La Réserve Fédérale Américaine Suspend sa Politique de Hausse des Taux

Un Arrêt Temporaire dans l’Ascension des Taux d’Intérêt

La Réserve fédérale des États-Unis (Fed) a récemment annoncé une suspension temporaire de sa politique de hausse des taux d’intérêt, une première depuis mars 2022, après une série de dix augmentations consécutives. Cette décision a été prise dans le but de permettre une évaluation plus approfondie de l’évolution économique. Le Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) a unanimement décidé de maintenir le taux directeur principal dans la fourchette de 5,00-5,25%. Cette pause est destinée à “évaluer les informations supplémentaires et leurs implications pour la politique monétaire”, selon un communiqué de la Fed. Cette décision mérite une analyse plus approfondie, car elle intervient à un moment crucial. Est-ce la fin du “tapering”, cette stratégie qui vise à sortir progressivement de la période de crédit à bas coût?

La Fed Prend son Temps

“Cela donne à l’économie un peu plus de temps pour s’adapter, tandis que nous prendrons nos décisions suivantes”, a déclaré le président de la Fed, Jerome Powell, lors d’une conférence de presse. Cependant, la plupart des responsables de l’institution prévoient encore d’augmenter les taux d’ici à la fin de 2023, jusqu’à 5,50-5,75%. L’un d’eux envisage même une augmentation jusqu’à 6,00-6,25%. Cependant, deux membres du comité prévoient de maintenir les taux à leur niveau actuel.

Wall Street en Perte de Vitesse

Cette perspective a entraîné une chute de la Bourse de New York, qui a viré au rouge après la publication du communiqué de la Fed. “La quasi-totalité des participants voit comme probable le fait que des nouvelles hausses de taux seront nécessaires cette année pour ramener l’inflation à 2%”, a souligné Jerome Powell, évoquant cependant “un rythme modéré”. La majorité des responsables de la Fed prévoient ensuite une baisse des taux, à 4,25-4,50% en 2024. Le FOMC a légèrement réduit sa prévision d’inflation pour cette année aux États-Unis, à 3,2% contre 3,3%, mais a relevé sa prévision de croissance du produit intérieur brut (PIB) américain pour 2023 à 1,00%, contre 0,4% prévu en mars.

Une Observation Plus Approfondie des Données

Les débats parmi les responsables de la Fed ont commencé mardi matin, deux heures après la publication des derniers chiffres de l’inflation américaine, qui ont montré que la hausse des prix à la consommation avait fortement ralenti en mai, à 4,0% sur un an contre encore 4,9% le mois précédent, selon l’indice CPI, soit le plus bas niveau depuis mars 2021. L’inflation est désormais deux fois moins élevée aux États-Unis qu’en juin 2022, lorsque le pic de 9,1% avait été atteint. Cela reste toutefois bien supérieur aux 2,0% visés par la Fed, qui cherche à maîtriser cette flambée des prix, mais l’institution commence à entrevoir son objectif.

Protéger la Consommation

Après dix hausses consécutives, totalisant une augmentation de cinq points de pourcentage, plusieurs responsables de la Fed se sont prononcés en faveur de cette pause. Cela “permettrait d’observer plus de données avant de prendre des décisions sur l’ampleur” des hausses encore nécessaires, a notamment expliqué Philip Jefferson, l’un des gouverneurs de la Fed, et bientôt vice-président si le Sénat confirme sa nomination. De plus, cette pause devrait permettre d’éviter de trop peser sur la consommation et sur l’investissement, donc sur l’activité économique, et surtout d’éviter une récession. Le marché du travail, lui, reste tendu, avec des pénuries de main-d’œuvre qui perdurent, bien que la situation s’améliore. Les créations d’emplois en mai ont été très supérieures aux prévisions, mais le taux de chômage a grimpé plus qu’anticipé, à 3,7%. Les inscriptions hebdomadaires au chômage étaient début juin au plus haut depuis octobre 2021.

Conclusion

La décision de la Fed de marquer une pause dans sa politique de hausse des taux d’intérêt est une décision mûrement réfléchie qui vise à donner à l’économie le temps de s’adapter et de permettre une évaluation plus approfondie de l’évolution économique. Cette décision a des implications importantes pour l’économie mondiale et mérite une attention particulière. Il reste à voir comment cette décision affectera l’économie américaine et mondiale à long terme.

Check Also

Sommet de l’OTAN 2024 : Enjeux Cruciaux et Préparations Intenses

Introduction En juillet 2024, les dirigeants des pays membres de l’OTAN se réuniront à Washington …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *