Comment Trump a arnaqué 250 millions de dollars à ses partisans

Introduction

L’histoire est rocambolesque mais vraie : Donald Trump a réussi à collecter plus de 250 millions de dollars auprès de ses partisans dans le cadre d’une prétendue défense juridique de l’élection présidentielle de 2020, avant de détourner cet argent à son profit. Explications.

La création du “Election Defense Fund”

Tout commence le 6 novembre 2020. Quelques jours après l’élection présidentielle qui a vu la victoire de Joe Biden, Donald Trump annonce à ses supporteurs la création d’un “Election Defense Fund”, ou Fonds de défense de l’élection en français.

L’objectif affiché est de collecter des fonds pour mener des actions en justice dans plusieurs États, afin de prouver que l’élection a été “volée” par les Démocrates. Trump évoque la nécessité de “sauver la démocratie” et promet de contrecarrer la “grande mascarade électorale” de Joe Biden.

Des millions de dollars collectés en quelques semaines

Très vite, les supporteurs de Trump sont bombardés de demandes de dons par email, parfois plusieurs fois par jour. Trump s’engage même à décupler le montant de chaque don grâce à un mécanisme de “match donation”.

Résultat : en à peine une semaine, le “Election Defense Fund” récolte plus de 100 millions de dollars. En deux mois, le total atteint les 250 millions de dollars, dont une grande partie provient de donations de petits montants effectuées par des électeurs aux revenus modestes.

Où est passé l’argent ?

Avec tous ces millions collectés, Trump promet de constituer une “dream team” d’avocats pour combattre les résultats de l’élection. Rudy Giuliani, Sidney Powell, John Eastman et d’autres sont engagés.

Mais malgré leurs demandes répétées, ces avocats ne sont jamais payés pour leurs prestations. Pire, le “Election Defense Fund” n’a en réalité jamais existé !

Le détournement des fonds

Les 250 millions de dollars ont en fait été transférés vers un PAC (comité d’action politique) nommé “Save America”, sous le contrôle direct de Donald Trump.

Cet argent sert notamment à financer le train de vie fastueux de Trump et de sa famille, ainsi qu’à payer une partie des frais d’avocats dans les nombreuses affaires judiciaires visant Trump et ses proches.

Une arnaque caractérisée

Malgré les promesses, Trump n’a jamais décuplé le montant des dons comme promis. Et trois ans plus tard, le PAC “Save America” ne dispose plus que de 3 millions de dollars en banque.

L’arnaque du “Election Defense Fund” fait l’objet d’une enquête du procureur spécial Jack Smith. Ce dernier aurait déjà obtenu les témoignages de plusieurs membres de l’équipe d’avocats floués par Trump. L’ancien président pourrait être poursuivi pour fraude et détournement de fonds de campagne à grande échelle.

Conclusion

L’histoire rocambolesque du “Election Defense Fund” illustre une nouvelle fois jusqu’où Donald Trump est capable d’aller pour collecter des fonds politiques, avant de les détourner à son profit personnel au mépris de la loi. Une affaire qui pourrait bien lui coûter cher judiciairement.

Check Also

L’élargissement de l’OTAN : la candidature de la Suède et les enjeux géopolitiques

Une démarche historique : la Suède vers l’OTAN Au cœur des turbulences géopolitiques actuelles, la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *