Guerre en Ukraine : Les tactiques russes pour contrer la contre-offensive

Renforcement des défenses et pièges stratégiques

Dans un contexte de guerre en Ukraine, les forces russes ont mis en place des tactiques stratégiques pour contenir les avancées ennemies et contrer la contre-offensive ukrainienne. Au cours des derniers mois, les troupes russes ont considérablement renforcé leurs défenses, créant un système conçu pour piéger, arrêter et anéantir les forces ukrainiennes, ainsi que leurs aspirations à reconquérir les territoires occupés depuis les invasions de 2014 et 2022.

Selon des sources militaires, jusqu’à “six lignes successives” ont été établies sur la bande sud du front, avec une ligne principale située à environ trente kilomètres de la ligne de contact. Cette stratégie permet à l’armée russe de gagner du temps pour déployer des réserves vers les zones où l’Ukraine tente de percer. Les Russes ont également renforcé leur mobilité en raison du manque d’effectifs suffisants pour tenir toutes les lignes de défense sur un front qui s’étend sur près d’un millier de kilomètres.

Canaliser les forces ennemies et concentration des tirs

Le premier rideau de défense a une double fonction pour les Russes. Outre son rôle défensif, il sert également à collecter des renseignements. Une offensive sur une zone précise de la ligne de contact permet d’introduire des troupes expérimentées dans les lignes suivantes. Vincent Tourret, chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique, explique que “la zone de défense principale s’organise pour vaincre les pénétrations éventuelles, abriter et relancer les forces de la zone de couverture, recevoir et dispatcher les troupes arrivant de la zone de réserve.”

Cette profondeur stratégique permet également aux Russes de concentrer leurs tirs sur les colonnes ukrainiennes qui parviennent à s’infiltrer. Les Russes ont préparé à l’avance des plans d’artillerie pour bombarder rapidement des zones spécifiques. De plus, ils cherchent à canaliser l’ennemi vers des endroits moins minés, où l’Ukraine pense trouver un chemin libre, mais pourrait en réalité tomber dans une embuscade et perdre ses blindés de tête.

Abandon de positions et avantages tactiques ukrainiens

Les tactiques russes incluent également l’abandon de certaines positions afin de mieux les cibler une fois qu’elles sont occupées, évitant ainsi les dispositifs de brouillage ukrainiens. Les Russes utilisent des frappes pour perturber l’ennemi et des drones pour ajuster les tirs d’artillerie. Une contre-attaque avec un soutien aérien dense suit, empêchant ainsi les forces armées ukrainiennes de déployer leurs systèmes de défense antiaérienne et de s’installer. Ces tactiques conduisent à la défaite des unités d’assaut ennemies.

Cependant, les conditions météorologiques peuvent limiter les possibilités de riposte russe, compliquant l’utilisation de l’aviation et des véhicules blindés. Les combats nocturnes semblent favoriser les Ukrainiens, qui disposent d’avantages tactiques grâce aux équipements occidentaux dotés de systèmes de vision nocturne supérieurs. De plus, les fantassins russes déployés sur le front n’ont pas tous bénéficié d’une formation adéquate, ce qui constitue un facteur supplémentaire pouvant offrir une chance à la contre-offensive ukrainienne.

Conclusion

La guerre en Ukraine se poursuit avec des tactiques stratégiques mises en place par les Russes pour contrer la contre-offensive ukrainienne. Les défenses renforcées, les pièges stratégiques, la concentration des tirs et l’utilisation des conditions météorologiques sont autant d’éléments utilisés par les Russes pour empêcher les avancées ennemies. Cependant, les avantages tactiques ukrainiens, tels que les équipements occidentaux et les combats nocturnes, ainsi que le manque de formation des fantassins russes, offrent des opportunités pour une contre-attaque ukrainienne réussie.

Check Also

La Nouvelle Ère de Bombardier : Inauguration d’un Centre de Montage Innovant à l’Aéroport Pearson

Le secteur de l’aviation d’affaires assiste à un tournant historique avec le transfert des opérations …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *