L’Évolution de la Radio aux États-Unis : De l’Omniprésence au Déclin

La radio, jadis au sommet des médias, est aujourd’hui un héritage du passé

La Radio américaine en crise

La radio, autrefois considérée comme l’épine dorsale des empires médiatiques, traverse actuellement une période difficile aux États-Unis. Jadis, des slogans tels que “Vous nous donnez 22 minutes, nous vous donnons le monde” étaient monnaie courante sur les ondes radio, mais ces jours-ci, la situation est bien différente.

Le 7 janvier, Audacy, un conglomérat radio possédant plus de 200 stations, dont la célèbre station new-yorkaise 1010 Wins, a été contraint de se placer sous la protection de la loi sur les faillites. La raison : une dette colossale de 1,9 milliard de dollars qu’il ne pouvait plus supporter. Ce n’est pas la seule entreprise radiophonique à faire face à de tels problèmes, rejoignant ainsi iHeartMedia et Cumulus, d’autres géants de la radio contraints de déclarer faillite pour restructurer leurs dettes et réduire leur valorisation.

Le déclin de la radio face au numérique

La radio a longtemps été un média incontournable, séduisant les annonceurs en raison de son omniprésence. L’idée était que la plupart des gens écoutaient la radio, ne serait-ce que quelques minutes par jour, voire plus. Les années électorales étaient particulièrement lucratives grâce aux spots politiques diffusés à grande échelle. Cependant, les choses ont changé, et les spécialistes du marketing se tournent désormais vers d’autres horizons. Le rétrécissement du secteur de la radio est douloureux, mais il semble inévitable.

Depuis le début de la pandémie, les audiences radio ont chuté de manière significative, reculant d’un quart de leur taille antérieure. Les services de streaming attirent de plus en plus d’auditeurs, délaissant ainsi les stations de radio traditionnelles. De plus, le nombre d’Américains se rendant au travail en voiture tout en écoutant des émissions de radio a considérablement diminué. En conséquence, Audacy, qui générait près de 350 millions de dollars d’Ebitda annuel en 2019, prévoit désormais un Ebitda inférieur à 150 millions de dollars pour l’année 2024.

Une chute vertigineuse en bourse

Fin 2019, Audacy affichait une capitalisation boursière de plus de 600 millions de dollars. Cependant, avec sa récente déclaration de faillite, les actionnaires ont été durement touchés, voyant la valeur de leurs actions s’effondrer. La dette de l’entreprise ne devrait pas dépasser les 350 millions de dollars, tandis que sa valorisation d’entreprise globale (EV) sera réduite à environ 700 millions de dollars, ce qui représente un multiple EV/Ebitda de seulement cinq.

Le Podcasting : Une Révolution en Attente

Face au déclin de la radio traditionnelle, de nombreuses entreprises radiophoniques ont tenté de se réinventer en se lançant dans le podcasting. Cependant, les récents licenciements massifs et les réductions de coûts chez Spotify, un service de streaming ayant investi massivement dans les podcasts, démontrent que le marché du podcasting est encore balbutiant aux États-Unis. Les recettes publicitaires annuelles du podcasting sont estimées à environ 2 milliards de dollars, soit seulement un huitième de celles de la radio traditionnelle. L’économie de la radio par satellite se situe à peu près à mi-chemin entre ces deux extrêmes.

Le Futur de la Radio : Une Place Modeste

Malgré ces défis, Audacy reste optimiste quant à sa capacité à rétablir sa marge d’Ebitda à plus de 10 % à l’avenir. Les principaux prêteurs de l’entreprise sont prêts à convertir leurs créances en capital pour soutenir la restructuration. Cependant, il est clair que “le monde” n’est plus à vendre pour la radio. Ce média doit désormais accepter une place plus modeste dans le paysage médiatique, en s’adaptant aux nouvelles habitudes de consommation et en explorant de nouvelles opportunités pour survivre dans l’ère numérique.

Conclusion

La radio aux États-Unis connaît actuellement un déclin marqué, avec des géants du secteur contraints de se réorganiser financièrement. Les changements dans les habitudes d’écoute et l’émergence de nouvelles technologies telles que le streaming et le podcasting ont transformé le paysage médiatique. Malgré ces défis, la radio peut toujours trouver sa place en s’adaptant aux nouvelles réalités et en cherchant des moyens innovants de continuer à divertir et à informer son public.

Check Also

L’impact des campagnes de désinformation sur la politique américaine

La désinformation est une arme puissante dans l’arène politique moderne, capable de façonner les perceptions …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *