Protégez-vous contre les arnaques par messages: Comment éviter les pièges numériques

Introduction

Le paysage des escroqueries numériques évolue rapidement, et de nos jours, les escrocs utilisent des tactiques de plus en plus sophistiquées pour piéger les utilisateurs. Les messages frauduleux, que ce soit par SMS, WhatsApp, Telegram ou Signal, sont devenus monnaie courante. Ces messages promettent souvent des gains faciles et substantiels en échange d’un travail simple. Malheureusement, de nombreuses personnes sont tombées dans ces pièges, perdant ainsi d’importantes sommes d’argent. Dans cet article, nous allons examiner de près ces escroqueries par messages et vous fournir des conseils pour vous protéger.

Les messages frauduleux en plein essor

Le nombre de messages frauduleux ne cesse d’augmenter, et ils sont de plus en plus difficiles à détecter. Les escrocs se font passer pour des recruteurs de sociétés suisses légitimes et utilisent des noms crédibles pour gagner la confiance de leurs cibles. Ces messages peuvent être rédigés en anglais ou en allemand, et les escrocs prennent souvent le temps de répondre à leurs victimes, donnant ainsi l’illusion d’une communication légitime.

L’objectif des messages frauduleux

Le but de ces messages est de vous inciter à postuler pour un “emploi flexible” qui semble trop beau pour être vrai. Ils proposent souvent de noter des hôtels sur des sites web comme Expedia et promettent des gains alléchants allant de 400 à 700 euros par jour. Cependant, une fois que vous montrez de l’intérêt, les escrocs vous demanderont d’évaluer des hôtels ou des applications en ligne. Les gains virtuels apparaissent rapidement dans des portefeuilles de cryptomonnaies, mais pour les encaisser, vous devrez payer des frais.

L’ampleur du problème

Le Centre national pour la cybersécurité (NCSC) reçoit désormais plus de 2000 signalements de ces escroqueries chaque semaine, comparé aux 800 à 900 signalements habituels. Dans le canton de Vaud, une dizaine de plaintes ont été déposées, avec un préjudice financier total de 130 000 francs. Il est difficile de savoir combien de personnes ont perdu de l’argent, mais même un faible pourcentage de victimes peut rapporter gros aux escrocs.

Comment les escrocs obtiennent-ils vos numéros?

Les escrocs n’obtiennent pas vos numéros au hasard. Ils les obtiennent en volant des données personnelles, en achetant des bases de données sur le dark web, ou même légalement en les achetant à des fournisseurs de services gratuits. Les messages frauduleux sur votre téléphone mobile peuvent sembler plus intimes que les e-mails, ce qui peut vous amener à baisser votre garde.

Que faire lorsque vous recevez de tels messages?

Le NCSC recommande d’ignorer les offres d’emploi frauduleuses et de bloquer et signaler ces messages dans l’application de messagerie. En cas de préjudice financier, il est important de porter plainte auprès des autorités cantonales de poursuite pénale. La règle de base est d’être prudent, critique et curieux lorsque vous recevez un message inhabituel.

Les actions des autorités face aux escroqueries de masse

Au niveau de la répression, il est difficile de savoir quelles actions sont entreprises. Les enquêtes sur les délits d’escroquerie relèvent en principe de la compétence des cantons, mais Fedpol coordonne les enquêtes au-delà des frontières cantonales ou nationales si nécessaire. Côté prévention, la police cantonale effectue une prévention massive contre tous les types d’escroqueries, mais il est difficile de suivre le rythme de ces escroqueries fulgurantes.

Les escroqueries par messages sont-elles en train d’évoluer?

Il est probable que les escrocs deviennent de plus en plus sophistiqués dans leurs tactiques. Ils pourraient se faire passer pour des employés de grandes entreprises suisses, ce qui rendra ces escroqueries plus ciblées. Avec l’augmentation des données personnelles disponibles à la vente et l’utilisation de l’intelligence artificielle pour personnaliser les messages, les escroqueries par messages pourraient devenir encore plus dangereuses.

Les applications de messagerie et la sécurité

En général, la plupart des applications de messagerie, telles que WhatsApp ou Signal, offrent une meilleure sécurité que les simples SMS. Cependant, cela n’empêche pas les escrocs d’utiliser ces plateformes pour leurs escroqueries. L’avantage des applications de messagerie réside dans la possibilité de signaler les messages comme du spam ou des tentatives d’arnaque, ce qui permet une action rapide pour bloquer ces campagnes d’attaque.

Comment les escrocs utilisent-ils des numéros suisses?

Les escrocs utilisent souvent des numéros suisses pour paraître dignes de confiance. Cependant, il est important de savoir que de nombreux services en ligne permettent d’envoyer ou de recevoir des appels ou des messages depuis n’importe quel pays, y compris la Suisse. Par conséquent, un appel provenant d’un numéro suisse ne garantit pas qu’il soit réellement émis depuis la Suisse. Les escrocs peuvent également utiliser le numéro de téléphone officiel d’une banque pour se faire passer pour des employés légitimes.

Conclusion

En conclusion, les escroqueries par messages sont en constante évolution, et il est essentiel de rester vigilant. Ignorer les offres d’emploi douteuses, bloquer et signaler les messages suspects, et porter plainte en cas de préjudice financier sont autant de mesures à prendre pour se protéger. De plus, il est important de sensibiliser la population à ces escroqueries pour réduire le nombre de victimes. La méfiance est de mise, et il est recommandé de vérifier l’identité de toute personne qui vous contacte par message ou par appel, surtout si vous ne la connaissez pas.

N’oubliez pas que la sécurité en ligne est une préoccupation croissante, et rester informé des dernières menaces et des meilleures pratiques de sécurité est essentiel pour protéger vos informations personnelles et financières.

Check Also

Sommet de l’OTAN 2024 : Enjeux Cruciaux et Préparations Intenses

Introduction En juillet 2024, les dirigeants des pays membres de l’OTAN se réuniront à Washington …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *