La Guerre des Missiles en Ukraine : Les Gains Territoriaux Minimaux de la Russie

Introduction

L’Ukraine continue de faire face à une crise prolongée et dévastatrice alors que la Russie continue ses attaques presque quotidiennes contre le pays voisin. Cette guerre des missiles a eu des conséquences dramatiques pour la population ukrainienne, avec des pertes civiles importantes. Dans cet article, nous examinerons en détail la situation actuelle en Ukraine, les tactiques militaires employées par la Russie et les réponses internationales à cette crise.

Les Attaques Continuelles

La ville de Pokrowsk, située à moins de 40 kilomètres de la ligne de front dans le Donbass, offre un contraste saisissant entre la vie quotidienne et les horreurs de la guerre. Les attaques russes, qui ont eu lieu presque chaque jour, ont transformé cette ville autrefois animée en un champ de ruines. Malheureusement, le week-end dernier, les habitants ont dû faire face à une nouvelle tragédie lorsque les forces russes ont lancé des attaques de missiles qui ont tué au moins 11 personnes, dont cinq enfants.

Ces attaques sont devenues presque banales après près de deux années de conflit en Ukraine, et il est facile de les négliger. Cependant, il est essentiel de comprendre la puissance dévastatrice des missiles S-300 utilisés pour frapper les cibles terrestres. Le samedi précédent, huit de ces missiles ont été tirés sur Pokrowsk, laissant derrière eux une scène de dévastation totale, mettant en évidence l’ampleur de la destruction que ces armes peuvent infliger.

L’Intensification des Attaques

Malgré ces attaques récurrentes, la récente intensification des attaques contre des villes telles que Pokrowsk, Dnipro et Cherson a été particulièrement alarmante. Selon les Nations Unies, ces attaques ont causé plus de 90 décès civils dans tout le pays. Les chiffres montrent que la Russie a déployé 500 armes aériennes, dont 7400 missiles balistiques et 3800 drones de combat en Ukraine depuis février 2022.

Pour contourner la défense aérienne ukrainienne, la Russie a adapté ses tactiques en ciblant principalement les zones proches de la ligne de front où les systèmes de défense occidentaux ne sont pas présents. Pour économiser ses missiles sol-air, l’Ukraine a dû improviser en utilisant des unités mobiles équipées de munitions spéciales pour abattre les drones russes. Bien que cette tactique ait permis de détruire 21 des 28 drones russes, elle révèle les limites des capacités de défense aérienne de l’Ukraine, en particulier face à des drones bon marché et à faible vitesse.

L’Impact des Fournitures Étrangères

Cependant, la situation est complexe car la Russie n’est pas la seule à recevoir un soutien international. Les États-Unis ont récemment cessé leur assistance à l’Ukraine, signalant une fin du soutien américain. Cela a mis en évidence le besoin urgent pour les Européens de prendre davantage de responsabilités dans cette crise.

La récente déclaration de l’OTAN sur la fourniture de 1000 missiles Patriot à un consortium de pays de la région est un exemple de cette solidarité européenne. Cette opération, d’une valeur allant jusqu’à 5,5 milliards de dollars, vise à renforcer la défense aérienne de l’Ukraine face aux attaques russes.

La Contribution Européenne

Plusieurs pays européens ont également renforcé leur soutien à l’Ukraine. L’Allemagne a récemment fourni de nouveaux systèmes de défense aérienne et des munitions à l’Ukraine. La Norvège et le Danemark ont annoncé en décembre dernier de nouveaux paquets d’aide d’une valeur dépassant largement 1 milliard de francs suisses. Cependant, des retards dans la livraison d’avions de combat F-16 par le Danemark ont été signalés en raison de problèmes locaux liés à la formation et à la maintenance.

En raison de la réduction des livraisons d’armes occidentales et des difficultés internes à mobiliser de nouvelles troupes, les experts estiment que l’Ukraine pourrait se retrouver en position défensive en 2024. Malgré les attaques russes répétées, notamment près de Pokrowsk, les gains territoriaux russes restent minimes, avec seulement 27 kilomètres carrés de territoire conquis selon les analystes polonais de Rochan Consulting.

Les Défis Persistants

La région de Cherson demeure l’un des principaux points de tension dans ce conflit. La ville est soumise à des bombardements quotidiens par l’artillerie russe, tandis que les Ukrainiens tentent de défendre leurs positions de l’autre côté du fleuve Dnipro. Moscou avait une nette supériorité aérienne jusqu’à la mi-décembre, mais l’abattage de trois avions de combat Su-34 russes a réduit l’intensité des attaques.

Les Ukrainiens ont également riposté en ciblant la Crimée occupée avec des missiles de croisière, des roquettes et des drones. Ces attaques ont visé les radars et les centres de commandement de la défense aérienne, en mettant particulièrement l’accent sur la base militaire de Saki. Il est difficile de vérifier les détails de ces attaques, mais l’Institute for the Study of War affirme que les Ukrainiens ont réussi à toucher plusieurs cibles, tandis que le ministère russe de la Défense prétend avoir repoussé toutes les attaques.

Conclusion

La guerre des missiles en Ukraine continue de faire rage, causant des souffrances incommensurables à la population civile. La Russie intensifie ses attaques, tandis que l’Ukraine tente de résister avec le soutien de la communauté internationale, notamment de l’Europe. Cependant, les défis restent nombreux, et l’avenir de l’Ukraine demeure incertain. Il est crucial de suivre de près l’évolution de cette situation et d’espérer que des solutions diplomatiques puissent finalement mettre fin à cette crise dévastatrice.

Check Also

Des Trous Noirs de Lumière : Une Révision de la Théorie d’Einstein ?

Depuis des décennies, la théorie de la relativité générale d’Albert Einstein domine notre compréhension des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *