Le Revirement Inattendu de FTX : Une Nouvelle Chance Après la Faillite

Une lueur d’espoir pour FTX

Près d’un an après sa spectaculaire faillite, FTX, la plateforme de cryptomonnaie fondée par Sam Bankman-Fried (SBF), se prépare à un come-back inattendu. C’est une histoire qui semblait impensable il y a quelques mois, mais trois prétendants se sont manifestés pour prendre le relais, et une décision cruciale devrait être prise avant la fin de l’année.

Une route semée d’embûches

La route vers la résurrection de FTX n’a pas été facile. Le paysage des cryptomonnaies est en constante évolution, et la concurrence est féroce. De plus, FTX a dû faire face à une série de défis majeurs, notamment la baisse des volumes de trading, la réduction des commissions, et des licenciements massifs. Tous ces facteurs ont créé un environnement peu propice à la poursuite de ses activités.

Malgré ces obstacles, trois candidats mystérieux ont récemment exprimé leur intérêt pour la reprise de FTX. Ils ont été soumis à une audition en septembre par le nouveau dirigeant de FTX, John Ray III. Une décision importante doit être prise prochainement pour choisir le candidat qui aura le privilège de “lancer les enchères”.

Le jeu des enchères

Le candidat choisi sera le premier à formuler une offre pour racheter les actifs de FTX en établissant un prix de départ. Les deux autres candidats auront ensuite la possibilité de surenchérir. Le nom du gagnant ne sera pas révélé par le liquidateur de FTX avant la fin de ces enchères, qui devraient se conclure en décembre ou janvier. La décision de garder secret le nom du repreneur pendant le procès de Sam Bankman-Fried est compréhensible.

Le profil du repreneur

Le repreneur potentiel pourrait être une autre plateforme de cryptomonnaie cherchant à élargir son empreinte dans le secteur, ou une entreprise financière traditionnelle désireuse de plonger dans le monde des cryptos. Quel que soit son profil, il devra impérativement jouir d’une réputation impeccable pour attirer et rassurer les investisseurs, notamment en ce qui concerne la sécurité des actifs numériques.

Jesse Powell, cofondateur de la plateforme Kraken, a laissé entendre sur les réseaux sociaux que son groupe n’était pas intéressé par la reprise d’un ancien concurrent. Il a suggéré que, pour FTX, il serait peut-être plus judicieux de repartir de zéro plutôt que de tenter de relancer une plateforme sans un leadership fort et un avantage technologique distinctif.

Les précédents dans le secteur

Le cas de FTX n’est pas unique dans le monde des cryptomonnaies. D’autres entreprises en difficulté, telles que Celsius et Voyager, ont été reprises par des consortiums regroupant divers acteurs du secteur. Ces consortiums comprenaient des fonds d’investissement tels qu’Arrington Capital et NovaWulf, ainsi que des plateformes de renom telles que CrossTower, Binance US, Coinbase et INX. Au Japon, la filiale de FTX a été acquise par le courtier en ligne Monex Group.

Les créanciers deviennent actionnaires

Un élément clé de la résurrection de FTX est le désir de collecter à nouveau des commissions pour rembourser les clients lésés. Une proposition innovante consiste à permettre aux créanciers de convertir leurs créances en participation au capital de la nouvelle FTX. Cette transition transformerait les créanciers en actionnaires, avec la possibilité de réaliser des profits si la nouvelle entreprise prospère.

En 2021, FTX avait enregistré un chiffre d’affaires impressionnant de 1 milliard de dollars et généré des bénéfices de 340 millions de dollars. Au cours des onze premiers mois de 2022, jusqu’à la faillite en novembre, la plateforme avait encore généré des revenus considérables, atteignant 847 millions de dollars.

Cependant, bon nombre de clients et de créanciers ont choisi une autre voie. Plutôt que de s’engager dans cette aventure actionnariale incertaine, ils ont préféré céder leurs créances à des fonds spécialisés moyennant une importante décote, renonçant ainsi à leurs droits à d’éventuels remboursements futurs pour obtenir un paiement immédiat. Peu après la faillite en novembre 2022, ils n’avaient récupéré qu’une fraction de leur argent, qui était bloqué sur la plateforme ou prêté à FTX. Aujourd’hui, grâce à la plateforme Claims Market, qui facilite la vente et l’achat de créances sur FTX, ces créanciers pourraient espérer récupérer jusqu’à 40 % de la valeur de leurs créances.

En conclusion, la résurrection de FTX, bien que semée d’embûches, semble de plus en plus probable. Les investisseurs et les créanciers suivent de près cette saga, dans l’espoir que FTX 2.0 puisse retrouver sa gloire passée.

Check Also

Semi-conducteurs : le Japon investit plus de trois milliards d’euros

Une injection massive dans l’industrie japonaise des semi-conducteurs Dans un contexte où la demande de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *