Options à un jour : La tendance spéculative qui transforme Wall Street en casino

Le boom des options à très court terme

Les options à très court terme, également appelées options 0DTE (Zero Days to Expiration), connaissent une montée en popularité spectaculaire à Wall Street. Ces produits financiers permettent aux spéculateurs de parier sur l’évolution d’une action, d’un indice ou d’un ETF (fonds indiciel coté) en moins de 24 heures. La valeur quotidienne de ces options a dépassé les 1.000 milliards par jour, selon JP Morgan, représentant près de la moitié des options traitées sur le principal indice boursier américain (Standard and Poor’s 500), contre seulement 5 % en 2016.

Les options 0DTE attirent particulièrement les traders en raison de leur potentiel de gains rapides et élevés. Les acheteurs de ces options anticipent un mouvement inhabituel sur les marchés financiers, tandis que les vendeurs misent sur une faible volatilité. L’usage de ces options explose généralement juste avant la publication de statistiques très attendues par les marchés, comme les chiffres de l’inflation et les résultats d’entreprises.

Les particuliers et leur attrait pour les options 0DTE

Environ 6 % des volumes globaux sur les 0TDE sont traités par les particuliers. Ces derniers sont souvent attirés par la possibilité de réaliser des gains importants avec un faible investissement initial. La majorité des traders amateurs achètent des options dont la valeur est très sensible aux variations des cours, mais chute rapidement en raison de leur courte durée de vie. Les pertes des particuliers ont été multipliées par deux ces douze derniers mois, avec des pertes totales atteignant 70 millions de dollars entre février 2021 et février 2023.

Les traders non professionnels ont tendance à acheter des options qui se révèlent sans valeur, par exemple en acquérant des options de vente le jour où Wall Street monte ou stagne. À la fin de la journée, le résultat du pari sur une option à un jour est toujours binaire : soit un gain, soit la perte totale de l’investissement. Les particuliers spéculent majoritairement sur l’indice phare des actions américaines (le Standard and Poor’s 500) à travers ces produits à très court terme.

Le rôle des courtiers en ligne et la démocratisation des options

La politique du zéro commission sur les options, initiée par Robinhood en 2017, a été suivie par d’autres grands courtiers en ligne américains. Ce phénomène a favorisé l’essor des options 0DTE chez les particuliers, notamment lors de la crise du Covid en 2020. Les investisseurs particuliers sont attirés par les produits risqués à court terme, préférant spéculer à la hausse qu’à la baisse.

Les courtiers en ligne ont joué un rôle clé dans la démocratisation des options à très court terme en offrant un accès facile à ces produits financiers. La Securities Industry and Financial Markets Association (Sifma), qui représente les intérêts de la finance américaine et de Wall Street, a plaidé et fait du lobbying pour que les particuliers aient un meilleur accès à ces produits hautement spéculatifs. Apparues vers 2013, les options 0DTE ont commencé à prendre leur essor en 2020 chez les particuliers lors de la crise du Covid.

Les grandes firmes de trading profitent de l’engouement pour les options

Les grandes firmes de trading de Wall Street, telles que Citadel Securities, Wolverine et Susquehanna, sont les grands gagnants de la démocratisation des produits financiers risqués. Ces firmes traitent la majorité des flux des particuliers sur les options et réalisent des profits considérables grâce à des marges bien plus élevées que sur les actions. En 2022, les 10 principaux traders ont dépensé 2 milliards de dollars sur les options, contre 800 millions pour les actions.

Les grandes firmes de trading tirent profit de l’envolée des volumes sur les options, où leurs marges sont de l’ordre de 12 % (écart entre le niveau auquel le trader vend une option à un particulier et le prix auquel il la lui achète). Elles payent les courtiers en ligne pour capter les flux de leurs clients et s’approprient l’essentiel des profits générés par la vente de ces produits à très court terme.

L’impact sur la volatilité à court terme et la comparaison avec d’autres actifs spéculatifs

L’engouement des investisseurs particuliers pour les produits dérivés contribue à augmenter la volatilité à court terme sur les marchés financiers. Les traders amateurs ont tendance à être optimistes et à surestimer la probabilité que les marchés montent, tout en sous-estimant celle qu’ils baissent. Cette situation génère une hausse de la volatilité, qui peut rendre les marchés plus instables et imprévisibles.

Quand les actions ne sont plus assez volatiles au goût des investisseurs, les plus téméraires se reportent vers des actifs encore plus spéculatifs, comme les produits dérivés ou les cryptomonnaies. Ces actifs présentent également un risque élevé, mais offrent la possibilité de gains rapides et importants, ce qui les rend attractifs pour les traders en quête de sensations fortes et d’argent facile.

Conclusion

Les options à un jour sont devenues une tendance majeure à Wall Street, attirant les particuliers en quête de gains rapides et importants. Malgré les risques et les pertes subies, les investisseurs continuent de parier sur ces produits financiers, tandis que les grandes firmes de trading tirent profit de cette tendance spéculative. Les investisseurs doivent être conscients des dangers liés à ces produits et évaluer soigneusement les risques avant de s’engager dans ces transactions à court terme.

La popularité croissante des options à un jour illustre l’évolution du paysage financier, où les particuliers sont de plus en plus attirés par des produits spéculatifs et risqués. Il est essentiel pour les investisseurs de comprendre les mécanismes et les risques associés à ces produits avant de s’engager dans des transactions potentiellement coûteuses. Les régulateurs et les acteurs du secteur financier devraient également envisager de mettre en place des mesures pour mieux encadrer l’accès et l’utilisation de ces produits par les investisseurs particuliers, afin de minimiser les risques pour l’ensemble du marché.

La transformation de Wall Street en casino, où les traders parient sur des produits financiers hautement spéculatifs, soulève également des questions sur la fonction première des marchés financiers : financer l’économie réelle et les entreprises. Les débats sur les conséquences à long terme de cette tendance spéculative et sur la nécessité de réglementations plus strictes pour protéger les investisseurs et assurer la stabilité des marchés financiers restent d’actualité.

Check Also

Un Nouveau Test Sanguin Révolutionnaire pour la Détection Précoce de la Maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson, une affection neurodégénérative progressive, touche des millions de personnes dans le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *