La Commission européenne prolonge l’autorisation du glyphosate de dix ans

Une décision controversée

La Commission européenne a récemment annoncé la prolongation de l’autorisation du glyphosate, un herbicide largement utilisé dans l’agriculture, pour une période de dix ans. Cette décision a suscité une controverse majeure en Europe, opposant les agriculteurs aux défenseurs de l’environnement.

Un débat qui divise

Le glyphosate est la substance active de l’herbicide Roundup, fabriqué par le géant de la chimie Bayer. Il est utilisé par des agriculteurs du monde entier pour lutter contre les mauvaises herbes. Cependant, depuis de nombreuses années, il fait l’objet de vifs débats quant à ses effets sur la santé humaine et l’environnement.

Le rôle de la Commission européenne

La décision de prolonger l’autorisation du glyphosate a été prise après que les États membres de l’Union européenne n’ont pas réussi à s’entendre sur la question, malgré des années de négociations. Ni une interdiction du glyphosate ni une prolongation de l’autorisation n’ont obtenu la majorité qualifiée nécessaire. Dans ce cas, le droit de l’UE autorise la Commission à prendre une décision de manière autonome.

L’impact sur l’industrie

Le géant de la chimie Bayer a accueilli favorablement la prolongation de l’autorisation du glyphosate. Depuis son acquisition de Monsanto, les produits à base de glyphosate sont devenus un moteur de croissance des ventes et des bénéfices de l’entreprise. L’année précédente, le prix du glyphosate avait doublé en raison de la volonté des agriculteurs du monde entier d’augmenter leurs rendements en raison des perturbations dans l’approvisionnement agricole. Cependant, les affaires liées au glyphosate ont récemment connu des difficultés. Parallèlement, Bayer poursuit depuis des années ses recherches sur un substitut au glyphosate.

Les critiques des groupes environnementaux

La décision de la Commission européenne a été vivement critiquée par les groupes environnementaux, dont Greenpeace. Ils estiment que cela constitue un “jour sombre” pour la biodiversité. En juin 2022, la Commission européenne avait proposé de réduire de moitié l’utilisation de pesticides d’ici 2030. Avec cette décision, elle sacrifie désormais la protection de l’homme, de l’environnement et de la biodiversité au profit des intérêts économiques des entreprises agricoles.

Les enjeux environnementaux et sanitaires

Depuis des années, les agriculteurs et les défenseurs de l’environnement se disputent au sujet de la cancérogénicité du glyphosate et de son impact sur la biodiversité. La Commission européenne a basé sa décision sur les avis de l’EFSA, l’Autorité européenne de sécurité des aliments, qui a examiné de nombreuses études en juillet. L’EFSA n’a identifié aucune “zone problématique critique” concernant les effets du glyphosate sur l’environnement, la santé humaine et animale.

Les préoccupations des défenseurs de l’environnement

Cependant, pour les défenseurs de l’environnement, le glyphosate est devenu le symbole de la monoculture industrielle qui nuit à la biodiversité, malgré l’absence de menace directe pour les humains et les animaux. Moins de mauvaises herbes signifie également moins de nourriture pour les insectes et les oiseaux, ce qui peut perturber les écosystèmes locaux.

Les alternatives au glyphosate

Il est important de noter que bien que le glyphosate soit controversé, les alternatives disponibles ne sont pas exemptes de problèmes environnementaux. Certains herbicides sont encore plus toxiques pour l’environnement. Éliminer les mauvaises herbes mécaniquement, par des méthodes telles que l’arrachage manuel ou le labour, est beaucoup plus intensif en main-d’œuvre et entraîne davantage de passages de tracteurs, ce qui a également des conséquences négatives sur le climat et les sols.

Conclusion

La prolongation de l’autorisation du glyphosate en Europe reste un sujet de débat intense. Alors que les agriculteurs comptent sur cet herbicide pour protéger leurs cultures, les préoccupations environnementales et sanitaires persistent. Il est essentiel de continuer à surveiller les recherches scientifiques sur les effets du glyphosate et d’explorer activement des alternatives plus respectueuses de l’environnement pour assurer un équilibre entre l’agriculture moderne et la préservation de notre planète.

Check Also

Découvrez le Festival Planétaire de Brno : Un Événement Céleste Unique

Introduction Bienvenue à Brno, la charmante ville tchèque connue non seulement pour son histoire et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *