L’inflation et le rouble faible : Les mesures de la Banque Centrale Russe

L’inflation persistante en Russie

La Banque Centrale Russe (BCR) a récemment annoncé une nouvelle augmentation de son taux directeur, le portant à 15%. Cette décision fait suite à une série de hausses consécutives au cours des derniers mois, visant à lutter contre l’inflation persistante et la faiblesse du rouble, malgré les précédentes mesures de relèvement des taux.

L’inflation en Russie demeure un problème majeur, avec une hausse générale des prix atteignant 6% sur un an en septembre, contre 5,15% en août, selon les données de l’agence nationale des statistiques Rosstat. Cette tendance à la hausse s’observe depuis le printemps, soulignant les défis économiques auxquels la Russie est confrontée.

L’influence des sanctions internationales

La situation économique russe est devenue de plus en plus complexe en raison des sanctions internationales imposées après l’offensive de la Russie en Ukraine en février 2022. Ces sanctions ont eu un impact significatif sur l’économie du pays, entraînant une dépréciation continue du rouble et affectant le pouvoir d’achat des citoyens.

À titre d’exemple, sur le marché des changes de Moscou, le taux de change atteignait 93 roubles pour 1 dollar et 97 roubles pour 1 euro au moment de la décision de la Banque Centrale Russe. Malgré les tentatives antérieures de la banque centrale de relever les taux directeurs en août et en septembre, passant de 8,5% à 13%, le rouble est resté à des niveaux très bas.

Les défis économiques persistants

En plus de l’inflation et de la faiblesse du rouble, la Russie fait face à d’autres défis économiques persistants. Le taux de chômage en août était extrêmement bas, à seulement 3%, ce qui reflète une contraction de la main-d’œuvre et d’autres problèmes structurels. De plus, le pays est aux prises avec des pénuries de pièces mécaniques et technologiques, autrefois importées, ainsi qu’une fuite de cerveaux vers l’étranger.

Des perspectives de croissance encourageantes

Malgré ces défis, les perspectives de croissance pour la Russie sont encourageantes. Le Fonds Monétaire International (FMI) a révisé à la hausse ses prévisions de croissance du PIB russe pour 2023, prévoyant une croissance de +2,2%. Cela représente une augmentation de 0,7 point par rapport aux prévisions précédentes en juillet. Il y a un an, le FMI anticipait une récession sévère de l’économie russe, mais celle-ci a fait preuve de résilience.

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) partage également un sentiment optimiste quant à la croissance économique russe. Elle prévoit une croissance de +1,5% en 2023, alors qu’elle anticipait auparavant une contraction équivalente. Ces perspectives de croissance sont supérieures à celles prévues pour la zone euro par la Commission Européenne (+0,8%).

La Banque Centrale Russe elle-même mise sur une croissance du PIB comprise entre +1,5% et +2,5% d’ici la fin de l’année, après une hausse de +4,9% au deuxième trimestre, selon les statistiques officielles.

Conclusion

La Banque Centrale Russe prend des mesures fermes pour lutter contre l’inflation persistante et la faiblesse du rouble, en augmentant son taux directeur. Malgré les défis économiques, la Russie affiche des perspectives de croissance encourageantes pour l’année à venir. Il reste à voir comment ces mesures affecteront l’économie russe à long terme.

Check Also

Chine : Une croissance économique robuste malgré les défis mondiaux

Un démarrage inattendu pour l’économie chinoise L’économie chinoise a entamé l’année avec une vigueur inattendue, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *