L’Euro atteint de nouveaux sommets : Quelles conséquences pour les touristes français à l’étranger ?

L’euro surpasse toutes les attentes

C’est avec une grande satisfaction que les touristes français qui passent leurs vacances à l’étranger ont accueilli la nouvelle : l’euro a établi un nouveau record le 14 juillet. La monnaie européenne a en effet progressé cette année par rapport aux principales devises des destinations touristiques telles que les États-Unis, le Canada, la Thaïlande, la Turquie et le Japon.

Ce renforcement de l’euro s’explique en grande partie par la faiblesse du dollar américain, qui a connu une baisse de 2 % la semaine dernière et de 3,5 % depuis le début de l’année. Les marchés estiment que la Réserve fédérale américaine approche de la fin de son cycle de hausse des taux, contrairement à la Banque centrale européenne (BCE).

Selon George Saravelos, stratège à la Deutsche Bank, les prévisions d’une hausse de l’euro à 1,15 dollar d’ici la fin de l’année et à 1,20 dollar en 2024 reposent principalement sur la dépréciation du dollar plutôt que sur la performance de la monnaie européenne.

Un retour aux niveaux d’avant la crise

Avec un taux de change de 1,1250 dollar, l’euro est revenu à son niveau d’avant la guerre en Ukraine. Cette période tumultueuse avait entraîné une chute de l’euro sous la parité avec le dollar, atteignant ainsi son plus bas niveau en 20 ans.

La devise européenne a également progressé de 9 % par rapport au yuan chinois et de 11 % par rapport au yen japonais. En ce qui concerne les grandes monnaies des pays du BRIC, l’euro progresse respectivement de 4 % et de 28 % contre la roupie indienne et le rouble russe.

Le taux de change global nominal de l’euro, calculé par la Banque centrale européenne (BCE), a augmenté de 4 % cette année et a dépassé son plus haut niveau de 2009. Cependant, il progresse moins rapidement que l’inflation (+5,5 %). En termes réels, c’est-à-dire corrigé de l’inflation, l’euro reste encore très en dessous (-18 %) de son plus haut niveau de 2008.

Des perspectives économiques mitigées

Malgré la vigueur actuelle de la devise européenne, les perspectives économiques de la zone euro, en particulier dans ses plus grandes économies, ne justifient pas une telle hausse. La récession probable en Allemagne en 2023 et la faible activité en France présagent une année morose en Europe.

Au vu de la détérioration des fondamentaux économiques, Robin Brooks, chef économiste de l’Institut de la Finance Internationale, constate que l’euro est fortement surévalué. En temps normal, lorsqu’une économie subit un choc, sa monnaie devrait baisser afin d’amortir l’impact et de rendre les exportations plus compétitives. Ce n’est malheureusement pas le cas actuellement.

Les hausses de taux prévues par la Banque centrale européenne vont soutenir la monnaie unique, ce qui contribuera à faire baisser l’inflation, mais augmentera les risques de récession. Un euro fort pourrait alors être synonyme de faiblesse économique.

Entre l’inflation et la stagnation de l’activité économique, les particuliers ne se montrent guère enthousiastes quant à la conjoncture en Europe. Selon le dernier sondage de l’Eurobaromètre de la Commission européenne, un Européen sur deux juge la situation économique mauvaise, et six sur dix estiment que c’est également le cas dans leur pays. Malgré cela, la monnaie commune reste très populaire parmi les pays de la zone euro, avec un soutien de 78 % de leurs citoyens, légèrement en baisse par rapport au record de 80 % de l’année précédente.

L’euro fort présente des avantages pour les touristes français à l’étranger, car il leur permet d’avoir plus de pouvoir d’achat dans les pays où l’euro est plus fort que la devise locale. Cela signifie qu’ils peuvent profiter de tarifs plus avantageux pour les hébergements, les repas et les activités touristiques. Cependant, il est important de noter que la force de l’euro peut également entraîner une hausse des prix dans les pays où la devise locale est plus faible, ce qui pourrait compenser partiellement les avantages d’une monnaie plus forte.

En conclusion, l’euro a atteint de nouveaux sommets, ce qui présente à la fois des avantages et des inconvénients pour les touristes français à l’étranger. Alors que cela leur offre un pouvoir d’achat plus élevé dans certains pays, cela peut également entraîner une hausse des prix dans d’autres destinations. Il est important de planifier ses dépenses et de prendre en compte les fluctuations des taux de change lors de la préparation d’un voyage à l’étranger.

Check Also

Un Nouveau Test Sanguin Révolutionnaire pour la Détection Précoce de la Maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson, une affection neurodégénérative progressive, touche des millions de personnes dans le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *