L’Apple Watch en danger aux États-Unis : Masimo contre Apple

Des tensions croissantes entre Apple et Masimo

La saga juridique entre Apple et Masimo prend une tournure inquiétante pour le géant de la technologie. Masimo, une entreprise californienne spécialisée dans les appareils médicaux, accuse Apple d’avoir copié ses technologies de mesure du niveau d’oxygène dans le sang sans consentement ni accord de licence. Cette dispute concerne principalement les modèles Apple Watch 6, 7, 8 et 9, qui intègrent la technologie d’oxymétrie de pouls, une innovation cruciale dans le domaine de la santé connectée.

Le différend remonte à 2020, lorsque Masimo prétend qu’Apple a commencé à intégrer sa technologie sans autorisation. De plus, Masimo allègue qu’Apple a recruté certains de ses employés clés, notamment son responsable médical. Il est à noter que Masimo commercialise également des montres connectées dotées de capteurs de santé.

La menace d’interdiction de vente

La situation s’est aggravée lorsque la Commission américaine du commerce international (USITC) a lancé un compte à rebours le 26 octobre dernier. À moins d’une intervention gouvernementale pour s’opposer à cette décision, un “ordre d’exclusion limité”, c’est-à-dire une interdiction de vente, devrait entrer en vigueur dès le 26 décembre prochain.

Pour sa part, Masimo affirme que cette action en justice vise à protéger ses droits de propriété intellectuelle et à empêcher Apple de commercialiser des produits basés sur sa technologie sans compensation. Les avocats de Masimo ont obtenu plusieurs succès devant les tribunaux et les commissions, renforçant ainsi la crédibilité de l’interdiction potentielle des ventes des récentes Apple Watch aux États-Unis.

Les enjeux pour Apple

L’issue de cette affaire est cruciale pour Apple, qui a généré un chiffre d’affaires de 9,3 milliards de dollars dans la catégorie “accessoires connectés” lors du dernier trimestre. Selon la société de recherche Counterpoint, Apple détient environ 56% du marché des montres connectées aux États-Unis, ayant vendu plus de 100 millions d’exemplaires depuis ses débuts.

Le géant de la technologie est confronté à une menace sérieuse qui pourrait affecter non seulement ses ventes, mais aussi sa réputation. Cette situation est d’autant plus ironique que, par le passé, Apple a été très agressif dans la protection de ses propres brevets et de sa marque.

Perspectives d’avenir

La question qui se pose maintenant est de savoir si un accord à l’amiable sera trouvé entre Apple et Masimo pour résoudre ce litige. Bien que l’interdiction de vente soit envisageable, il est peu probable que cela se produise. Les deux parties ont tout intérêt à éviter une telle interdiction, car elle pourrait avoir des conséquences préjudiciables pour leurs activités respectives.

De plus, Apple a également la possibilité de solliciter un veto présidentiel de la part du président américain Joe Biden, bien que cette option soit rare et n’ait été utilisée que de manière exceptionnelle par le passé.

Conclusion

La bataille juridique entre Apple et Masimo souligne l’importance cruciale de la propriété intellectuelle dans l’industrie technologique et met en lumière les enjeux liés à la concurrence féroce dans le domaine des montres connectées et de la santé connectée. L’issue de ce litige aura des répercussions significatives sur les deux entreprises et pourrait façonner l’avenir de l’industrie de la technologie médicale.

Check Also

Louis Moinet Astronef Techno : Une Odyssée Horlogère Entre Art et Technologie

L’horlogerie de luxe est un domaine où l’innovation et l’artisanat se rencontrent pour créer des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *