Conflit en Ukraine : Un missile russe tue une fillette et fait 22 victimes à Dnipro

Un missile russe dans une zone résidentielle de Dnipro

L’horreur frappe de nouveau l’Ukraine, touchée de plein fouet par les attaques russes ciblant les grandes villes du pays. Dans la nuit de samedi, la ville de Dnipro, troisième plus grande métropole ukrainienne, a été la cible d’une frappe russe. Cette attaque fait suite à des frappes répétées ayant pour but d’instiller la terreur parmi les habitants et de vider les stocks de munitions des défenses aériennes de l’Ukraine.

Alors que les systèmes de défense ukrainiens, renforcés ces derniers mois par l’aide de l’Occident, sont parvenus à intercepter la majorité des missiles et drones lancés par la Russie, un missile a réussi à atteindre son objectif : un quartier résidentiel de Dnipro. Selon Serhiy Lysak, le gouverneur de la région, l’explosion a détruit deux bâtiments, dix maisons, une boutique et une conduite de gaz.

Une fillette tuée, plusieurs blessés

Le plus tragique de cette attaque est sans doute la découverte du corps d’une fillette de deux ans sous les décombres d’une maison. En plus de ce décès, le gouverneur a également annoncé que 22 personnes, dont cinq enfants, avaient été blessées. Trois garçons sont en état critique et ont été opérés.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a posté une vidéo sur Facebook montrant les secouristes à l’œuvre dans les décombres, recherchant d’éventuelles autres victimes. Dans son message, il accuse la Russie d’être un “État terroriste” et assure que les Russes devront assumer la responsabilité de leurs actes contre l’Ukraine et son peuple.

La Russie frappe un aérodrome ukrainien

Les autorités ukrainiennes ont également annoncé que l’aérodrome de Kropyvnytskyï, au centre du pays, a été touché par une frappe russe. Youriï Ignat, porte-parole de l’armée de l’Air ukrainienne, a déclaré que les forces russes avaient lancé “six missiles et cinq drones d’attaque”. Seulement quatre des six missiles ont été interceptés par la défense aérienne, les deux autres ayant atteint l’aérodrome.

À Kyiv, ville qui subit des attaques nocturnes quasi quotidiennes depuis début mai, les défenses aériennes ont réussi à repousser plusieurs missiles et drones au cours de la nuit. Selon le chef de l’administration militaire locale, Serhiy Popko, “aucune cible n’a été atteinte dans la capitale”.

Evacuation en Russie

La Russie aussi est touchée par les combats. Du côté russe de la frontière, des tirs d’obus ukrainiens auraient tué deux personnes à Belgorod, selon le gouverneur local, Vyacheslav Gladkov. Les villages frontaliers de la région ont été touchés par des tirs d’artillerie sans précédent ces derniers jours, faisant sept morts et une trentaine de blessés en une semaine, selon des sources russes.

Face à cette situation, le gouverneur de Belgorod a demandé aux habitants d’évacuer les zones touchées par les bombardements. Les tirs d’artillerie ont déjà forcé des milliers d’habitants à fuir à Belgorod, la capitale régionale. Parmi eux, Evguéni Klioutchnikov, habitant de Chebekino, estime que sa ville est désormais une cité fantôme jonchée de cratères de bombes.

L’Ukraine et la Russie se renvoient la responsabilité des attaques. L’Ukraine nie toute implication dans les incursions armées revendiquées par des groupes qui disent être russes et combattre pour l’Ukraine. Le conflit continue, avec des conséquences dramatiques pour la population civile.

Check Also

La Nouvelle Ère de Bombardier : Inauguration d’un Centre de Montage Innovant à l’Aéroport Pearson

Le secteur de l’aviation d’affaires assiste à un tournant historique avec le transfert des opérations …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *