La Neige Marine : Un Trésor Caché des Océans pour la Séquestration du CO2

Une Découverte Révolutionnaire

Une équipe internationale de scientifiques, comprenant des chercheurs du CNRS, a récemment fait une découverte étonnante : les océans du globe stockent beaucoup plus de dioxyde de carbone atmosphérique que ce que l’on pensait jusqu’à présent. Cette révélation a des implications significatives pour notre compréhension de la manière dont les océans agissent comme des puits de carbone naturels et contribuent à réguler le climat de la planète.

La Neige Marine : Un Acteur Clé

Au cœur de cette découverte se trouve la neige marine, un phénomène souvent méconnu mais crucial. La neige marine est une substance complexe qui se forme à partir de la décomposition d’algues, d’animaux et de plancton situés près de la surface de l’océan. Elle comprend également des matières fécales, du sable, de la suie et d’autres poussières inorganiques. Cette matière en décomposition ressemble à des flocons blancs et, à mesure qu’elle descend vers les profondeurs de l’océan, ces flocons de neige marine grossissent, parfois jusqu’à plusieurs centimètres de diamètre. La descente de la neige marine vers le fond de l’océan n’est pas rapide, certains flocons mettent même plusieurs semaines avant d’atteindre le fond.

Le Rôle du Plancton

Le plancton, qui joue un rôle clé dans la formation de cette neige marine, est un ensemble de minuscules organismes portés par les marées et les courants marins. Il se divise en deux groupes principaux : le zooplancton et le phytoplancton. Contrairement au zooplancton, qui doit trouver sa nourriture pour s’alimenter, le phytoplancton réalise la photosynthèse pour convertir les rayons du soleil en énergie nécessaire à sa survie. Ce dernier absorbe le dioxyde de carbone et produit de l’oxygène. Étant donné son besoin de lumière solaire, le phytoplancton se trouve principalement près de la surface de l’océan, tandis que le zooplancton se nourrit du phytoplancton.

Le Processus de Séquestration du CO2

Lorsque ces organismes marins meurent, ils se décomposent sous l’action de microorganismes et tombent vers les fonds marins, contribuant ainsi à la formation de la neige marine. Cette “pluie” de neige marine se produit en permanence et stocke le carbone. Elle fournit de la nourriture et des nutriments à de nombreuses créatures des profondeurs, allant des petites bactéries aux poissons des grands fonds, qui vivent dans des zones où la lumière du soleil ne pénètre jamais.

Une Capacité de Stockage Sous-estimée

La découverte révolutionnaire réside dans le fait que cette neige marine permet à l’océan de stocker près de 20 % de dioxyde de carbone de plus que ce que prévoyait le dernier rapport du GIEC. Selon les estimations de cette nouvelle étude, les océans pourraient emmagasiner non pas 11 gigatonnes de carbone par an, comme précédemment annoncé, mais plutôt 15 gigatonnes. Cette réévaluation de la capacité de stockage des océans représente une avancée significative pour notre compréhension des échanges de carbone entre l’atmosphère et les océans à l’échelle mondiale.

Un Poumon Vital pour la Planète

Depuis le début de la révolution industrielle au 19e siècle, les océans ont joué un rôle essentiel en stockant une grande quantité des émissions de dioxyde de carbone d’origine humaine, grâce à une combinaison de mécanismes physiques et biologiques. Cette fonction de puits de carbone des océans a contribué à atténuer les effets du changement climatique.

En outre, au cours des premiers âges de la Terre, la transformation du carbone dans les océans a également généré une grande partie de l’oxygène atmosphérique, permettant ainsi à la vie terrestre de prospérer. Les océans jouent donc un rôle essentiel en tant que “poumon” de notre planète.

Conclusion

La neige marine, mécanisme peu connu, s’avère être un élément clé dans la capacité des océans à stocker du dioxyde de carbone. Cette découverte révolutionnaire remet en question nos estimations précédentes sur la séquestration du carbone par les océans, mettant en lumière leur rôle crucial dans la lutte contre le changement climatique. Il est essentiel que nous continuions à étudier et à comprendre ces processus pour mieux préserver notre planète.

La neige marine, une fois négligée, se révèle être un trésor caché des océans, nous rappelant que la nature a encore beaucoup à nous enseigner sur la manière dont elle régule notre climat.

Check Also

Panne Informatique Mondiale du 19 Juillet 2024 : Quand la Technologie Prend une Pause

Imaginez un monde où vos vols sont annulés, vos émissions préférées disparaissent des écrans, et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *