Roger Dubuis dévoile l’Excalibur Spider Flyback Chronograph au Festival of Speed 2023

Une montre inspirée de l’ingénierie des supercars

Roger Dubuis s’est forgé des liens solides avec le monde de l’automobile. Cependant, depuis un certain temps, les collections de la marque ne comprenaient pas de chronographe, la complication essentielle des courses automobiles. Cela est d’autant plus surprenant que Roger Dubuis possède une histoire substantielle en ce qui concerne les chronographes, des premiers modèles classiques basés sur le mouvement Lemania aux calibres plus récents, tels que le RD580 ou le RD680. À l’occasion du Festival of Speed 2023 de Goodwood, Roger Dubuis dévoile l’Excalibur Spider Flyback Chronograph, un modèle inspiré de l’ingénierie des supercars et imprégné de ce que la marque appelle l’« hyper horlogerie » : une horlogerie audacieuse, expressive et technique !

Le calibre RD780 : un concentré de l’expertise de la marque

Le nouveau chronographe flyback, le calibre RD780, est un concentré du savoir-faire de la marque : un design audacieux soutenu par des options techniques haut de gamme et un artisanat d’expert. Dans le style caractéristique de Roger Dubuis, les mécanismes doivent être exposés pour devenir une partie intégrante du design. Le RD780 est un exemple rare d’un mécanisme de chronographe visible côté cadran. Son architecture tridimensionnelle et symétrique révèle ses subtilités au porteur, notamment sa roue à colonnes ou son balancier légèrement incliné. Évoquant les barres de renfort, le pont central forme une signature visuelle supplémentaire inspirée de l’automobile.

Des options techniques avancées

En examinant les principales options techniques, nous constatons une architecture intégrée, avec une roue à colonnes et un embrayage vertical. Ce dernier est le choix prédominant pour la plupart des chronographes modernes, reconnu comme techniquement supérieur. Similaire aux systèmes présents dans les automobiles, le couplage est vertical et par friction. L’avantage théorique est qu’à la différence d’un embrayage horizontal, il n’y a pas de dents à engager ou à désengager, ce qui pourrait provoquer le saut de la trotteuse du chronographe lorsque les dents s’engrènent.

Innovation et raffinement

Ce nouveau mouvement de chronographe intègre également des fonctionnalités innovantes, avec deux demandes de brevet déposées. La première concerne le mécanisme d’embrayage/frein avec un système appelé SBS (Second Braking System) qui vise à apporter une stabilité supplémentaire à la trotteuse du chronographe et à réduire les tremblements. Le frein est monté directement sur l’un des deux bras travaillant de concert pour engager/désengager l’embrayage vertical. Lorsque le chronographe est arrêté, les deux bras soulèvent l’embrayage pour le désengager de sa rotation, et simultanément, le frein empêche la trotteuse de bouger.

La seconde innovation concerne l’affichage des minutes. Tout comme pour le Monovortex Split Seconds Chronograph présenté plus tôt cette année, les minutes écoulées du chronographe peuvent être lues grâce à une indication originale que la marque appelle « 120° RMC ». Cette solution intelligente repose sur trois aiguilles satellites portant les chiffres 0, 1 et 2, qui tournent pour permettre la lecture des unités. Le balancier à inertie variable est doté de 4 masselottes de réglage et d’un spiral plat. Comme mentionné précédemment, il est légèrement incliné de 12 degrés. Certains composants de l’échappement sont en silicium revêtu de diamant. La fréquence est de 4 Hz, tandis que les deux barillets peuvent stocker jusqu’à 72 heures de fonctionnement.

Un design audacieux et sportif

Comme pour toutes les montres Roger Dubuis, l’Excalibur Spider Flyback Chronograph arbore le Poinçon de Genève, ce qui garantit une finition de haute qualité. La platine principale et les ponts sont grainés circulairement et sablés. Visible à travers le fond de boîte transparent, le rotor à 5 bras évoque les jantes d’une voiture de sport.

Présentée en 2015, l’Excalibur Spider est une version encore plus audacieuse du boîtier Excalibur. Le design a été légèrement retravaillé pour ce nouveau chronographe. Le boîtier de 45 mm est en carbone léger avec une lunette en céramique marquée de repères sportifs rouges. Il est largement squeletté, à commencer par les fameuses cornes triples caractéristiques de la marque. La combinaison de lignes dynamiques, de niveaux de surfaces différents et d’encoches renforce encore la sensation multidimensionnelle. La grande couronne en titane DLC noir présente une bague laquée rouge. Les poussoirs du chronographe offrent une sensation tactile réelle.

En périphérie du mouvement, la lunette à deux niveaux permet de lire les différentes indications horaires. Le premier anneau intérieur comporte une échelle des minutes et un tachymètre. Le second anneau présente des index d’heure en forme de vis, plaqués rhodium et remplis de matière luminescente. Les extrémités des aiguilles des heures et des minutes sont également remplies de matière luminescente, tandis que la trotteuse du chronographe est rouge.

Un bracelet sportif et un changement de bracelet facile

L’Excalibur Spider Flyback Chronograph de Roger Dubuis est livrée avec un bracelet sportif en caoutchouc noir, avec un motif inspiré des traces de pneus. Le bracelet et la boucle déployante triple sont équipés d’un mécanisme de changement rapide qui vous permet de changer de bracelet en quelques secondes, sans aucun outil.

Comme toutes les montres Roger Dubuis, l’Excalibur Spider Flyback Chronograph suscitera des opinions tranchées. Elle affirme son caractère audacieux à bien des égards, que ce soit par ses dimensions, ses matériaux, ses finitions ou ses couleurs. S’il y a effectivement beaucoup à apprécier, l’architecture du calibre RD780 est magnifique et la finition est captivante. Si vous recherchez quelque chose d’unique et que vous avez une passion pour les montres expressives et les voitures de sport, je ne peux que vous recommander de l’essayer en personne. Son prix est fixé à CHF 91 200 (hors taxes) ou EUR 110 000 (taxes incluses).

Check Also

L’élargissement de l’OTAN : la candidature de la Suède et les enjeux géopolitiques

Une démarche historique : la Suède vers l’OTAN Au cœur des turbulences géopolitiques actuelles, la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *