Impasse à Washington: La menace d’un défaut de paiement plane sur les États-Unis

Promesse du Président Biden: L’évitation d’un défaut

Le président américain Joe Biden, face à l’impasse politique sur la question du relèvement du plafond de la dette, a réitéré sa promesse jeudi que les États-Unis ne feront pas défaut sur leur dette. Cependant, le blocage persiste entre les démocrates et les républicains au Congrès, et aucun accord sur le relèvement du plafond de la dette n’a encore été trouvé. Le compte à rebours a commencé.

L’agence de notation Fitch a mis sous surveillance la note AAA des États-Unis, la plus haute note possible, ajoutant de la pression sur la Maison Blanche pour parvenir à un compromis avec les républicains, dirigés par Kevin McCarthy, le leader de l’opposition à la Chambre des représentants, pour augmenter le plafond de la dette américaine.

Les conséquences possibles d’un non-accord

Si aucun accord n’est trouvé, les États-Unis pourraient, dès le 1er juin, ne plus être en mesure d’honorer leurs engagements financiers. Cela comprendrait le remboursement des créanciers, le paiement des salaires de certains employés de l’État, et les pensions de retraite des anciens militaires, entre autres obligations. Les détenteurs de bons du Trésor américain, un investissement de choix dans la finance mondiale, pourraient ne plus pouvoir récupérer leur investissement.

Biden assure des discussions “constructives”

Le président démocrate Joe Biden a cherché à apaiser les craintes jeudi, affirmant qu’il n’y aura pas de défaut et que ses discussions avec Kevin McCarthy ont été “constructives”. Karine Jean-Pierre, la porte-parole de la Maison Blanche, a souligné que “chaque partie doit comprendre qu’elle ne pourra pas obtenir tout ce qu’elle veut”. Alors que les compromis de dernière minute sont monnaie courante dans ce type de situation, le monde financier a déjà commencé à montrer des signes d’inquiétude.

Au-delà de l’avertissement de l’agence de notation Fitch, le Trésor américain a critiqué jeudi une “crise manufacturée”, critiquant le refus des conservateurs au Congrès de voter pour augmenter le plafond de la dette.

Accusations croisées entre les partis

Comme la plupart des grandes économies, les États-Unis fonctionnent à crédit. Cependant, une particularité américaine est que le Congrès doit voter pour augmenter le montant maximal de la dette publique, actuellement fixé à environ 31 000 milliards de dollars. Les républicains refusent de lever ce plafond sans conditions, exigeant des coupes budgétaires significatives avant de donner leur accord. Les démocrates s’y opposent. Chaque partie accuse l’autre d’être à l’origine de cette situation.

Long week-end férié: un timing peu favorable

Sans avancée majeure dans

les négociations, les membres du Congrès ont quitté Washington pour le long week-end férié de Memorial Day. Cependant, le Président de la Chambre des représentants a demandé aux membres du Congrès d’être prêts à retourner à Washington en urgence si un accord est trouvé pendant leur absence.

La dégradation de la note ne fera pas fuir les investisseurs

Si Fitch dégrade la note des États-Unis d’un cran, le pays conservera une note favorable (AA+) qui ne repoussera pas les investisseurs. La dette américaine reste largement considérée comme une valeur sûre et un placement essentiel pour l’épargne mondiale. “Le dollar est la monnaie de réserve mondiale”, a rappelé Fitch dans son communiqué de mercredi, suggérant que les États-Unis continueront à trouver facilement des acheteurs pour leur dette, bien que le taux d’intérêt pourrait légèrement augmenter.

Fitch et Moody’s n’ont jamais dégradé la note des États-Unis. Cependant, les États-Unis ont déjà perdu leur note AAA avec l’agence S&P Global en 2011, ce qui limiterait l’impact d’une dégradation par Fitch.

Check Also

Les Défis du Mouvement Anti-IVG Post-Roe v. Wade

Introduction La décision historique de la Cour suprême des États-Unis de renverser Roe v. Wade …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *