Championnat du Monde FIDE 2023 : Neuvième partie, Ding résiste et arrache le nul

La partie la plus longue du championnat

Lors de la neuvième partie du Championnat du Monde FIDE 2023, Ian Nepomniachtchi et Ding Liren se sont affrontés dans un combat acharné de 82 coups. La partie, qui s’est soldée par un match nul, a été la plus longue jusqu’à présent. Cette nulle a maintenu l’écart entre les deux joueurs, avec Nepomniachtchi à 2,5 points de la couronne mondiale et Ding montrant sa solidité avec les pièces noires dans une défense Berlinoise.

Le match se poursuit malgré les gains manqués

Après plusieurs parties chaotiques et des gains ratés, Ding a démontré une force de caractère impressionnante en parvenant à défendre précisément une finale de cavaliers avec un pion de moins. La dixième partie se déroulera dimanche 23 avril à 11h00 (heure française), après une journée de repos.

La stratégie d’ouverture

Les deux joueurs ont suivi pendant les 11 premiers coups une partie entre Wesley So et Hikaru Nakamura lors de la finale du Chess.com Global Championship 2022. La ligne de jeu choisie offrait des statistiques prometteuses pour les pièces noires avec 33% de victoires, 44% de nulles et 22% de défaites en neuf parties.

Les erreurs et les opportunités

Les premières erreurs sont apparues au 17ème coup, lorsque Ding a joué l’imprécis 17…Tb8 ?! au lieu du plus dynamique 17…Ff8. Nepomniachtchi a profité de cette erreur pour prendre l’initiative et créer une pression offensive sur le roi noir. Malgré cette pression, Ding a su trouver les bons coups pour aplanir les débats et transposer dans une finale équilibrée.

La finale tendue

La finale a vu Ding sacrifier un pion au 55ème coup pour sauver la partie. Nepomniachtchi a continué à jouer, suivant le mantra “un pion est un pion”, jusqu’à ce que la nulle devienne inéluctable au 82ème coup. Ce combat a été le plus long du match jusqu’à présent.

La confiance de Ding

Interrogé lors de la conférence de presse sur son niveau de confiance quant à la possibilité de remporter ce match, Ding a répondu avec un sourire en coin “cinq” sur une échelle de 1 à 10.

La suite du championnat

Après la journée de repos, Ding tentera d’égaliser à nouveau lors de la dixième partie, tandis que Nepomniachtchi fera de son mieux pour l’emporter. Un spectacle haletant nous attend dans cette dernière semaine et il est difficile de pronostiquer l’issue. Comme l’a dit le premier champion du monde officiel d’échecs, Wilhelm Steinitz, “les échecs ne sont pas faits pour les âmes sensibles”.

Le rôle des commentateurs et des pronostics

Le grand maître Fabiano Caruana, qui a rejoint l’équipe de commentateurs de Chess.com pour la neuvième ronde, a prédit que “la Berlinoise serait un bon choix (d’ouverture) pour Ding” et a suggéré que le numéro trois mondial devait obtenir une position lui permettant d’étouffer les tentatives d’attaque de son adversaire et de se concentrer sur ses capacités de calcul.

Le facteur superstition

Il est à noter que Nepomniachtchi a porté une chemise de la même couleur pour la troisième partie consécutive, bien qu’il ait nié tout acte “superstitieux”. Cependant, depuis ce choix, le match semble tourner en sa faveur.

Un championnat riche en parties décisives

Le nombre élevé de parties décisives (55 % jusqu’à présent) et la proportion de positions chaotiques dans ce championnat rendent difficile la prévision de l’issue du match. Les joueurs donnent tout pour remporter le titre de champion du monde d’échecs, et les spectateurs peuvent s’attendre à une semaine finale palpitante.

La partie:

Check Also

Biden Renonce à sa Candidature pour 2024 : Un Tournant Historique

Introduction Coup de théâtre dans la politique américaine : le Président Joe Biden a annoncé …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *