Moderna met fin à la production de son vaccin Covid-19 chez Lonza

Une décision inattendue

La collaboration entre Moderna, la société pharmaceutique américaine, et Lonza, le spécialiste suisse de la sous-traitance pharmaceutique, a récemment pris un tournant inattendu. Alors que les deux entreprises avaient conclu un “accord stratégique” en mai 2020 pour une durée de dix ans, Moderna a annoncé sa décision de mettre fin à la production de la substance active de son vaccin contre le Covid-19 sur le site de Lonza à Viège, en Suisse.

Une réduction progressive de la production

Dans un communiqué publié récemment, Moderna a déclaré qu’elle “réduirait progressivement la production de la substance médicamenteuse ARNm pour son vaccin Covid-19 sur le site de Lonza à Viège, en Suisse, au troisième trimestre 2023”. Cette décision semble indiquer une mise en œuvre rapide de cette réduction, ce qui est une surprise compte tenu de l’accord de production à long terme qui liait les deux entreprises.

Des raisons économiques derrière la décision

Moderna a justifié sa décision en invoquant une diminution de la demande liée au Covid-19. Avec la fin de la pandémie, le nombre de personnes se faisant vacciner a diminué, ce qui a eu un impact sur les résultats financiers de Moderna. La société américaine, qui avait émergé comme l’une des premières à mettre un vaccin sur le marché pendant la pandémie, a connu des chiffres rouges pour la première fois depuis l’homologation de son vaccin à la fin de 2020.

L’avenir du partenariat en question

Cette décision de Moderna met en lumière l’incertitude entourant l’avenir du partenariat entre les deux entreprises pharmaceutiques. En 2020, elles avaient mis en service six lignes de production à Viège pour répondre à la demande croissante de vaccins. Lonza avait même du mal à recruter du personnel pour maintenir la cadence en 2021. Cependant, la situation a radicalement changé depuis lors.

Pour l’instant, il n’est pas clair si cette rupture sera à long terme ou si les deux sociétés pourront trouver un terrain d’entente pour continuer leur collaboration. Les discussions concernant les détails de la résiliation sont en cours, selon Lonza.

Flexibilité et adaptation

Lonza, de son côté, affirme que sa capacité de production est flexible et qu’elle peut s’adapter à l’évolution de la demande de ses clients. L’entreprise suisse examine également les possibilités de redéployer le personnel travaillant sur la production du vaccin vers d’autres programmes clients et projets de croissance. Malgré cette décision de Moderna, Lonza continue de croire dans le potentiel thérapeutique de la technologie ARNm et reste déterminée à jouer un rôle clé dans son développement futur.

L’impact sur Moderna et la région de Viège

La fin de la production de la substance active du vaccin Covid-19 chez Lonza aura sans aucun doute un impact significatif sur l’entreprise suisse, ainsi que sur la région de Viège. Lonza avait investi massivement dans ses installations de production pour répondre à la demande de Moderna, et cette décision laisse planer des incertitudes quant à l’avenir de ces installations.

Pour Moderna, cette décision pourrait être une stratégie pour rationaliser ses opérations et économiser sur les coûts de production, en transférant la production de la substance médicamenteuse ARNm vers ses installations internes aux États-Unis et vers de nouvelles installations au Royaume-Uni, au Canada et en Australie.

Conclusion

La fin de la production du vaccin Covid-19 chez Lonza marque un tournant dans la collaboration entre Moderna et l’entreprise suisse. Les raisons derrière cette décision sont liées à la diminution de la demande due à la fin de la pandémie, ainsi qu’à des considérations économiques. L’avenir du partenariat reste incertain, et les deux entreprises sont actuellement engagées dans des discussions pour déterminer les modalités de cette résiliation. Lonza, quant à elle, se montre flexible et déterminée à continuer d’explorer les opportunités offertes par la technologie ARNm.

Check Also

La révolution anti-tabac en Nouvelle-Zélande : un combat entre santé publique et politiques

La Nouvelle-Zélande, un pays réputé pour ses paysages époustouflants et sa qualité de vie, s’est …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *