TOI-1452b : Découverte d’une mystérieuse exoplanète entièrement océanique

Une exoplanète océanique dévoilée par les astronomes

Les astronomes de l’Université de Montréal et de l’Institut de recherche sur les exoplanètes (iREx) ont récemment annoncé la découverte d’une étonnante exoplanète entièrement recouverte d’eau. Baptisée TOI-1452b, cette planète océanique a été dévoilée dans un article publié dans The Astronomical Journal. Elle orbite autour d’une étoile appartenant à un système binaire situé dans la constellation du Dragon, à environ 100 années-lumière de la Terre.

TOI-1452b : Une planète océan aux caractéristiques intrigantes

Inspirant des comparaisons avec la planète Miller du film de science-fiction Interstellar de Christopher Nolan, TOI-1452b présente des caractéristiques fascinantes. Sa masse et sa taille sont légèrement supérieures à celles de la Terre, et la température en surface permet à l’eau de demeurer à l’état liquide. Contrairement à la planète Miller, cependant, TOI-1452b ne se trouve pas à proximité d’un trou noir.

L’étoile autour de laquelle TOI-1452b orbite est plus petite que notre Soleil, et fait partie d’un système binaire composé de deux étoiles similaires, séparées par une distance relativement faible de 97 unités astronomiques (environ 14,5 milliards de kilomètres).

La découverte de TOI-1452b grâce à la collaboration de PESTO et TESS

Les chercheurs ont pu détecter cette exoplanète océanique en utilisant un instrument nommé PESTO, situé à l’observatoire du Mont-Mégantic au Canada. Ils ont été épaulés par le télescope TESS de la NASA, lancé en 2018 et spécifiquement conçu pour la recherche d’exoplanètes.

TESS a révélé une baisse de luminosité tous les 11 jours, suggérant la présence d’une exoplanète 70 % plus grande que la Terre. PESTO, une caméra de haute précision fixée sur le télescope de 1,6 m de l’observatoire du Mont-Mégantic, a permis de confirmer la nature du signal envoyé par TESS. Aucune autre caméra de cette qualité n’existe actuellement.

Une planète rocheuse à faible densité

Pour déterminer la masse de TOI-1452b, les chercheurs ont utilisé SPIRou, un spectropolarimètre opérant dans le domaine du spectre infrarouge. Après plus de cinquante heures d’observations et d’analyses, SPIRou a déterminé que la masse de TOI-1452b était environ cinq fois celle de la Terre.

Malgré sa nature rocheuse, cette exoplanète se distingue de notre planète en raison de son rayon, de sa masse et de sa densité. Les astronomes estiment que la faible densité de certaines exoplanètes, comme TOI-1452b, ne peut s’expliquer que par la présence d’une grande quantité de matériaux légers, tels que l’eau.

Une proportion d’eau surprenante

Des modélisations de la structure interne de TOI-1452b montrent que l’eau pourrait représenter jusqu’à 30 % de sa masse. Cette proportion est similaire à celles observées pour certains satellites naturels de Jupiter, comme Ganymède et Callisto, ainsi que Titan et Encelade autour de Saturne.

TOI-1452b, une candidate idéale pour le télescope James Webb

TOI-1452b est actuellement considérée comme l’une des meilleures candidates pour une observation et une analyse approfondie par le télescope James Webb. Sa proximité avec notre système solaire et sa position dans le ciel permettent aux astronomes d’étudier son atmosphère tous les jours de l’année.

Check Also

Inde : Tragédie ferroviaire historique, plus de 300 victimes dans une collision triple de trains

Catastrophe de la nuit : 300 vies perdues Dans la nuit de vendredi, une terrible …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *