

La déconvenue continue pour le lanceur Vega-C, qui a été cloué au sol depuis son échec lors de son premier vol commercial en décembre 2022. L’Agence spatiale européenne (ESA) a annoncé que Vega-C ne reprendra ses vols qu’au quatrième trimestre 2024. Cette décision a été prise à la suite d’une série de problèmes techniques qui ont affecté le lanceur italien.

Les défis du programme Vega-C

Le programme Vega-C, supervisé par Avio, a connu une série de revers ces dernières années. Le deuxième lancement du lanceur (VV22) en décembre 2022 s’est soldé par un échec total, ce qui a nécessité une analyse approfondie des causes de cet incident. Une commission d’enquête indépendante a été mise en place pour élucider les problèmes et formuler des recommandations visant à garantir un retour en vol fiable.

Les enjeux financiers

Le retour en vol de Vega-C s’accompagne de coûts supplémentaires, estimés entre 25 et 30 millions d’euros. Ces coûts seront pris en charge dans le financement de l’ESA, approuvé par les États membres l’année précédente. Toni Tolker-Nielsen, directeur du Transport spatial de l’Agence, a souligné l’importance stratégique de ce projet pour l’Europe afin de maintenir un accès indépendant à l’espace.

Les leçons tirées de l’incident

La commission d’enquête indépendante a identifié une défaillance de la tuyère du moteur Zefiro40 comme l’une des causes principales de l’échec du lancement en décembre 2022. Cette défaillance était due à la combinaison de la géométrie de l’insert du col et des propriétés thermomécaniques du nouveau matériau utilisé. Pour remédier à cette situation, une nouvelle série de recommandations a été formulée.

Une nouvelle approche pour Vega-C

Pour garantir un retour en vol fiable et une exploitation commerciale robuste de Vega-C, la commission d’enquête recommande d’améliorer la conception des tuyères du moteur Zefiro40. Deux essais statiques supplémentaires seront également réalisés pour valider les modifications apportées. Un groupe de travail, dirigé par l’ESA et Avio, a été créé pour mettre en œuvre ces recommandations.

Giulio Ranzo, PDG d’Avio, a souligné la nécessité de revoir la conception de la tuyère du Zefiro40, ce qui constituera une étape cruciale pour le retour en vol réussi de Vega-C.

Perspectives d’avenir

Malgré les défis rencontrés, Vega-C reste un élément essentiel du programme spatial européen. Une fois de retour en vol, l’objectif sera d’accroître la cadence des lancements, visant à réaliser entre quatre à cinq vols par an. Arianespace, la société européenne de lancement, a déjà 16 lancements de Vega-C prévus dans son carnet de commandes.

Les prochains lancements de Vega

Avant le retour en vol de Vega-C prévu pour la fin de l’année 2024, Arianespace opérera les deux derniers lanceurs Vega. La prochaine mission (VV23) est prévue pour le vendredi 6 octobre depuis le Centre Spatial Guyanais en Guyane française. Cette mission emportera le satellite d’observation de la Terre thaïlandais THEOS-2, ainsi que le satellite météo taïwanais Formosat-7R/Triton, accompagnés de dix passagers auxiliaires. Un autre vol Vega est également programmé pour le deuxième trimestre 2024.

Le retour en vol de Vega-C est attendu avec impatience, car il est crucial pour maintenir la position de l’Europe en matière d’accès à l’espace.

Check Also

Les Modèles de Langage : Révolution et Limites

Introduction Les modèles de langage, ces merveilles technologiques capables de générer du texte, d’expliquer des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *