L’Espagne dévoile un plan d’urgence de 2,2 milliards d’euros pour lutter contre la sécheresse

L’Espagne a annoncé un plan de 2,2 milliards d’euros pour aider les agriculteurs et améliorer les infrastructures hydrauliques alors que le pays fait face à une deuxième année consécutive de sécheresse sévère.

Les mesures d’aide en faveur des agriculteurs et des infrastructures

L’aide comprend une combinaison d’aides directes aux agriculteurs, d’investissements pour améliorer l’approvisionnement en eau et d’allégements fiscaux, selon une annonce du ministre de la Transition écologique, Teresa Ribera, et du ministre de l’Agriculture, Luis Planas, lors d’une conférence de presse après une réunion d’urgence du gouvernement. La sécheresse et les pénuries d’eau sont au cœur de l’agenda politique alors que le pays se prépare pour les élections régionales et locales du 28 mai. La crise croissante qui touche les agriculteurs espagnols menace également de devenir un problème plus large pour les pays qui dépendent de ses exportations de fruits et légumes, ainsi que des produits expédiés à l’échelle mondiale, tels que l’huile d’olive.

La situation critique dans la réserve naturelle de Doñana

Le problème est particulièrement aigu autour de Doñana, une zone de zones humides située dans le sud de l’Espagne qui constitue la plus grande réserve naturelle d’Europe. Les puits illégaux pour l’agriculture y épuisent les niveaux d’eau. Alors que le gouvernement régional, dirigé par le Parti populaire d’opposition conservateur, cherche à légaliser ces puits, le gouvernement central veut limiter leur utilisation. La Commission européenne se range du côté de Madrid, mais la surveillance directe relève de l’administration régionale.

Les pénuries d’eau, un problème croissant

Cette année, les pénuries d’eau sont devenues un problème de plus en plus préoccupant, en particulier dans la région méridionale de l’Andalousie et dans l’est de l’Espagne, notamment en Catalogne, où le gouvernement régional a imposé des restrictions dans certaines zones. Le gouvernement de coalition dirigé par les socialistes du Premier ministre Pedro Sanchez entretient des relations tendues avec les agriculteurs, car il met en place des politiques visant à mettre l’Espagne sur la voie de la réalisation des engagements internationaux en matière d’objectifs environnementaux.

Les tensions entre le gouvernement et les agriculteurs

Dans le passé, les agriculteurs ont été en conflit avec l’administration au sujet des taxes sur le diesel qu’ils achètent pour faire fonctionner des machines telles que les tracteurs. Le gouvernement s’est exprimé contre la production intensive de viande, l’industrie porcine à forte émission étant particulièrement critiquée.

Check Also

La Nouvelle Ère de Bombardier : Inauguration d’un Centre de Montage Innovant à l’Aéroport Pearson

Le secteur de l’aviation d’affaires assiste à un tournant historique avec le transfert des opérations …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *