Séisme meurtrier en Chine : Plus de 124 morts dans le nord-ouest du pays

Un tremblement de terre de magnitude 6,2 secoue le nord-ouest de la Chine

La Chine a été frappée par un puissant séisme de magnitude 6,2 dans la province occidentale du Gansu, faisant jusqu’à présent 124 victimes, tandis que plus de 500 personnes ont été blessées.

Un événement tragique en plein milieu de la nuit

Le séisme a commencé tard dans la nuit de lundi, juste avant minuit, dans le district de Jishishan, situé dans la province du Gansu, au nord-ouest de la Chine. Selon le China Earthquake Networks Center, les secousses sismiques se sont produites à une profondeur de dix kilomètres.

Jusqu’à tard mardi matin, les autorités chinoises avaient signalé 118 décès. Le nombre de personnes encore portées disparues reste inconnu à ce jour, ce qui pourrait augmenter le bilan des victimes. L’épicentre se trouvait à seulement cinq kilomètres de la frontière de la province voisine du Qinghai.

Une région à haut risque sismique

La région montagneuse à l’est du plateau Qinghai-Tibet est l’une des zones les plus actives sur le plan sismique en Chine. Depuis 1900, trois séismes d’une magnitude de 6,0 ou plus ont été enregistrés dans un rayon de 200 kilomètres autour de l’épicentre actuel.

Les causes de pertes humaines élevées

Les raisons de ce nombre élevé de victimes lors du récent tremblement de terre résident dans la densité de la population et la qualité de construction insuffisante de nombreuses habitations. De plus, de nombreuses personnes ont été prises au dépourvu dans leur sommeil lorsque le séisme a frappé.

Au moment du séisme, la région connaissait des températures aussi basses que moins quatorze degrés Celsius. Des images et des vidéos partagées sur les réseaux sociaux montraient des personnes enveloppées de couettes épaisses et de couvertures, debout parmi les décombres de leurs maisons. Des interruptions dans l’approvisionnement en eau et en électricité ont été signalées, de même que des perturbations dans les communications. Des glissements de terrain massifs ont également été observés sur les images.

Une série de répliques

Jusqu’à mardi matin, les autorités chinoises avaient enregistré un total de 140 répliques, dont l’une atteignait une magnitude de 4,1. Comme c’est habituellement le cas lors de catastrophes naturelles, les médias d’État couvrent en détail les opérations de secours en cours.

Le président Xi Jinping a donné des “instructions importantes” et ordonné des “efforts de recherche et de sauvetage complets” le mardi, selon le journal “Global Times”. Selon Xi, la protection des vies et des biens des citoyens doit être une priorité absolue. Le Premier ministre Li Qiang a également pris part à la coordination des opérations de secours.

Mobilisation de l’armée populaire de libération

Pour les opérations de secours dans cette région montagneuse glaciale, le gouvernement chinois a d’abord mobilisé plus de 3000 pompiers locaux, selon les médias d’État. De plus, l’Armée populaire de libération se prépare à participer aux opérations de secours. Jusqu’à tôt mardi matin, plus de 300 officiers auraient déjà atteint la zone touchée par le séisme.

Ce séisme est le plus meurtrier depuis celui de Yushu en 2010, également dans la province du Gansu. Le séisme de 2010 avait fait environ cent morts et avait une magnitude de 6,6.

Le pire séisme de la Chine en 2008

Le séisme le plus meurtrier de Chine s’est produit en 2008, peu de temps avant les Jeux olympiques d’été de Pékin. Le séisme dans la province du Sichuan, dans le sud de la Chine, avait une magnitude de 8,1 et a coûté la vie à environ 70 000 personnes lors de cette catastrophe naturelle.

Parmi les victimes figuraient un nombre inhabituellement élevé d’enfants. La mauvaise qualité de construction de nombreuses écoles de la région était en grande partie responsable de cette tragédie. Les écoles touchées avaient été qualifiées de “Tofu-Schulen” (écoles en tofu) par les parents en colère après la catastrophe.

Ces événements tragiques rappellent la vulnérabilité de la Chine aux catastrophes naturelles et soulignent la nécessité de renforcer les normes de construction et les mesures de prévention des séismes dans les régions à risque sismique élevé. Notre pensée va aux victimes et à leurs familles en ces moments difficiles.

Check Also

Sommet de l’OTAN 2024 : Enjeux Cruciaux et Préparations Intenses

Introduction En juillet 2024, les dirigeants des pays membres de l’OTAN se réuniront à Washington …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *