États-Unis : Détournement et gaspillage de près de 400 milliards de dollars d’aides Covid-19

Un fléau financier sans précédent

Une récente enquête menée par Associated Press (AP) révèle que les États-Unis ont fait face à une perte monumentale de ressources financières destinées à lutter contre la Covid-19. Près de 10% du budget total dédié à la crise sanitaire aurait été volé ou gaspillé, soit une somme vertigineuse d’environ 400 milliards de dollars.

Selon les calculs de l’AP, plus de 280 milliards de dollars ont été siphonnés par des fraudes, tandis qu’approximativement 123 milliards ont été dépensés de manière irresponsable. Ces chiffres correspondent à environ 10% des 4,2 billions de dollars alloués à la réponse à la Covid-19 par le gouvernement américain.

La source de l’hémorragie financière

Ces pertes financières colossales sont en partie dues à la précipitation du gouvernement à mettre les aides en place. En effet, pour répondre à l’urgence de la crise sanitaire, le gouvernement a peut-être été trop généreux dans l’attribution de ses aides, en négligeant de mettre en place des critères d’éligibilité suffisamment stricts et des contrôles adéquats. Cela a rendu le travail des fraudeurs plus facile et a ouvert la porte à une mauvaise utilisation massive des fonds.

La majorité de l’argent détourné provient des programmes mis en place par l’administration Trump pour aider les petites entreprises et les chômeurs. Depuis le début de la pandémie, le gouvernement a lancé des milliers d’enquêtes et arrêté 2.230 individus pour fraude liée à la Covid-19.

Un manque de transparence flagrant

Par ailleurs, la manière dont les fonds ont été dépensés manque également de clarté et de transparence. Par exemple, le Comité de responsabilisation pour la réponse à la pandémie a révélé que l’ancien président Trump a approuvé un total de 3.200 milliards de dollars en mesures d’aide d’urgence. Ensuite, le plan de sauvetage américain 2021 du président Joe Biden a autorisé un supplément de 1.900 milliards de dollars.

La SBA face à une tâche titanesque

La crise sanitaire a mis en avant la Small Business Administration (SBA), une agence gouvernementale habituellement discrète. Avant la pandémie, la SBA avait distribué environ 67 milliards de dollars de prêts en cas de catastrophe au cours des sept décennies précédentes. Pendant la pandémie, la SBA a été chargée de deux programmes d’aide massifs : le COVID-19 Economic Injury Disaster Loan et les programmes de protection des chèques de paie. Cependant, dans l’urgence de la situation, certains protocoles ont été abandonnés, ouvrant la voie à des pratiques frauduleuses.

La lutte contre la fraude est en marche

Les législateurs américains, malgré leurs divergences politiques, se sont engagés à poursuivre les enquêtes sur l’utilisation des fonds d’urgence et à poursuivre les fraudeurs. En août, le président Biden a signé une loi visant à prolonger de cinq à dix ans le délai de prescription pour les délits liés aux deux principaux programmes gérés par la SBA. Cela donnera plus de temps aux enquêteurs pour démanteler les réseaux de fraude, souvent internationaux et complexes. Cependant, le Congrès n’a pas encore validé cette mesure.

La crise sanitaire a non seulement touché le monde de la santé, mais a aussi creusé un trou béant dans l’économie. La gestion financière de cette crise reste un défi majeur pour le gouvernement américain, qui doit faire face à des pertes colossales et à une opacité importante dans l’utilisation des fonds alloués à la lutte contre la Covid-19.

Check Also

Panne Informatique Mondiale du 19 Juillet 2024 : Quand la Technologie Prend une Pause

Imaginez un monde où vos vols sont annulés, vos émissions préférées disparaissent des écrans, et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *