Rudy Giuliani, Ex-Avocat de Trump et Ancien Maire de New York, Se Déclare en Faillite

La Chute d’un Homme de Pouvoir

Un Séisme Judiciaire

L’ancien avocat personnel de Donald Trump et ex-maire de New York, Rudy Giuliani, fait les gros titres de l’actualité en se déclarant en faillite personnelle devant un tribunal de la ville de Manhattan. Cette décision intervient à la suite de sa condamnation récente à payer 148 millions de dollars (environ 135 millions d’euros) à deux assesseures électorales de Géorgie qu’il avait diffamées. Le verdict a été rendu par un jury d’un tribunal fédéral de Washington, qui a estimé que Giuliani devait verser cette somme en indemnités et dommages et intérêts pour préjudice moral à Ruby Freeman et à sa fille, Wandr Shaye Moss, deux agentes électorales de l’État de Géorgie lors de l’élection présidentielle de novembre 2020.

L’élection présidentielle de 2020 a été marquée par une polarisation politique intense, avec l’ancien président républicain Donald Trump contestant les résultats et alléguant une fraude électorale généralisée. Rudy Giuliani a été au premier plan de la campagne de Trump pour l’invalidation des résultats du scrutin. Cependant, les allégations de fraude électorale ont été largement réfutées et les tribunaux ont rejeté de nombreuses poursuites intentées par l’équipe de Trump.

La Faillite de Giuliani

Face à cette lourde condamnation financière, Rudy Giuliani a pris la décision de se déclarer en faillite personnelle en vertu du chapitre 11 de la loi sur les faillites. Selon des documents judiciaires, il a déclaré des dettes se situant entre 100 et 500 millions de dollars, avec un patrimoine estimé entre un et dix millions de dollars. Parmi les créanciers énumérés dans sa déclaration de faillite, on trouve les services des impôts fédéraux et de l’État de New York, ainsi que des cabinets d’avocats, une société de machines de vote électronique (Dominion), et même une société liée au fils du président Biden, Hunter Biden.

Le Chapitre 11 et la Reconnaissance de la Faute

Le chapitre 11 de la loi sur les faillites permet aux individus et aux entreprises de réorganiser leur dette tout en continuant à fonctionner. Dans le cas de Giuliani, il semble que la condamnation de 148 millions de dollars soit une charge financière insurmontable, d’où sa décision de se tourner vers la faillite pour chercher un allègement de ses obligations financières.

Le scandale qui a conduit à cette faillite a été déclenché par les allégations infondées de Rudy Giuliani concernant Ruby Freeman et Wandr Shaye Moss. À partir d’une vidéo montrant les deux femmes se passant un objet, qu’il a prétendu être une clé USB utilisée pour truquer les résultats électoraux, Giuliani a lancé des accusations graves. Les deux femmes ont fait l’objet de menaces et d’insultes, souvent à caractère raciste, après que ces accusations aient été reprises par Donald Trump sur les réseaux sociaux.

En juillet, Giuliani a finalement reconnu la fausseté de ses allégations, mais il a maintenu qu’elles étaient soutenables à l’époque et encore aujourd’hui. Cependant, il affirme avoir été empêché de prouver la validité de ses déclarations.

Une Chute de Grâce

Rudy Giuliani, autrefois reconnu mondialement pour sa gestion des attentats du 11 septembre 2001 et son rôle d’ex-procureur antimafia à New York, a connu une chute spectaculaire de sa réputation au fil des années. Il avait qualifié le montant de 148 millions de dollars réclamés contre lui d'”absurdité”. Son conseiller, Ted Goodman, a déclaré que cette déclaration de faillite ne devrait pas surprendre, car il était peu probable que Giuliani puisse payer un montant punitif aussi élevé. Goodman a également souligné que le chapitre 11 de la loi sur les faillites offrait à Giuliani l’opportunité de faire appel de la condamnation.

Pressions Judiciaires Multiples

En plus de cette affaire, Rudy Giuliani fait face à d’autres poursuites judiciaires. Le cabinet d’avocats Davidoff Hutcher & Citron, qui l’a représenté pendant plusieurs années, lui réclame 1,36 million de dollars d’impayés. De plus, il est poursuivi au civil par les sociétés Dominion et Smartmatic, ainsi que par Hunter Biden, pour des montants “indéterminés”, selon les documents judiciaires.

En août, Giuliani a été inculpé pénalement par la justice de Géorgie avec Donald Trump et dix-sept autres personnes pour des manipulations illicites visant à inverser les résultats de l’élection de 2020 dans cet État-clé. Certains des prévenus ont déjà plaidé coupable et ont accepté de témoigner lors du futur procès des autres accusés.

Conclusion

L’affaire de la faillite de Rudy Giuliani marque un tournant dans la carrière de l’ancien avocat de Donald Trump et ancien maire de New York. Sa condamnation financière consécutive à des allégations diffamatoires envers des assesseures électorales met en lumière les conséquences graves des actions irresponsables et des discours incendiaires. Giuliani, autrefois considéré comme un homme de pouvoir et de prestige, est désormais confronté à des pressions judiciaires multiples qui pourraient avoir un impact durable sur sa vie professionnelle et personnelle.

Check Also

Un Nouveau Test Sanguin Révolutionnaire pour la Détection Précoce de la Maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson, une affection neurodégénérative progressive, touche des millions de personnes dans le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *