Six façons d’éviter les foules de touristes à Venise

Venise, cette ville italienne unique construite sur l’eau, est indéniablement envoûtante, mais elle est aussi devenue victime de son propre charme, luttant contre le surtourisme. Chaque année, des millions de touristes envahissent ses ruelles étroites et ses sites emblématiques, rendant difficile l’appréciation de sa beauté. Cependant, il existe des moyens d’éviter les engorgements touristiques et de découvrir le côté authentique de Venise. Dans cet article, nous explorerons six stratégies pour profiter de la ville en échappant aux foules et en soutenant un tourisme durable.

1. Se promener dans le quartier de Dorsoduro

Le centre historique de Venise se compose de six quartiers, et même si San Marco et San Polo sont souvent bondés, d’autres trésors attendent d’être découverts. Dorsoduro est l’un de ces quartiers qui offre un répit aux foules. Cinzia Trevisan, co-fondatrice de Venice Guides for Sustainable Tourism, recommande de commencer votre visite depuis l’arrêt de vaporetto La Salute.

À La Salute, vous pouvez visiter la Basilique Santa Maria della Salute, célèbre pour sa magnifique façade baroque. À quelques pas de là se trouve la Collection Peggy Guggenheim, un paradis pour les amateurs d’art. En continuant votre promenade, vous arriverez à Campo Margherita, une vaste et authentique place appréciée des habitants et des étudiants. Profitez-en pour vous reposer et savourer la cuisine locale.

Les amateurs d’art peuvent poursuivre leur exploration en se rendant à la Gallerie dell’Accademia, qui abrite une impressionnante collection de peintures de grands artistes tels que Titien, Tintoret et Canaletto. Plongez dans le charme de Dorsoduro, où l’essence véritable de Venise est bien présente.

2. Découvrir la Renaissance romaine au Palazzo Grimani

Alors que les ruelles de Venise peuvent être envahies, ses musées offrent une expérience plus intime. Le Palazzo Grimani, situé à Castello, est l’un des musées moins connus de la ville qui rayonne de charme et de richesse culturelle. Anciennement résidence des influents Grimanis, le palais présente une élégante architecture de la Renaissance romaine et abrite une collection d’environ 120 statues romaines antiques.

La salle principale, la Sala della Tribuna, est un véritable trésor d’art et de beauté, offrant un décor parfait pour capturer des moments dignes d’Instagram. Plongez dans la quiétude du Palazzo Grimani et immergez-vous dans l’histoire captivante de Venise.

3. Soutenir les Scuole vénitiennes

Autrefois des sociétés d’entraide séculaires, les Scuole vénitiennes géraient divers aspects de la vie des Vénitiens ordinaires. Aujourd’hui, ces institutions historiques préservent des trésors artistiques dans leurs palais, s’appuyant sur les adhésions et les tickets des visiteurs pour les conserver.

Visiter une Scuola est une façon unique d’apprécier l’art tout en contribuant au tourisme éthique. Trois Scuole en particulier méritent d’être explorées :

  • Scuola Grande di San Rocco : Ornée des chefs-d’œuvre de Tintoret, elle présente une majestueuse façade en marbre.
  • Scuola Dalmata : Elle abrite une collection de peintures du maître de la Renaissance vénitienne, Vittore Carpaccio.
  • Scuola dei Carmini : Elle présente de magnifiques peintures sur toile de Tiepolo datant du XVIIIe siècle.

Soutenez ces institutions culturelles et participez au mouvement du tourisme durable à Venise.

4. Aller au-delà du Ghetto juif

Le ghetto juif de Venise est une attraction touristique majeure, mais en raison de travaux de rénovation, de nombreux sites, tels que le Musée juif, sont fermés. Une alternative moins connue sur l’île du Lido est le Cimitero Antico, qui était en usage entre le XIVe et le XVIIIe siècle.

Le petit cimetière est « comme une visite témoignant de plusieurs siècles de vie juive à Venise, et il est bien plus ancien que le ghetto », explique Marcella Ansaldi, historienne de l’art et directrice du Musée juif. Le cimetière abrite les tombes de rabbins et de poètes éminents, ainsi qu’une fosse commune de victimes de la peste. Pour visiter ce lieu historique, réservez en envoyant un e-mail à [email protected] (adultes : 14 €).

5. Opter pour des billets coupe-file

Bien que découvrir les recoins moins connus de Venise soit gratifiant, renoncer aux monuments emblématiques n’est guère envisageable. Cependant, vous pouvez réduire les temps d’attente et optimiser votre visite en achetant des billets coupe-file.

Pour la Basilique Saint-Marc, un billet “skip the line” (9 €) vous donne accès à une entrée séparée pour le Campanile. Le Palais des Doges propose également une entrée rapide (30 €), et tout billet pour le palais donne droit à une entrée gratuite à la Biblioteca Nazionale Marciana, une bibliothèque paisible après un bain de foule.

6. Arriver tôt pour devancer les excursionnistes d’un jour

La grande majorité des touristes à Venise sont des excursionnistes d’un jour. Selon les registres officiels de la ville, “seuls” 5,5 millions de touristes ont séjourné une nuit en 2019, dont la plupart étaient des étrangers. Cependant, l’université de Ca’ Foscari estime que l’afflux annuel de touristes avoisine les 20 millions, car de nombreux Italiens (et des visiteurs internationaux en vacances dans les stations balnéaires voisines de la Vénétie) font des excursions d’un jour à Venise. La plupart arrivent en milieu de matinée. Cela signifie que tôt le matin, Venise est dépourvue de foules. Pas besoin de se lever à l’aube : 9h30 est l’heure idéale pour flâner autour du pont du Rialto et de la place Saint-Marc.

Conclusion

La beauté de Venise est inégalable, mais ses rues surpeuplées peuvent altérer l’expérience. En suivant ces six stratégies, vous pourrez vous immerger dans le charme authentique de la ville tout en contribuant à un tourisme durable. Venise vous invite à découvrir ses trésors cachés et à créer des souvenirs durables loin des foules de touristes.

Check Also

Taylor Swift menaces légales contre un étudiant qui suit ses vols

Les actions légales de Taylor Swift contre le suivi de ses vols La superstar de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *