Violences à Dublin suite à une attaque au couteau contre des enfants

Un acte de violence choquant

Les habitants de Dublin ont été choqués par un acte de violence épouvantable qui s’est produit récemment dans la capitale irlandaise. Un homme a attaqué plusieurs enfants à l’aide d’un couteau, laissant la population perplexe quant aux motifs de cette agression. En outre, la soirée qui a suivi l’incident a été marquée par des émeutes d’extrême droite en plein cœur de la ville.

L’attaque brutale

L’incident tragique s’est déroulé sur la place Parnell à Dublin, à proximité d’une école. Un homme a poignardé trois enfants et une femme. Parmi les victimes, on dénombre une petite fille de cinq ans et une femme qui ont été grièvement blessées et transportées à l’hôpital. Un garçon de cinq ans et une fillette de six ans ont également été blessés, mais leurs blessures étaient moins graves. Il semblerait que la femme blessée soit la tutrice des enfants, selon les médias locaux.

Arrestation du suspect

Peu de temps après l’attaque, des passants ont réussi à maîtriser le suspect et à le désarmer. La police est rapidement intervenue pour l’arrêter, mais l’homme a été grièvement blessé au cours de son arrestation. Selon les informations fournies par les autorités, le suspect présumé serait âgé d’environ cinquante ans.

Un témoin de la scène a déclaré : “C’était la panique totale, des femmes pleuraient, des hommes hurlaient et pleuraient.”

Les motifs de l’attaque restent flous

Le motif derrière cette attaque au couteau demeure inconnu à ce stade. Le chef de la police irlandaise, Drew Harris, a tenu une conférence de presse pour informer les journalistes, affirmant que les motivations du suspect étaient encore à élucider. Cependant, des déclarations préliminaires de la police semblaient indiquer que l’acte n’était probablement pas lié à une quelconque activité terroriste.

La nationalité du suspect n’a pas été divulguée par la police, mais cela n’a pas empêché les spéculations sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, des rumeurs circulaient selon lesquelles l’agresseur présumé pourrait être un ressortissant algérien.

Des émeutes en plein cœur de Dublin

Peu après 18 heures, la situation a dégénéré avec de violentes émeutes en plein centre de Dublin. Environ 50 manifestants xénophobes ont réussi à briser un cordon de police, déclenchant ainsi des actes de vandalisme massifs.

Les rapports médiatiques ont fait état de manifestants lançant des bouteilles et des engins pyrotechniques sur les policiers, pillant des magasins et brisant des vitrines. Même une rame de tramway aurait été endommagée au cours des émeutes. Les manifestants ont également incendié plusieurs bus ainsi qu’une voiture de police. Les images circulant sur les réseaux sociaux montrent des affrontements violents entre les émeutiers et les forces de l’ordre. En conséquence, les transports en commun à Dublin ont été perturbés, avec des déviations de bus et l’érection de barrages de police préventifs autour du Parlement.

Le chef de la police, Drew Harris, a accusé des hooligans d’extrême droite d’être responsables des émeutes. Il a déclaré en soirée : “Nous mobilisons des renforts pour faire face à la situation.” Des rumeurs concernant l’intervention de l’armée ont circulé, mais les forces armées ont démenti toute implication. Vers 22h30, la police a annoncé que la situation était largement sous contrôle.

L’influence des réseaux sociaux

L’escalade de la situation a été exacerbée en partie par les réseaux sociaux. Le chef de la police, Drew Harris, a signalé qu’il y avait eu une “énorme quantité” de spéculations en ligne concernant la nationalité du suspect présumé. Il a appelé la population à ne pas se laisser influencer par la “désinformation et les rumeurs circulant sur les réseaux sociaux”, soulignant que les faits devaient encore être établis de manière précise.

Pendant les émeutes, les manifestants ont scandé des slogans xénophobes. Sur une vidéo diffusée sur Twitter, on peut entendre un homme crier : “Dégagez-les, bon sang !” Le hashtag #LIrlandeEstPleine a également circulé sur Twitter.

La réponse des autorités

La ministre irlandaise de la Justice, Helen McEntee, a qualifié les émeutiers de “voyous, de criminels exploitant cette attaque épouvantable pour semer la division et le chaos”. Elle a ajouté que de tels comportements ne seraient pas tolérés.

Les autorités irlandaises se sont engagées à faire toute la lumière sur cette attaque au couteau et à rétablir l’ordre dans la ville. Il est essentiel de laisser les enquêteurs faire leur travail et de ne pas céder aux rumeurs et à la désinformation qui se propagent sur les réseaux sociaux. La sécurité de tous les citoyens est une priorité absolue.

Pour plus d’informations sur cette tragédie en cours et les développements ultérieurs, restez informés via les sources d’information fiables.

Check Also

Un Nouveau Test Sanguin Révolutionnaire pour la Détection Précoce de la Maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson, une affection neurodégénérative progressive, touche des millions de personnes dans le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *