Une Nouvelle “Loi de la Nature” : Tout Évolue Vers la Complexité

La Théorie de l’Évolution : Un Cas Particulier

La théorie de l’évolution, telle que formulée par Charles Darwin au 19e siècle, est depuis longtemps un pilier de la compréhension de la vie sur Terre. Cependant, une équipe interdisciplinaire de neuf scientifiques et philosophes américains dirigée par la Carnegie Institution for Science propose aujourd’hui une perspective révolutionnaire : la théorie de l’évolution n’est qu’un cas particulier d’une “loi de la nature” plus vaste qui englobe non seulement le vivant, mais également les minéraux, les planètes et les étoiles. Cette nouvelle perspective, énoncée dans un article publié dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, met en avant la “loi de l’augmentation de l’information fonctionnelle”.

Comprendre l’Évolution

Pour saisir pleinement cette nouvelle approche, il est essentiel de définir ce que les auteurs entendent par “évolution”. L’évolution, dans ce contexte, est synonyme de “sélection pour la fonction”. Alors que Darwin avait principalement associé cette fonction à la survie des êtres, les auteurs élargissent cette définition pour inclure également la “stabilité” (la capacité à perdurer) et la “nouveauté” (la création de nouvelles configurations).

L’Évolution à Travers les Exemples

Le Vivant

Pour illustrer la sélection de la “nouveauté”, l’article évoque des cas qui touchent à la fois le vivant et le règne minéral. Dans le monde du vivant, cela se manifeste par des phénomènes tels que la photosynthèse, l’évolution vers la vie multicellulaire, où les cellules coopèrent pour former un organisme unique, et les comportements animaux qui évoluent au fil du temps.

Le Règne Minéral

Un aspect fascinant de cette nouvelle perspective est son application aux minéraux. Alors que la Terre ne comptait qu’une vingtaine de minéraux à ses débuts, aujourd’hui, ce nombre a explosé pour atteindre près de 6 000 variétés. Cette diversification des minéraux est un exemple concret de l’augmentation de l’information fonctionnelle dans le règne minéral.

Des Étoiles à la Vie

L’évolution ne se limite pas à notre planète. Les étoiles elles-mêmes suivent cette tendance. Au début de l’univers, à partir de seulement deux éléments majeurs, l’hydrogène et l’hélium, se sont formées les premières étoiles. Ces étoiles ont ensuite généré une variété d’éléments chimiques plus lourds. Les générations suivantes d’étoiles ont utilisé cette diversité pour produire encore plus d’éléments. Ainsi, l’évolution est omniprésente, de l’échelle microscopique à l’échelle cosmique.

Une Perspective Révolutionnaire

Le professeur Robert M. Hazen, de la Carnegie Institution for Science, qui a supervisé cette étude, résume la perspective en déclarant : “Charles Darwin a décrit avec éloquence la façon dont les plantes et les animaux évoluent par sélection naturelle, avec de nombreuses variations et caractéristiques des individus et de nombreuses configurations différentes. Nous soutenons que la théorie darwinienne n’est qu’un cas très particulier et très important au sein d’un phénomène naturel beaucoup plus vaste.” Michael L. Wong, astrobiologiste à Carnegie, ajoute : “l’univers génère de nouvelles combinaisons d’atomes, de molécules, de cellules, etc. Les combinaisons qui sont stables et qui peuvent engendrer encore plus de nouveauté continueront à évoluer.”

Une Connexion avec la Thermodynamique

La nouvelle “loi de la nature” qui décrit une complexité croissante rappelle le deuxième principe de la thermodynamique. Ce principe stipule que l’entropie, ou le désordre, d’un système isolé augmente avec le temps. Cette corrélation souligne l’importance de cette perspective dans la compréhension globale des phénomènes naturels.

Débats et Réactions

Cette nouvelle perspective ouvre la porte à des débats animés au sein de la communauté scientifique. Les lois de la nature, telles que la gravité, l’électromagnétisme, l’énergie, ont été énoncées il y a plus de 150 ans. La “loi de l’augmentation de l’information fonctionnelle” présentée ici remet en question notre compréhension fondamentale du fonctionnement de l’univers.

Stuart Kauffman, chercheur à l’Institut de biologie des systèmes, souligne l’importance de ces débats en affirmant : “À ce stade du développement de ces idées, un peu comme les premiers concepts au milieu du 19e siècle pour comprendre “l’énergie” et “l’entropie”, une discussion ouverte et large est maintenant essentielle.”

Conclusion

En somme, cette nouvelle “loi de la nature” propose une perspective radicalement différente sur l’évolution. Elle suggère que l’évolution est omniprésente, allant au-delà de la vie sur Terre pour englober tous les systèmes naturels complexes, des atomes aux étoiles. Cette perspective ouvre la porte à des débats et des réflexions profondes au sein de la communauté scientifique. Elle souligne également l’importance de repenser notre compréhension de l’univers et de ses lois fondamentales.

Check Also

Einstein avait raison sur la façon dont la matière plonge dans les trous noirs

Introduction Pour la première fois, des astronomes ont observé la région située juste au bord …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *