Feux de forêt au Canada : l’état d’urgence déclaré en Alberta, 30 000 personnes évacuées

Une situation sans précédent à cette période de l’année

Les incendies de forêt ne montrent aucun signe de ralentissement dans l’ouest du Canada, avec près de 30 000 personnes évacuées en quelques jours seulement, une situation qualifiée de “sans précédent” pour cette période de l’année. Face à l’ampleur des feux, la province de l’Alberta a été contrainte de déclarer l’état d’urgence samedi dernier, après avoir ordonné l’évacuation d’environ 25 000 résidents. Dimanche soir, 107 incendies de forêt et de broussailles étaient encore en cours, dont 28 échappaient au contrôle des pompiers.

Les averses éparses, une aide précieuse pour les pompiers

Lors d’une conférence de presse dimanche à Edmonton, Christie Tucker, porte-parole des secours de la province, a déclaré que “de légères averses éparses dans le sud de la province” avaient permis aux pompiers de se concentrer sur certaines zones inaccessibles en raison de l’intensité des incendies. Cependant, cette accalmie n’a malheureusement pas concerné le nord de l’Alberta, où les conditions demeurent extrêmement difficiles.

Les autorités se concentrent sur les zones habitées

Dans la lutte contre les incendies, les autorités ont mis l’accent sur la protection des zones habitées. Ainsi, Drayton Valley, une ville de 7 000 habitants située à environ 140 kilomètres à l’ouest d’Edmonton, fait partie des localités évacuées. À Fox Lake, dans le nord de l’Alberta, un violent incendie a détruit 20 maisons, un magasin et un poste de police, les habitants ayant été évacués par bateau et hélicoptère.

Des conditions instables rendent l’évaluation des dégâts difficile

Les conditions météorologiques restent instables et les autorités peinent à évaluer l’ampleur des dégâts. Colin Blair, de l’Agence de gestion des urgences de l’Alberta, a expliqué que “la fumée et les conditions actuelles nous empêchent d’évaluer pleinement les pertes matérielles”. Danielle Smith, la première ministre de la province, a attribué cette situation à “un printemps chaud et sec, et avec autant de petit-bois, il suffit de quelques étincelles pour déclencher des incendies vraiment effrayants”.

Des incendies hors de contrôle également en Colombie-Britannique

Deux incendies de forêt incontrôlables en Colombie-Britannique voisine ont également contraint certaines personnes à quitter leur domicile. Les autorités ont averti qu’elles s’attendaient à ce que des vents violents aggravent la situation dans les jours à venir. Des pompiers de l’Ontario et du Québec ont été déployés dans la province pour aider à combattre les flammes.

Impact du réchauffement climatique sur les événements météorologiques extrêmes

Ces dernières années, l’ouest du Canada a été frappé à plusieurs reprises par des événements météorologiques extrêmes, dont l’intensité et la fréquence sont exacerbées par le réchauffement climatique. En plus des inondations catastrophiques, la Colombie-Britannique a également été touchée il y a deux ans par un “dôme de chaleur historique” qui a causé des centaines de morts et a été suivi par d’importants incendies de forêt.

Check Also

L’Évolution Stratégique de la Défense Omanaise : Vers l’Acquisition du Rafale

Le Sultanat d’Oman, un acteur géopolitique crucial de la péninsule arabique, se trouve à un …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *