Comment Airbus Exploite l’Intelligence Artificielle Générative pour Révolutionner la Fabrication Aéronautique

L’IA Générative au Service d’Airbus

Airbus, l’un des géants de l’industrie aéronautique, s’engage dans une transformation majeure en utilisant l’intelligence artificielle générative (IA générative) pour améliorer ses processus de production. Cette entreprise du Cac 40 reconnaît l’importance de l’IA générative pour rester compétitive dans un secteur exigeant. L’objectif est de déployer un assistant conversationnel pour soutenir les agents travaillant sur les lignes de fabrication des avions.

Exploration des Possibilités de l’IA Générative

Avant de se lancer dans cette initiative ambitieuse, Airbus a entrepris une analyse exhaustive des cas d’utilisation potentiels de l’IA générative au sein de l’entreprise. Toutes les fonctions et départements ont été évalués pour déterminer comment cette technologie pourrait être appliquée de manière bénéfique. Suite à cette première analyse, Airbus a identifié plusieurs scénarios, notamment la création de texte ou de code, la synthèse de contenu fonctionnel et d’expertise.

Le Rôle Clé du “Retrieval Augmented Generation” (Rag)

Dans le domaine de l’IA générative, Airbus a identifié le “Retrieval Augmented Generation” (Rag) comme un élément essentiel pour répondre à ses besoins. Cette technique permet d’injecter de nouveaux contenus dans la base de données d’un large modèle de langage (LLM) sans avoir besoin de le réentraîner. Une fois cette tâche accomplie, le modèle peut extraire directement des réponses à partir des contenus injectés.

L’avantage principal du Rag réside dans sa capacité à tirer parti des compétences conversationnelles et de raisonnement du LLM sous-jacent tout en garantissant des résultats précis et dépourvus d’erreurs. Il repose sur un corpus de documents entièrement maîtrisé, éliminant ainsi tout risque d’interprétation erronée.

“De nombreux collaborateurs ont besoin d’accéder rapidement à des informations fiables et pertinentes pour prendre des décisions éclairées. Le Rag est adapté à ce type de scénario”, déclare Fabrice Valentin, responsable de l’équipe centrale IA chez Airbus. De plus, le Rag permet de fournir des liens vers les sources correspondantes pour chaque résultat, ce qui correspond à la culture d’Airbus en matière de traçabilité.

Cette technologie s’avère particulièrement pertinente pour guider les opérateurs sur les lignes de fabrication, leur permettant de résoudre rapidement les problèmes tout en respectant les procédures et les normes de montage. Cette application est actuellement en phase de test au sein de l’entreprise.

Apprentissage Progressif et Responsable

Airbus a choisi de commencer par des cas d’utilisation spécifiques et étroitement liés à son domaine d’activité pour acquérir une première expérience de l’IA générative et évaluer sa valeur sur le plan commercial. L’objectif est également de maîtriser ces solutions en termes de sécurité et d’adopter les meilleures pratiques du secteur, selon Fabrice Valentin.

Parallèlement aux tests, Airbus met en place des processus visant à garantir une utilisation responsable de l’IA. Un comité directeur a été créé pour s’assurer que les projets sont alignés sur les besoins des clients internes et externes, ainsi que sur les objectifs de développement durable du groupe. L’entreprise s’efforce également d’opter pour des modèles légers et économes en énergie chaque fois que cela est possible, tout en privilégiant des modèles contrôlés, sécurisés, transparents et explicables.

Préparation pour les Réglementations Futures

Airbus anticipe les réglementations à venir au niveau européen concernant l’intelligence artificielle, en particulier en ce qui concerne l’IA Act. Cette initiative vise à s’assurer que les normes de l’IA générative sont conformes aux directives et aux exigences légales en matière de protection des données.

L’IA Générative au Service de la Collaboration

Un autre cas d’utilisation majeur de l’IA générative chez Airbus est son potentiel à soutenir la collaboration entre les différents métiers au sein de l’entreprise. Cela inclut les juristes, les ingénieurs, les techniciens, les commerciaux et les agents du service client. L’objectif ultime est de créer une interface capable de contextualiser les demandes et les discours en fonction des fonctions de chaque individu.

Une Approche Agnostique des Solutions d’IA Générative

En ce qui concerne les solutions d’IA générative, Airbus adopte une approche agnostique. L’entreprise reconnaît l’importance de tester différentes technologies pour différents cas d’utilisation. Cela a permis à Airbus d’évaluer un large éventail d’offres de LLM, allant des modèles de langage open source sur des environnements hautement sécurisés aux LLM sur les clouds publics de Google et d’Amazon, ainsi qu’au service Azure OpenAI de Microsoft.

“Notre stratégie est résolument multi-cloud dans le but d’éviter de dépendre d’un seul fournisseur”, explique Fabrice Valentin. “Dans le domaine de l’IA générative, la puissance de calcul est cruciale. Les offres sont encore en évolution, ce qui nous pousse à ne pas nous enfermer avec un seul géant de l’informatique.”

En conclusion, Airbus se positionne en tant que pionnier de l’IA générative dans le secteur aéronautique, en utilisant cette technologie pour améliorer ses processus de production et soutenir la collaboration interne. La société adopte une approche prudente et responsable en matière de développement de l’IA générative, en s’assurant de respecter les réglementations à venir et en recherchant la flexibilité dans le choix de ses solutions technologiques.

Check Also

La Question de l’Immunité de Donald Trump : Un Débat Juridique et Politique au Cœur de l’Amérique

Un Enjeu de Taille pour la Justice Américaine Dans une tournure des événements qui capte …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *