Louis Vuitton x Rexhep Rexhepi LVRR-01 Chronographe à Sonnerie : Une Collaboration Horlogère Exceptionnelle

Une Nouvelle Ère de l’Horlogerie de Luxe

Dans un événement passionnant à Santa Barbara, auquel nous venons tout juste d’assister, nous vous apportons la nouvelle sensation de la sortie d’un nouveau partenariat de Louis Vuitton, le premier d’une série de cinq. Il s’agit de la première pièce de cette collection exceptionnelle : la Louis Vuitton x Rexhep Rexhepi LVRR-01 Chronographe à Sonnerie.

Des Détails Étonnants

Le prix de détail de la Louis Vuitton Rexhep Rexhepi LVRR-01 est fixé à CHF 450 000. Une édition limitée à seulement 10 pièces.

Commentaires

Nous sommes présents à l’événement de lancement de Louis Vuitton x Rexhep Rexhepi à Santa Barbara, en compagnie de Jean Arnauld de Louis Vuitton et de Rexhep Rexhepi d’Akrivia. La révélation de cette nouveauté vient d’être faite, et nous aurons l’occasion de photographier la montre dans environ 5 heures. Nous espérons pouvoir vous donner nos impressions détaillées plus tard dans la soirée. Nous avons reçu ces informations de presse à peine une demi-heure avant la levée de l’embargo.

La nouveauté est la LVRR-01, une chronographe double face avec une complication de sonnerie dotée d’un nouveau mouvement tourbillon. Le chronographe et le mécanisme de sonnerie sont visibles depuis le cadran, avec le tourbillon de 5 minutes à l’emplacement habituel à 6 heures. Le mécanisme de sonnerie émet un coup à chaque minute écoulée sur le chronographe en passant.

Le cadran avant est en cristal de saphir teinté, ce qui permet de voir le mécanisme. Sur celui-ci, on trouve 6 cubes en or, un clin d’œil à la Spin Time de LV, avec ses surfaces réalisées avec une technique d’émail spéciale appelée “plique-à-jour”, qui consiste à émailler du verre avec un support métallique. Cependant, à la différence de la Spin Time, ces cubes restent fixes. Le résultat ressemble davantage à des panneaux de vitraux qu’à de l’émail traditionnel. Le cadran arrière est en émail grand feu réalisé par Nicolas Doublel, l’émailleur en interne de La Fabrique du Temps Louis Vuitton.

La montre est logée dans le boîtier emblématique de LV Tambour, avec des touches pour la fusionner avec l’esthétique d’Akrivia. Le boîtier est en platine et fabriqué dans l’Atelier Akrivia sous la supervision de Jean-Pierre Hagmann.

Tout cela est présenté dans un coffret de présentation classique de LV avec les signatures de Rexhep Rexhepi, Jean-Pierre Hagmann et Nicolas Doublel.

Une Collaboration Exceptionnelle

Il s’agit du premier des cinq lancements de Louis Vuitton en collaboration avec des horlogers indépendants renommés. Le calendrier des sorties des nouveautés est prévu pour une par an. Et bien que le bal ait déjà commencé avec les autres indépendants, nos contacts au sein de LV sont restés totalement muets sur l’identité des autres partenaires et les lieux de ces lancements. La seule autre information que nous avons est que le projet avec Rexhep a commencé il y a environ 2 ans.

Nous publierons une revue complète dès que nous aurons réalisé la photographie et manipulé la montre plus en détail. Notre première impression est que la taille est parfaite, surtout pour une montre aussi complexe. La finition du cadran principal à travers le verre de saphir est époustouflante, avec une combinaison élégante de noir et d’or. Le chronographe est agréable à utiliser, le démarrage, l’arrêt et la remise à zéro sont fluides, avec un bon retour tactile. Le coup unique du marteau à la fin de chaque minute passée sur le chronographe est net et clair. Bien que sur le premier prototype que nous avons vu, il ne fonctionnait pas encore. Cependant, nous avons pu entendre un enregistrement vidéo que Rexhep nous a montré des tests de sonnerie dans son atelier.

En attendant, profitez de ce résumé de l’actualité, avec des informations de presse et des photographies.

Un Prix Louis Vuitton pour les Créateurs Indépendants

Après l’annonce du Prix Louis Vuitton de l’Horlogerie pour les Créatifs Indépendants en début d’année 2023, Louis Vuitton se lance dans une série de montres collaboratives avec des horlogers indépendants renommés, le projet inaugural étant la LVRR-01 Chronographe à Sonnerie née de la collaboration entre Atelier Akrivia et Louis Vuitton.

Incarner l’essence des deux Maisons, la LVRR-01 est un chronographe double face avec une complication de sonnerie – une véritable déclaration dans l’industrie horlogère – alimentée par un tout nouveau mouvement tourbillon développé de A à Z par Atelier Akrivia et son fondateur Rexhep Rexhepi, le tout logé dans un boîtier Louis Vuitton Tambour repensé.

Une Union de Complications Historiques

La LVRR-01 est une méditation complète sur la nature du temps : un chronomètre de précision équipé d’un régulateur de tourbillon qui indique l’heure actuelle, mais aussi un instrument qui mesure le temps écoulé, tout en marquant, pour la première fois dans l’industrie horlogère, le passage du temps avec un mécanisme de sonnerie.

Ces complications sont mises en valeur par un ingénieux affichage double face qui symbolise le développement collaboratif de la LVRR-01. Le cadran avant contemporain en cristal de saphir teinté est juxtaposé à un cadran traditionnel en émail grand feu blanc à l’arrière, une allégorie représentant parfaitement l’identité des deux Maisons.

Les complications sont un témoignage des histoires de Louis Vuitton et de Rexhep Rexhepi. La toute première montre d’Atelier Akrivia, l’AK-01, intégrait à la fois le chronographe et le tourbillon, tandis que la première montre compliquée de Louis Vuitton, la Tambour LV277, était un chronographe, et la première complication Haute Horlogerie de la Maison était le tourbillon.

Repousser les Limites de l’Horlogerie de Haute Facture

À l’intérieur de la LVRR-01 se trouve un calibre entièrement nouveau développé par Rexhep Rexhepi. Dans son esthétique caractéristique, le mouvement est éminemment traditionnel, une qualité illustrée par la décoration appliquée à la main et les leviers de chronographe élégamment sculptés.

Le cadran en cristal de saphir teinté révèle la finition minutieuse des composants, chacun d’entre eux étant décoré à la main avec des techniques traditionnelles telles que l’anglage et le polissage noir.

Fièrement situé à l’avant à six heures, le tourbillon effectue une révolution toutes les cinq minutes, conçu par Rexhep Rexhepi dans le respect caractéristique de l’histoire horlogère. Contrairement à la rotation d’une minute d’un tourbillon conventionnel, la rotation de cinq minutes s’inspire des chronomètres historiques. À l’intérieur de la cage du tourbillon se trouve un balancier à deux bras larges et huit poids de régulation inertiels, inspirés de ceux que l’on trouve dans les chronomètres marins.

L’aspect déterminant et unique du mouvement est le Chronographe à Sonnerie, une paire de complications jamais intégrées de cette manière dans une montre-bracelet. Bien que la combinaison de la mesure du temps écoulé avec un mécanisme de sonnerie ait des précédents historiques dans les montres de poche, c’est une véritable révolution dans l’horlogerie contemporaine.

Une Fusion de Complications Historiques

La LVRR-01 est une méditation complète sur la nature du temps : un chronomètre de précision équipé d’un régulateur de tourbillon qui indique l’heure actuelle, mais aussi un instrument qui mesure le temps écoulé, tout en marquant, pour la première fois dans l’industrie horlogère, le passage du temps avec un mécanisme de sonnerie.

Ces complications sont mises en valeur par un ingénieux affichage double face qui symbolise le développement collaboratif de la LVRR-01. Le cadran avant contemporain en cristal de saphir teinté est juxtaposé à un cadran traditionnel en émail grand feu blanc à l’arrière, une allégorie représentant parfaitement l’identité des deux Maisons.

Les complications sont un témoignage des histoires de Louis Vuitton et de Rexhep Rexhepi. La toute première montre d’Atelier Akrivia, l’AK-01, intégrait à la fois le chronographe et le tourbillon, tandis que la première montre compliquée de Louis Vuitton, la Tambour LV277, était un chronographe, et la première complication Haute Horlogerie de la Maison était le tourbillon.

Repousser les Limites de l’Horlogerie de Haute Facture

À l’intérieur de la LVRR-01 se trouve un calibre entièrement nouveau développé par Rexhep Rexhepi. Dans son esthétique caractéristique, le mouvement est éminemment traditionnel, une qualité illustrée par la décoration appliquée à la main et les leviers de chronographe élégamment sculptés.

Le cadran en cristal de saphir teinté révèle la finition minutieuse des composants, chacun d’entre eux étant décoré à la main avec des techniques traditionnelles telles que l’anglage et le polissage noir.

Fièrement situé à l’avant à six heures, le tourbillon effectue une révolution toutes les cinq minutes, conçu par Rexhep Rexhepi dans le respect caractéristique de l’histoire horlogère. Contrairement à la rotation d’une minute d’un tourbillon conventionnel, la rotation de cinq minutes s’inspire des chronomètres historiques. À l’intérieur de la cage du tourbillon se trouve un balancier à deux bras larges et huit poids de régulation inertiels, inspirés de ceux que l’on trouve dans les chronomètres marins.

L’aspect déterminant et unique du mouvement est le Chronographe à Sonnerie, une paire de complications jamais intégrées de cette manière dans une montre-bracelet. Bien que la combinaison de la mesure du temps écoulé avec un mécanisme de sonnerie ait des précédents historiques dans les montres de poche, c’est une véritable révolution dans l’horlogerie contemporaine.

Une Ingéniosité dans l’Ingénierie

L’intégration des deux complications, le chronographe et la sonnerie, en plus du tourbillon, a nécessité une ingéniosité à la fois dans l’ingénierie et dans l’exécution, car ces systèmes doivent fonctionner en synergie et avoir suffisamment d’énergie pour fonctionner.

Rexhep Rexhepi a imaginé une solution concise de deux barillets, une source d’énergie pour la partie du mouvement de l’horloge et du chronographe, et une autre pour la sonnerie, mais avec une touche particulière. Alors que l’approche standard aurait été de séparer les barillets et de les laisser fonctionner de manière indépendante, Rexhep Rexhepi a conçu une construction dans laquelle le second barillet est lié au train d’engrenages d’une manière particulière.

Une fois que le chronographe est activé et que le mobile central est libéré par le marteau, la rotation du second barillet n’est plus bloquée. L’énergie est ainsi fournie au train d’engrenages de base lorsque le chronographe et le mécanisme de sonnerie sont en marche, garantissant que les complications disposent de suffisamment d’énergie pour fonctionner correctement sans perturber le mouvement.

Une Exécution Précise

Visible à travers le cadran en saphir teinté, le ballet mécanique responsable des sonneries est impressionnant. La sonnerie et le second barillet sont liés à un échappement secondaire doté de palettes serties. Cet échappement libère l’énergie du second barillet de manière cyclique, garantissant que la sonnerie frappe de manière précise et régulière.

Un Boîtier d’Exception

La fusion harmonieuse de Louis Vuitton et d’Atelier Akrivia se poursuit dans le boîtier en platine, qui correspond parfaitement au style de la Tambour signature de Louis Vuitton, tout en incorporant les touches stylistiques de Rexhep Rexhepi, en particulier dans la forme fine et classique du boîtier.

Une Collaboration d’Artisans

La couronne et le poussoir du chronographe ont chacun une forme à sept côtés inspirée des montres Louis Vuitton, mais ils sont fabriqués à la main dans le style d’Atelier Akrivia. Chanfreinés sur leurs bords comme les pièces du mouvement, la couronne et le poussoir sont décorés de martelage à la main, exactement la même technique appliquée par Rexhep Rexhepi.

Le boîtier est fabriqué par Atelier Akrivia dans un processus supervisé par Jean-Pierre Hagmann, le Maître casseur dans l’atelier de fabrication de boîtiers.

Forte de décennies d’expérience, l’œil expert de Jean-Pierre Hagmann garantit que le boîtier est parfait en forme et en détail – le discret poinçon “JHP” en bas à droite est son sceau personnel de qualité.

Une Touche Finale Significative

Et le détail final et discret faisant allusion à la collaboration partagée est “Louis cruises with Rexhep” gravé à la main au dos du boîtier, un hommage calligraphique à cette rencontre unique.

Les Multiples Visages du Temps

Les codes esthétiques individuels et distinctifs de Rexhep Rexhepi et de Louis Vuitton sont incontestables sur les deux cadrans, mais parfaitement intégrés dans un ensemble harmonieux.

Le cadran avant, au style épuré mais richement décoré, est résolument moderne, reflétant l’aspect contemporain de Louis Vuitton. Le disque en cristal de saphir teinté arbore une piste de minutes métallisée dorée rappelant la Chronomètre Contemporain de Rexhep Rexhepi (RRCC I & II).

Le cadran comporte six cubes en or remplis d’émail translucide cuit au four, une technique similaire au vitrail connue sous le nom de “plique-à-jour”. Le motif cubique est un clin d’œil à l’affichage sautant des heures Spin Time, l’une des complications brevetées de Louis Vuitton. En même temps, les éléments dorés sur le cadran reconnaissent discrètement la couture en fil jaune, un attribut subtil mais essentiel des articles en cuir Louis Vuitton.

En revanche, le verso est résolument classique avec son émail grand feu blanc brillant, un hommage aux instruments de mesure traditionnels. Il a été conçu par Rexhep Rexhepi et fabriqué par Nicolas Doublel, l’émailleur interne de La Fabrique du Temps Louis Vuitton. Rappelant les montres de poche chronographes du 19e siècle, le cadran en émail comporte deux échelles pour les heures et les minutes respectivement, toutes deux imprimées en émail. Mais les plus observateurs remarqueront que le design du cadran en émail évoque l’esprit de la première montre-bracelet jamais réalisée par Louis Vuitton en 1988.

Les deux noms de marque coupent en deux le cadran en émail horizontalement, reflétant la nature collaborative de la montre en style et en substance. Alors que le disque en or blanc pour la base du cadran est produit par Atelier Akrivia, l’émaillage est réalisé par l’atelier d’émail interne dirigé par Nicolas Doublel.

Un Coffret Unique pour une Montre Unique

La LVRR-01 est livrée dans un coffret Louis Vuitton traditionnel unique. Chaque coffret est peint à la main avec un motif inspiré des échelles de chronographe sur le cadran en émail, ainsi que du logo “AKRILVIA” et du numéro de série individuel de la montre respective. En guise de touche finale et d’hommage aux artisans responsables de la LVRR-01, le coffret reproduit les signatures de Rexhep Rexhepi, Jean-Pierre Hagmann et Nicolas Doublel.

La LVRR-01 est accompagnée d’un bracelet Louis Vuitton en cuir de vachette naturel, un cuir de veau qui acquiert une patine délicate avec le temps, et d’une boucle en platine unique fabriquée par l’atelier de Jean-Pierre Hagmann qui porte le poinçon “JHP”.

En résumé, la Louis Vuitton x Rexhep Rexhepi LVRR-01 Chronographe à Sonnerie est une pièce d’horlogerie exceptionnelle qui allie l’artisanat traditionnel à l’innovation contemporaine. Cette collaboration entre deux grandes Maisons horlogères représente une avancée significative dans l’industrie de l’horlogerie de luxe. Ne manquez pas l’occasion de découvrir cette montre unique, qui incarne le mariage de l’histoire et de l’avenir de l’horlogerie.

Check Also

Un Voyage Intemporel : La Nouvelle MoonSwatch Celebre l’Héritage Spatial

Dans le monde de l’horlogerie, l’innovation et le patrimoine se croisent souvent sur la route …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *