La Patek Philippe Minute Repeater Alarm 1938P, Hommage à Philippe Stern

Une montre spéciale pour célébrer le 85e anniversaire de Philippe Stern.

Lorsque nous avons appris que Patek Philippe préparait un nouveau modèle entièrement dédié à son ancien président, père du président actuel et homme d’une grande importance pour la marque et l’industrie horlogère suisse, Monsieur Philippe Stern, nous avons su qu’il s’agissait d’une montre exceptionnelle qui aurait dû être présentée pour la première fois grâce à une pièce unique pour Only Watch 2023 (qui a été reportée). Pour célébrer son 85e anniversaire, et en hommage à son père, Thierry Stern (de la quatrième génération de la famille Stern, nommé président en 2009) rend hommage à son père en créant une édition spéciale de 30 montres, un modèle complexe comprenant un mouvement nouvellement développé, créé uniquement pour cette pièce et qui ne sera jamais réutilisé. Voici la Patek Philippe Minute Repeater Alarm 1938P.

Père et fils – Philippe Stern et Thierry Stern

Quoi de mieux comme hommage à l’homme qui a été à la tête de Patek Philippe de 1993 à 2009, une manufacture spécialisée depuis ses débuts dans les montres à sonnerie, qu’une repétition minutes… ? Eh bien, une montre combinant une autre préférence de la marque, une fonction de réveil. Surnommée la référence 1938P, en hommage à l’année de naissance de Philippe Stern, ce nouveau modèle exclusif comprend naturellement une repétition minutes – sa complication préférée – ainsi qu’une alarme sonnant l’heure programmée. Ce mécanisme complexe était l’une des cinq fonctions acoustiques et l’une des deux premières mondiales brevetées dévoilées en 2014 pour le 175e anniversaire de la manufacture sur la Grandmaster Chime Reference 5175, une montre maintenant dans la collection régulière sous la référence 6300. Il trouve maintenant sa place dans une montre plus simple (en quelque sorte).

La Minute Repeater Alarm 1938P arbore le design classique propre à Patek Philippe, avec toute la classe que nous attendons de sa collection de grandes complications. Ainsi, le boîtier en platine de 41 mm (avec le classique diamant entre les anses à 6 heures) rappelle les montres de poche converties avec des anses droites ornées de barres d’attache vissées. Cependant, ce qui compte vraiment sur ce cadran, et qui est quelque peu explicite lorsque l’on regarde la couronne, c’est que quelque chose de spécial se cache à l’arrière. La 1938P possède un dos de style officier, car le saphir arrière est protégé par un couvercle anti-poussière articulé portant l’inscription gravée à la main “A mon père, 85 ans de passion horlogère”. Le platine a été choisi comme le métal le plus noble, mais aussi parce qu’il représente le plus grand défi acoustique pour une repétition minutes lorsque l’objectif est d’obtenir le beau son auquel on s’attend d’une Patek – le platine est dense et n’est pas réputé pour produire le meilleur des sons.

Le cadran controversé

Le cadran de cette Minute Repeater Alarm 1938P est peut-être l’aspect le plus controversé de cette montre. Encore une fois, il est aussi classique que possible (à l’exception d’un élément…) avec une base en or 18 carats recouverte d’émail Grand Feu noir. Les chiffres et les aiguilles Breguet en or blanc indiquent les heures et les minutes, tandis que l’or rose est utilisé pour l’aiguille d’alarme de 12 heures. Le côté gauche du cadran est décoré d’un portrait de Philippe Stern en miniature d’émail blanc et gris Grand Feu.

Sous le dos articulé se trouve le Calibre R AL 27 PS, un mouvement qui vous semblera familier car il partage son architecture de base avec d’autres repétiteurs minutes automatiques de la marque, y compris l’utilisation d’un micro-rotor. Cependant, de multiples évolutions sont à noter, dont 4 nouveaux brevets. En plus de la fonction de repétition minutes, actionnée par un déclencheur sur le côté gauche du boîtier, le défi était de créer une montre dans laquelle la repétition minutes et l’alarme sonnent sur les mêmes deux gongs classiques tout en conservant le système d’une pièce coulissante insérée dans le flanc gauche du boîtier. Cela nécessitait que, lors de l’actionnement de la pièce coulissante, le mouvement soit capable soit de sonner instantanément l’heure affichée sur le cadran (en mode repétition minutes), soit de mettre la sonnerie en attente jusqu’à ce que l’heure affichée corresponde à l’heure programmée (en mode alarme).

Par rapport à une version repétition minutes seule du calibre 27, ce nouveau mouvement comporte 227 pièces supplémentaires, dont un levier et une roue à colonnes pour la sélection du mode sonnerie et un dispositif de fusible avec un mécanisme d’accrochage de la sonnerie qui déconnecte temporairement la source d’énergie (le barillet du mécanisme de sonnerie) du mécanisme de sonnerie. L’un des brevets concerne un dispositif qui permet de passer en toute sécurité d’un mode sonnerie à l’autre. La fonction d’alarme est également facile à utiliser grâce à un poussoir intégré dans la couronne qui permet de sélectionner le mode sonnerie, affiché dans une petite ouverture en forme de cloche à 3 heures. Lorsque la montre est en mode repétition minutes (cloche noire), l’utilisateur peut actionner la pièce de repétition à tout moment pour entendre les sonneries des heures, des quarts et des minutes écoulés depuis le dernier quart. Lorsque la montre est en mode alarme (cloche rouge), la pièce doit être actionnée à nouveau pour remonter l’alarme. Lorsque l’alarme a été actionnée mais n’a pas encore sonné (cloche blanche), il est possible de revenir au mode repétition minutes en appuyant sur le poussoir sans relâcher la sonnerie.

Décoration exceptionnelle

La décoration du mouvement de cette Minute Repeater Alarm 1938P est également unique. Les bords chanfreinés des ponts et des marteaux sont dorés. Le mini-rotor en or jaune 22 carats est plaqué rhodium avec des bords en or jaune et orné d’une gravure à la main laquée noire reproduisant la signature de Philippe Stern.

Portée sur un bracelet en cuir d’alligator noir brillant avec une boucle déployante en platine, la Patek Philippe Minute Repeater Alarm 1938P pour le 85e anniversaire de Philippe Stern sera une édition limitée à 30 pièces. Son prix sera de 890 000 CHF.

Conclusion

La Patek Philippe Minute Repeater Alarm 1938P est une pièce horlogère d’exception qui rend hommage à un homme exceptionnel de l’histoire de la marque, Philippe Stern. Avec son mélange de repétition minutes et d’alarme, son design classique et son mouvement unique, elle incarne l’excellence horlogère suisse et l’ingéniosité de Patek Philippe. Cette édition limitée de 30 pièces est destinée aux collectionneurs avertis et aux amoureux de montres qui recherchent l’extraordinaire. Une pièce qui témoigne de l’engagement continu de Patek Philippe à repousser les limites de l’horlogerie et à créer des montres qui marquent l’histoire. La Minute Repeater Alarm 1938P est bien plus qu’une montre, c’est un hommage à une légende de l’industrie horlogère suisse.

Check Also

Le Nouveau Bijou de Blancpain : Un Quantième Perpétuel en Vert Émeraude

Dans le monde de l’horlogerie de luxe, les innovations et les créations continuent de fasciner …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *