Les tensions s’intensifient entre la Russie et l’Ukraine : les avions de combat F-16 suscitent l’inquiétude

La menace nucléaire perçue par Moscou

Dans une interview diffusée ce jeudi 13 juillet, Sergueï Lavrov, chef de la diplomatie russe, a averti que les avions de combat F-16 livrés à l’Ukraine seraient considérés comme une menace “nucléaire” par la Russie. M. Lavrov a affirmé que la simple possession de ces systèmes par les forces armées ukrainiennes serait perçue comme une menace venant de l’Occident dans le domaine nucléaire. Il a souligné que la Russie ne pouvait pas ignorer la capacité de ces avions à transporter des charges nucléaires et qu’elle avait déjà averti les États-Unis, le Royaume-Uni et la France à ce sujet. Le ministre russe a également déclaré que les actions de l’OTAN et de ses alliés américains augmentaient les risques d’un affrontement armé direct avec la Russie, ce qui pourrait avoir des conséquences catastrophiques.

Les attaques nocturnes à Kiev

Des frappes nocturnes par drones sur Kiev ont fait au moins un mort et quatre blessés, selon les autorités. Au cours de la troisième nuit d’attaques sur la capitale ukrainienne, des explosions ont été entendues dans plusieurs quartiers. L’administration militaire de Kiev a déclaré qu’une attaque massive par des drones iraniens avait eu lieu, avec une douzaine de drones répartis dans différentes directions. Une femme de 19 ans et un homme de 23 ans ont été hospitalisés en raison de blessures causées par des éclats de shrapnel, et d’autres personnes ont été blessées par des chutes de débris. Les autorités ont indiqué que 20 drones russes et deux missiles de croisière avaient été abattus lors des attaques, qui visaient notamment la capitale.

Le maire de Kiev, Vitali Klitschko, a déclaré que les services d’urgence avaient répondu à des appels dans les quartiers de Solomyansky, Shevchenkivsky, Podilsky et Darnytsky à la suite des explosions. Des incendies se sont déclarés dans un immeuble d’habitation du quartier de Shevchenkivsky et dans un immeuble non résidentiel de Podilsky. La menace d’une attaque de drones russes sur Kiev reste réelle, selon l’armée de l’air ukrainienne.

Le soutien militaire durable du G7 à Kiev

Les puissances du G7 se sont engagées à apporter un soutien militaire sur le long terme à l’Ukraine. Cette décision a été qualifiée de “victoire importante pour la sécurité” du pays par le président Volodymyr Zelensky. Cependant, il a souligné que ce soutien ne pouvait pas remplacer une future adhésion de l’Ukraine à l’OTAN. Lors du sommet de l’OTAN à Vilnius, les membres du G7 (États-Unis, Royaume-Uni, France, Canada, Allemagne, Italie, Japon) ont présenté un plan pour renforcer la sécurité de l’Ukraine, ce qui a suscité la colère de Moscou. Ce plan vise à aider l’Ukraine à faire face à l’offensive russe actuelle et à dissuader la Russie de toute future attaque armée contre son voisin.

La déclaration du G7 sert de cadre pour la conclusion ultérieure d’accords bilatéraux entre ses États membres et l’Ukraine, détaillant les armes qui seront fournies. Huit autres pays, dont l’Espagne, les Pays-Bas, le Portugal, l’Islande, la Norvège, le Danemark, la Pologne et la République tchèque, se sont joints à cette initiative, selon Madrid.

Volodymyr Zelensky a exprimé sa gratitude pour l’aide reçue par l’Ukraine tout au long de la journée. Il a également été interrogé sur les commentaires du ministre britannique de la Défense, Ben Wallace, qui a suggéré que Kiev devrait faire preuve de plus de gratitude envers les pays fournissant des armes. Le président ukrainien a répondu en affirmant qu’il avait toujours été reconnaissant envers le Royaume-Uni et s’est interrogé sur le sens des propos du ministre.

Le processus d’adhésion à l’OTAN accéléré

Joe Biden a souligné lors d’un discours à l’Université de Vilnius que l’avenir de l’Ukraine était dans l’OTAN. Il a déclaré que les États-Unis allaient aider les Ukrainiens à renforcer leurs capacités défensives sur terre, sur mer et dans les airs, tout en louant le courage de ce pays en tant qu’exemple pour le monde entier. Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’OTAN, a souligné la nécessité de mettre en place des mécanismes crédibles pour assurer la sécurité de l’Ukraine après la fin de la guerre. Il a également indiqué que le processus d’adhésion à l’OTAN serait accéléré, mais soumis à des conditions liées à la sécurité.

Volodymyr Zelensky a exprimé sa confiance quant à une adhésion à l’OTAN après la fin de la guerre. Il a déclaré que l’Ukraine comprenait qu’elle ne pouvait pas devenir membre tant que le conflit se poursuivait.

Rencontre entre Joe Biden et Svetlana Tikhanovskaïa

Le président américain Joe Biden a rencontré Svetlana Tikhanovskaïa, meneuse de l’opposition bélarusse en exil, à Vilnius. Lors de cette rencontre, Joe Biden a souligné l’engagement continu des États-Unis en faveur des droits humains, notamment la liberté d’expression et la tenue d’élections libres et transparentes au Bélarus. Svetlana Tikhanovskaïa, dont le mari est emprisonné au Bélarus, est devenue la figure de proue de l’opposition lors

de l’élection présidentielle contestée de 2020. Contrainte à l’exil en raison de la répression du pouvoir, elle a été forcée de quitter le pays pour sa sécurité.

La rencontre entre Joe Biden et Svetlana Tikhanovskaïa intervient après que le président bélarusse Alexandre Loukachenko a joué le rôle de médiateur dans la négociation d’un accord entre Vladimir Poutine et Evgueni Prigojine, chef du groupe Wagner, pour mettre fin à la rébellion en Russie. Quelques jours auparavant, Svetlana Tikhanovskaïa avait évoqué la possibilité de la mort de son mari emprisonné.

Joe Biden a également rencontré la Première ministre de Lituanie, Ingrida Simonyte, dans le cadre de sa tournée européenne, qui vise à renforcer les alliances et la coopération dans la région.

Check Also

Les Mesures de Cybersécurité en Vue des Jeux Olympiques de Paris 2024

Introduction Les Jeux Olympiques de Paris 2024 approchent à grands pas et avec eux viennent …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *