L’avenir de l’industrie automobile allemande remis en question

Des coûts de production élevés menacent la compétitivité des constructeurs allemands

Après des décennies de domination, l’industrie automobile allemande est confrontée à des défis croissants qui remettent en question son avenir. Les géants automobiles comme Porsche, BMW et Mercedes-Benz s’inquiètent de plus en plus des coûts de production élevés en Allemagne, qui nuisent à leur compétitivité mondiale.

Selon Lutz Meschke, directeur financier de Porsche, une augmentation d’un seul centime du prix de l’électricité entraînerait 100 millions d’euros de coûts supplémentaires pour la production de batteries du groupe Volkswagen. L’énergie est nettement moins chère aux États-Unis, où des incitations fiscales comme l’Inflation Reduction Act visent à attirer les industries manufacturières.

De son côté, le PDG de BMW Oliver Zipse constate une “désindustrialisation rampante” en Allemagne, visible dans la hausse des faillites dans l’industrie manufacturière. Il pointe du doigt un environnement de plus en plus “inhospitalier” pour les entreprises, entre bureaucratie excessive et pénuries de main-d’œuvre.

Même son de cloche chez Mercedes-Benz, dont le patron Ola Källenius insiste sur l’importance de conditions “compétitives” en Allemagne et en Europe. Il met en avant le coût élevé des facteurs de production, notamment de l’énergie.

La transition vers l’électrique, un défi de taille

Le passage progressif du moteur thermique vers l’électrique représente un immense défi pour les constructeurs allemands. Malgré leurs résultats financiers solides, Porsche et Mercedes-Benz ont déjà dû revoir à la baisse certains objectifs de ventes de voitures électriques.

Sur le marché chinois, leader mondial de l’électrique, ils peinent à percer sur ce segment par rapport aux constructeurs locaux. Récemment, Volkswagen a annoncé un partenariat avec les chinois XPENG et SAIC pour des plateformes de voitures électriques, faute de solutions internes satisfaisantes.

Quel avenir pour l’emploi dans l’automobile allemande ?

Ces évolutions inquiètent les syndicats et les politiques allemands. La transition vers l’électrique nécessite moins de main-d’œuvre que la construction de moteurs thermiques. Selon une étude de Fraunhofer IAO, elle pourrait entraîner la perte de 125 000 emplois en Allemagne d’ici 2030.

Les constructeurs allemands emploient des centaines de milliers de personnes dans le pays. Un déclin de ce secteur industriel phare aurait donc des conséquences sociales et économiques désastreuses.

Face à ces menaces, le gouvernement est pressé d’agir pour améliorer la compétitivité de l’Allemagne dans l’automobile. Réduire les coûts de l’énergie et assouplir le cadre réglementaire font partie des pistes évoquées pour garantir l’avenir de cette filière stratégique.

Les constructeurs allemands face à la concurrence chinoise

L’émergence de géants chinois comme BYD et Xpeng dans le secteur automobile menace directement la suprématie allemande. Grâce à des coûts de production nettement inférieurs et des innovations rapides dans l’électrique, ils gagnent des parts de marché à l’international. Leur qualité s’améliore aussi rapidement.

Pour contrer cette concurrence, les constructeurs allemands doivent miser sur le haut de gamme et leur image de marque prestigieuse. Mais il leur faudra aussi s’adapter à cette nouvelle donne et collaborer davantage avec les acteurs chinois, comme l’a fait Volkswagen.

Vers une relocalisation de la production automobile ?

La pandémie et la guerre en Ukraine ont mis en lumière les faiblesses des chaînes d’approvisionnement mondialisées. Face aux pénuries, l’idée de relocaliser une partie de la production automobile en Allemagne ou en Europe refait surface.

Cela permettrait de sécuriser l’accès à certaines pièces essentielles. Mais les surcoûts salariaux en Europe rendent cette option peu réaliste à grande échelle. Les constructeurs allemands devront plutôt renforcer la résilience de leurs chaînes logistiques mondiales. L’enjeu est de taille pour préserver leur leadership technologique.

Check Also

Les Mesures de Cybersécurité en Vue des Jeux Olympiques de Paris 2024

Introduction Les Jeux Olympiques de Paris 2024 approchent à grands pas et avec eux viennent …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *