La Chine enregistre un rebond de croissance, mais les experts restent sceptiques

Une hausse de 4,5% du PIB au premier trimestre 2023

Le Bureau national des statistiques (BNS) a annoncé mardi 18 avril une croissance de 4,5 % du PIB chinois au premier trimestre 2023 par rapport à l’année précédente. Cette hausse est principalement due à l’abandon de la politique zéro Covid, appliquée pendant trois ans. Cependant, les experts demeurent sceptiques quant à ces chiffres et leur représentativité de la réalité économique.

Des chiffres contestés par les spécialistes

Le cabinet de conseil China Beige Book a qualifié ces chiffres de “fiction totale” sur Twitter, et un panel d’économistes interrogés par Bloomberg prévoyait plutôt une croissance de 3,9 %. L’augmentation des ventes au détail en mars, de 10,6 % sur un an, est également surprenante, tandis que la production industrielle et le chômage des jeunes restent en deçà des attentes.

Consommation en hausse, mais prudence des consommateurs

La consommation a effectivement augmenté depuis la fin 2022, mais les consommateurs restent prudents, hésitant à acheter des biens plus chers. Les ventes automobiles, représentant environ 10 % du PIB, ont connu une baisse de 13,4 % sur un an au premier trimestre. L’inflation, quant à elle, n’a atteint que 0,7 % en mars, son plus bas niveau depuis dix-huit mois.

Restaurer la confiance des marchés

Les chiffres officiels semblent viser à restaurer la confiance des marchés, notamment en donnant des signaux positifs. Dan Wang, économiste en chef pour la banque hongkongaise Hang Seng, souligne l’écart entre les prévisions et les chiffres officiels concernant les exportations, qui ont progressé de 14,8 % selon les douanes chinoises, alors qu’une baisse de 7 % était attendue.

L’immobilier montre des signes de réchauffement

Le secteur immobilier, en chute libre depuis début 2022, montre des signes de réchauffement dans les grandes villes. Les prix des biens ont cessé de baisser pour la première fois en sept mois, avec une légère hausse de 0,02 % dans les cent principales villes de Chine. Néanmoins, les investissements dans l’immobilier ont reculé de 5,8 % au premier trimestre 2023, et les ventes ont baissé de 1,8 %, selon le BNS.

Amélioration de la confiance des ménages

La confiance des ménages s’améliore légèrement, avec 17,5 % des Chinois prévoyant d’acheter un appartement dans les trois prochains mois, contre 16 % fin 2022, d’après une étude d’opinion trimestrielle de la banque centrale de Chine publiée le 3 avril.

Le deuxième trimestre déterminera la tendance

Le deuxième trimestre sera crucial pour confirmer ou infirmer la tendance positive présentée par les chiffres de mars. La croissance devrait atteindre des niveaux élevés, comparativement à une période marquée par le long confinement de Shanghaï en 2022. Cependant, les experts s’attendent à un possible ralentissement de l’élan actuel. Le cabinet Oxford Economics estime que “l’essoufflement de la consommation, la réduction progressive des mesures de relance budgétaire et l’affaiblissement de la demande extérieure devraient exercer une pression à la baisse sur la croissance intérieure au second semestre”.

Un objectif de croissance difficile à atteindre

La Chine vise une croissance de 5 % en 2023, un objectif qui pourrait être difficile à atteindre, a averti le premier ministre chinois, Li Qiang. Les chiffres officiels ne reflètent peut-être pas la réalité économique, mais ils indiquent une tendance à la reprise en cours. Les experts continueront à surveiller de près l’évolution de l’économie chinoise au cours des prochains mois.

Check Also

La Cyber-fraude à la Lumière de l’Incident de la Commercial Bank of Ethiopia

Dans un monde où la technologie avance à pas de géant, les institutions financières se …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *