Jihan Wu, le tycoon chinois qui ambitionne de rendre le minage de bitcoins neutre en carbone au Bhoutan

Un acteur clé du monde crypto moins connu que ses homologues

Jihan Wu, bien que moins célèbre que Changpen Zhao, alias “CZ”, le milliardaire à la tête de Binance, est un acteur majeur du monde des cryptomonnaies. À 36 ans, ce passionné de Bitcoin depuis ses débuts, a l’intention de se faire un nom dans l’industrie des cryptomonnaies. Sa société, Bitdeer, est sous le feu des projecteurs de Wall Street depuis avril. Il est donc crucial de convaincre les actionnaires, d’où son projet de partenariat unique avec le royaume du Bhoutan pour mettre en place des opérations de traitement informatique des cryptomonnaies.

Un Bitcoin vert et entièrement décarboné : un défi de taille

Alors que la consommation énergétique des cryptomonnaies a quadruplé ces quatre dernières années pour représenter entre 0,4% et 0,9% de la consommation mondiale selon Moody’s, l’idée d’un Bitcoin entièrement décarboné semble irréalisable. Pourtant, Jihan Wu, le milliardaire chinois, est déterminé à relever ce défi. Le co-fondateur et PDG de Bitmain Technologies, le premier fournisseur de puces pour le minage de cryptomonnaies, a signé un partenariat unique avec le royaume du Bhoutan. Au pied de l’Himalaya, sa nouvelle entreprise Bitdeer prévoit d’installer des opérations de traitement informatique des cryptomonnaies. Pour réduire l’empreinte carbone, ses infrastructures utiliseront l’hydroélectricité, abondante dans ce petit pays d’Asie centrale. L’investissement pour ces jetons “verts” s’élève à 500 millions de dollars.

Un engagement sincère pour le climat ou un simple opportunisme ?

Alors que la Chine a interdit le minage de Bitcoin en 2021 et que les fermes de minage à bas coût se multiplient dans les zones montagneuses d’Asie, on peut se demander si Jihan Wu est réellement engagé en faveur du climat ou s’il fait preuve d’opportunisme. Quoi qu’il en soit, face au régime communiste, Jihan Wu est un entrepreneur dissident, tout comme l’autre milliardaire chinois qui a fait sa notoriété dans les cryptomonnaies, le sulfureux Changpen Zhao, “CZ”, fondateur de la plateforme Binance. Avec ses 115.000 abonnés sur Twitter, Jihan Wu est moins connu que “CZ” et ses 8,4 millions de “followers”, mais tout aussi ambitieux.

La passion pour le Bitcoin

Comme “CZ”, Jihan Wu est né en Chine, à Chongqing. Malgré l’interdiction, le jeune analyste financier a choisi Singapour pour lancer son activité. Pour l’instant, la fortune de Jihan Wu est cinq fois moins élevée que celle de “CZ”, soit… 2 milliards de dollars, selon Forbesen 2023.

Après avoir travaillé dans une société de capital-risque, Jihan Wu s’est passionné pour le Bitcoin dès 2011. Il est d’ailleurs crédité de la première traduction en chinois du livre blanc du créateur du célèbre jeton décentralisé, rédigé par le mystérieux Satoshi Nakamoto. Alors que le Bitcoin est actuellement limité en termes de transactions simultanées possibles sur la blockchain, Jihan Wu a participé au lancement en 2017 du Bitcoin Cash, une cryptomonnaie parallèle dont la rapidité d’échange est supérieure à celle de l’originale. Jihan Wu a profité du succès de Bitmain, co-fondée en 2013, qui a généré jusqu’à 2,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel en pleine apogée des cryptomonnaies. Il y a quatre ans, il a fondé une société spécialisée dans les services financiers pour cryptomonnaies appelée “Matrixport”.

Des déceptions à la Bourse

En 2018, il crée et incorpore Bitdeer à Singapour. En avril 2023, la société, qui emploie aujourd’hui plusieurs centaines de salariés notamment aux États-Unis et en Norvège, est introduite sur le Nasdaq. Une “IPO” qui, sur un marché des cryptomonnaies ayant du mal à reprendre du souffle à la suite de la remontée des taux d’intérêt et de l’assèchement des liquidités, ne porte pas les fruits escomptés. Le titre a perdu près de 47% en deux mois et la valeur de l’action a été divisée par deux, à 5,3 dollars.

Ainsi, alors que la concentration menace sur un marché du minage et de l’échange de cryptomonnaies très compétitif, il est nécessaire de se faire remarquer et de rassurer les actionnaires. Pour Jihan Wu, ce sera donc l’histoire du minage vert au Bhoutan. De quoi commencer à redorer sa réputation. En 2019, le PDG avait fait parler de lui lors de la rupture fracassante avec le co-fondateur de Bitmain, son ancien ingénieur en chef Micree Zhan, qui a repris les rênes de l’entreprise par la force et à coups d’actions juridiques.

Le Bhoutan, une opportunité pour un nouveau départ

Le Bhoutan, qui a inscrit le droit au bonheur dans sa Constitution avec l’indice du bonheur national brut (BNB), est donc l’occasion d’ouvrir un nouveau chapitre pour le PDG. De son côté, ce petit État de 780.000 habitants cherche à diversifier son économie. Celle-ci exige d’ailleurs que 60% du territoire reste boisé. Les projets hydroélectriques du minage des cryptomonnaies ne devraient donc pas perturber sa préservation de la nature. “Le partenariat avec Bitdeer pour lancer un centre de données d’extraction d’actifs numériques décarbonés est un investissement pour une économie nationale mieux connectée et plus durable”, a promis Ujjwal Deep Dahal, PDG de Druk, la structure d’investissement du gouvernementdu Bhoutan, dans un communiqué conjoint avec Bitdeer.

La diversification, une stratégie clé

En 2022, Jihan Wu a acquis un port franc à Singapour pour s’étendre dans le commerce de marchandises à travers sa société Asia Freeport Holdings Pte., rapporte La Gazette de Drouot. En pleine régulation de l’achat-vente de cryptomonnaies, il est en effet préférable de s’assurer des voies d’échange plus traditionnelles, en plus des réseaux numériques.

Conclusion

Jihan Wu, bien que moins connu que certains de ses homologues, est un acteur clé du monde des cryptomonnaies. Son ambition de rendre le minage de Bitcoin neutre en carbone au Bhoutan est un défi de taille, mais qui pourrait bien changer la donne dans l’industrie des cryptomonnaies. Seul l’avenir nous dira si son engagement en faveur du climat est sincère et si ses efforts porteront leurs fruits.

Check Also

Les enjeux géopolitiques du Pacifique : Une partie d’échecs entre les USA et la Chine

Le Pacifique, avec ses eaux cristallines et ses îles paradisiaques, évoque souvent des images de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *