L’Année 2023 : Un Revirement Inattendu pour le Marché Obligataire

Le Marché Obligataire en 2023 : Un Bilan Surprenant

L’année 2023 a été très attendue par les observateurs financiers du monde entier, mais elle a réservé des surprises aux investisseurs. En début d’année, de nombreuses prédictions faisaient de 2023 “l’année de l’obligataire”. Après une année 2022 difficile, au cours de laquelle les actions et les obligations avaient connu des baisses conséquentes, les investisseurs s’attendaient à une baisse des taux d’intérêt américains au second semestre 2022, ce qui aurait mécaniquement stimulé le marché des obligations. Cependant, la réalité a été tout autre, et l’obligataire a plutôt engendré des pertes dans les portefeuilles.

Les Causes du Revirement

Le mécanisme en jeu est bien connu : l’augmentation des taux d’intérêt entraîne une hausse des rendements, et cela a été le cas avec les bons du Trésor américain à 10 ans, passant de 3,9 % fin décembre 2022 à 4,8 % actuellement. Or, toute hausse des rendements se traduit par une baisse des cours des obligations. Cela a eu un impact significatif sur le marché obligataire souverain américain, avec une performance de -3 % depuis le début de 2023 pour les bons du Trésor américain, et une baisse de 2 % pour l’ensemble du marché obligataire en dollar depuis le début de l’année.

Plus de Dette, Moins d’Acheteurs

Un facteur clé de cette situation est l’augmentation de la dette américaine. Le gouvernement américain prévoit d’émettre environ 2000 milliards de dollars de dette nette en 2023, ce qui n’est guère éloigné du record historique établi en 2020 lors de la pandémie. Cette situation découle en grande partie du déficit budgétaire de l’ordre de 6 % du PIB et de la nécessité de financer le plan de relance Inflation Reduction Act. Cependant, la Réserve fédérale américaine a adopté une politique plus restrictive et n’est plus un acheteur net de ces obligations. De plus, d’autres banques centrales, notamment en Chine et dans les pays du Golfe, ont également réduit leurs achats. Le résultat de cette offre croissante et de la demande en recul est une baisse des cours des obligations.

L’Économie Américaine Résiste

Une des raisons majeures du revirement inattendu sur le marché obligataire en 2023 est la résilience de l’économie américaine. Contrairement aux attentes, l’économie américaine s’est montrée solide, ce qui a maintenu les taux d’intérêt à un niveau élevé. Cyril Parison, responsable de la recherche obligataire chez Silex, explique : “Historiquement, une remontée brutale des taux directeurs brise la croissance très rapidement, mais, cette fois, celle-ci s’est révélée très résiliente. Après le covid, le marché du travail est resté très robuste, l’épargne des ménages élevée et les budgets publics sont toujours expansionnistes.”

Un Changement de Paradigme Économique

En conséquence, un changement de paradigme s’opère dans l’économie réelle. Pierre Mouton, superviseur de la gestion long-only chez NS Partners, souligne : “On s’attend à un ralentissement économique marqué, voire une récession, et les entreprises ayant des modèles d’affaires plus cycliques ou moins solides vont avoir davantage de difficultés pour se refinancer, les banques étant plus prudentes. Au lieu d’emprunter à 1 % il y a quatre ou cinq ans, des sociétés avec ce profil doivent payer 6 à 6,5 % d’intérêt si elles empruntent en dollars, ou entre 4 et 4,5 % en euros.”

Pour les investisseurs, cette situation présente des opportunités intéressantes. Cyril Parison, de Silex, affirme : “Les taux réels sont maintenant très positifs, à plus de 2 %. Ce niveau est historiquement très attractif par rapport à ce que rapportent les actions. L’investisseur n’a donc pas intérêt à prendre de risques sur les actions, sauf s’il trouve des secteurs bon marché, mais ceux-ci ne sont pas fréquents.” Ainsi, ce qui était attendu en 2023 pourrait se produire en 2024, avec une baisse des taux qui pourrait se concrétiser courant 2024.

Conclusion

L’année 2023 a été une année de surprises pour le marché obligataire. Les investisseurs s’attendaient à une baisse des taux d’intérêt, mais la résilience de l’économie américaine a maintenu les taux à des niveaux élevés, provoquant ainsi des pertes sur le marché obligataire. Cependant, cette situation a créé des opportunités pour les investisseurs, avec des taux réels positifs qui deviennent de plus en plus attractifs. Les perspectives pour 2024 restent incertaines, mais les investisseurs devront rester vigilants et s’adapter à un marché obligataire en constante évolution.

Check Also

Les Conséquences des Sanctions sur la Russie : Une Analyse Approfondie

Introduction Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les sanctions internationales ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *