Les Landspouts : Tornades terrestres à double coquille

Les tornades sont parmi les phénomènes météorologiques les plus impressionnants et effrayants de la nature. Mais pourraient-elles exister à l’intérieur d’une autre tornade ou même à l’intérieur d’un plus large tourbillon de poussière ? En général, la réponse est non. Cependant, il existe une exception fascinante : les landspouts, un type de tornade peu commun qui se forme généralement à la lisière d’un violent orage. Dans cet article, nous explorerons ce phénomène météorologique unique, en nous penchant sur ce qu’est un landspout, comment il se forme, et où ils ont été observés.

Qu’est-ce qu’un Landspout ?

Les landspouts sont des tornades terrestres qui se distinguent des tornades classiques par leur mode de formation. Contrairement aux tornades supercellulaires, qui se forment à partir de puissantes supercellules orageuses, les landspouts naissent généralement à partir de nuages d’orage plus faibles, connus sous le nom de nuages cumuliformes. Ils peuvent également se former à partir de nuages d’orage de type multicellulaire.

La principale caractéristique des landspouts est qu’ils se développent à partir du sol et s’élèvent vers le ciel, contrairement aux tornades classiques qui descendent du ciel vers la terre. Cette caractéristique les rend particulièrement difficiles à prévoir, car elles ne sont pas associées aux mécanismes typiques de formation des tornades.

Comment se forment-ils ?

La formation d’un landspout commence souvent par une colonne ascendante d’air chaud et humide. Lorsque cette colonne d’air rencontre une zone de rotation horizontale, telle qu’un front de rafale ou un changement de direction du vent près de la surface, cela peut entraîner la création d’un vortex horizontal.

Ce vortex horizontal, associé à la colonne ascendante d’air, peut se resserrer et s’étirer pour former une colonne en rotation, ressemblant à une trombe d’air. Cette colonne en rotation descendante peut ensuite entrer en contact avec le sol et devenir une tornade terrestre. La rotation est alimentée par la différence de vitesse du vent entre les couches supérieures et inférieures de l’atmosphère.

Où ont-ils été observés ?

Les landspouts sont plus courants dans certaines régions du monde, notamment dans les Grandes Plaines des États-Unis. L’une des observations les plus célèbres de landspouts a eu lieu au Kansas, aux États-Unis, en juin 2019. Un chasseur de tempêtes expérimenté a réussi à capturer des images impressionnantes d’un landspout en action.

La particularité de cette observation était la présence d’une double coquille autour de la tornade. La tornade centrale était clairement visible, tandis qu’une seconde structure en forme de coquille l’entourait. Cette coquille extérieure était probablement créée par de grosses particules de poussière projetées depuis la tornade centrale.

Pourquoi les Landspouts sont-ils uniques ?

Les landspouts sont uniques en raison de leur mode de formation atypique et de leur apparition relativement rare. Contrairement aux tornades supercellulaires, qui sont généralement plus grandes et plus destructrices, les landspouts sont souvent de plus petite taille et de puissance moindre. Cependant, cela ne signifie pas qu’ils ne peuvent pas causer des dégâts significatifs.

En raison de leur formation imprévisible et de leur tendance à se développer rapidement, les landspouts peuvent prendre les résidents et les météorologues par surprise. Cela rend d’autant plus important le suivi attentif de ces phénomènes par les chasseurs de tempêtes et les services météorologiques.

Où d’autres peut-on trouver des Tornades ?

Bien que la Terre soit le seul endroit connu pour créer des tornades, des activités ressemblant à des tornades ont été observées sur d’autres corps célestes. Par exemple, des éruptions solaires sur le Soleil peuvent générer des tourbillons de plasma ressemblant à des tornades. Ces éruptions sont le résultat de forces magnétiques intenses à la surface du Soleil.

De plus, la planète Mars est connue pour avoir des tourbillons de poussière appelés “dust devils”. Ces dust devils ressemblent aux landspouts de la Terre, mais ils sont formés par des processus atmosphériques différents. Ils se produisent généralement lorsqu’une poche d’air chaud près de la surface de Mars est perturbée par des variations de température.

Conclusion

En fin de compte, les landspouts sont un phénomène météorologique fascinant qui continue de susciter l’intérêt des chercheurs et des passionnés de météorologie. Leur formation unique et leur apparition relativement rare en font un sujet d’étude important pour mieux comprendre les processus atmosphériques complexes qui sont à l’œuvre sur notre planète et sur d’autres corps célestes.

Alors que les tornades supercellulaires continuent de captiver l’imaginaire collectif en raison de leur puissance destructrice, les landspouts nous rappellent que la nature a encore de nombreuses surprises à offrir en matière de phénomènes météorologiques. Leur double coquille en fait un spectacle à couper le souffle, tout en nous rappelant la diversité des phénomènes atmosphériques qui se produisent autour de nous.

Dans l’ensemble, les landspouts sont un rappel impressionnant de la puissance et de la beauté de la nature, et ils continueront de susciter l’admiration et l’émerveillement à mesure que nous en apprendrons davantage sur ces phénomènes uniques.

Check Also

La Fusion Nucléaire : Vers une Révolution Énergétique

La quête pour une source d’énergie propre, inépuisable et sûre a longtemps été au cœur …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *