Le Marché des Montres de Luxe : L’Élégance intemporelle de la Patek Philippe Golden Ellipse

Le marché des montres-bracelets de luxe est un domaine où le conservatisme esthétique règne en maître. Une observation rapide de l’histoire montre que les montres non rondes finissent souvent par être oubliées, sauf quelques exceptions qui transcendent les époques. Compte tenu de ce risque, il n’est pas surprenant que l’industrie soit dominée par des montres rondes. Cependant, une montre se distingue par sa forme unique et son héritage intemporel : la Patek Philippe Golden Ellipse.

Une Naissance Révolutionnaire en 1968

La Patek Philippe Golden Ellipse a vu le jour en 1968, à une époque où l’industrie horlogère faisait face à des défis sans précédent. Avec l’avènement des montres à quartz hyper-précises et la production de masse bon marché, la Golden Ellipse s’est imposée comme une montre exclusive, une “non-montre” de classe et de valeur à long terme. Son design ovoïde novateur et son utilisation de la Section d’Or ont permis à la Golden Ellipse de tracer sa propre voie, en résistant aux tendances actuelles et en brisant le moule des montres habillées traditionnelles.

Le Boîtier, le Cadran et les Aiguilles

L’essence de la Golden Ellipse réside dans son boîtier. Équilibrée entre un cercle et un rectangle, son boîtier elliptique harmonieusement proportionné s’inspire de la Section d’Or, une règle esthétique qui a servi de base à certaines des plus grandes œuvres d’art et d’architecture de l’histoire. La référence 5738/1R mesure 34,5 mm x 39,5 mm, avec une épaisseur de seulement 5,9 mm, ce qui en fait l’une des montres-bracelets les plus fines de Patek Philippe. Rendue en or rose, y compris le fond de boîtier solide, elle possède une résistance à l’eau allant jusqu’à 30 m. La couronne sertie d’un cabochon en onyx noir complète parfaitement le cadran ébène à motif soleil.

Le cadran, d’une simplicité et d’une pureté inégalées, met en avant des marqueurs d’heures en bâton appliqués et des aiguilles “cheveu” pour indiquer les heures et les minutes. Aucun élément superflu n’est présent, ce qui préserve l’élégance et la clarté du cadran.

Le Bracelet : Une Renaisssance

Depuis son lancement initial jusqu’au début des années 1980, la Golden Ellipse était disponible non seulement sur des bracelets en cuir, mais aussi sur plusieurs types de bracelets tels que le milanais et le polonais. Avec la référence 5738/1R, les bracelets en chaîne font leur retour, et ils sont meilleurs que jamais. Le nouveau bracelet en or rose 18 carats est précisément fabriqué et poli à la main. Tous les 363 composants, y compris les 300 maillons, sont assemblés à la main, un par un. Le fermoir, gravé de la croix de Calatrava et de motifs ressemblant aux maillons, offre trois crans de réglage, permettant d’ajuster la longueur du bracelet.

Le Mouvement : Calibre 240

Le cœur battant de la Golden Ellipse Réf. 5738/1R est le calibre 240, un mouvement ultra-fin mesurant seulement 2,53 mm d’épaisseur, permettant à la montre d’être la plus fine de la collection régulière de Patek Philippe. Doté d’un mini-rotor pour un remontage automatique, il offre une réserve de marche minimale de 48 heures et fonctionne à une fréquence de 3 Hz. Le calibre 240, malgré sa discrétion, est un modèle de finition avec des Côtes de Genève sur les ponts, des biseaux polis sur les arêtes, du perlage sur la platine principale et des têtes de vis polies, visibles à travers le fond en saphir.

La Concurrence : Les Montres Non-Rondes

Les montres non-rondes doivent exceller pour ne pas tomber dans l’oubli. Si la montre habillée ronde est le fort de Patek Philippe, la marque n’est pas étrangère aux autres formes. Outre la Golden Ellipse, il y a la ligne Gondolo et bien sûr, les célèbres Nautilus et Aquanaut. Parmi ces modèles, la Golden Ellipse reste l’option de choix où l’élégance intemporelle est requise.

Une autre Maison qui a prospéré grâce aux montres non-rondes est Cartier. En 1904, Louis Cartier a conçu la première montre-bracelet pour son ami pilote Alberto Santos-Dumont. La montre, nommée “Santos”, présentait une face carrée plate et lisible, pratique pour le pilotage. La Santos-Dumont reste une star du catalogue Cartier avec de nouvelles exécutions présentées chaque année.

Enfin, il est impossible de parler de montres non-rondes sans mentionner la Jaeger-LeCoultre Reverso. Conçue en 1931 pour les officiers britanniques en Inde, la Reverso possède un boîtier réversible pour protéger le cristal. Aujourd’hui, la Reverso reste la montre la plus reconnaissable de Jaeger-LeCoultre, avec des éditions comme la Reverso Tribute Enamel ‘Dragon’, où le dos du boîtier sert de toile pour des œuvres d’art gravées.

Conclusion : L’Artisanat et le Design au Sommet

Dans un monde où la fonction de l’heure est secondaire pour les montres mécaniques, l’artisanat et le design prennent une importance croissante. Avec la Réf. 5738/1R, Patek Philippe montre ce qui est possible lorsque l’artisanat et le design sont placés sur un piédestal. Cette montre est un rappel de ce que peut offrir l’horlogerie de luxe lorsqu’elle est faite avec perfection et dévouement.

Check Also

Kari Voutilainen : 20 Ans d’Excellence Horlogère Indépendante

L’univers de l’horlogerie de luxe est riche en artisans talentueux, mais peu d’entre eux ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *