Twitter limite temporairement la lecture de tweets pour contenir l’utilisation massive de données

Les nouvelles restrictions imposées par Elon Musk sur Twitter

Le PDG d’entreprises telles que SpaceX et Tesla, Elon Musk, a annoncé samedi dernier que Twitter allait temporairement restreindre la lecture de tweets afin de limiter l’utilisation massive de données du réseau social par des tiers, notamment pour alimenter les modèles d’intelligence artificielle. Cette décision vise à remédier aux niveaux extrêmes de recueil de données et de manipulation de système auxquels le réseau social a été confronté.

Concrètement, la plateforme va désormais limiter le nombre de tweets pouvant être lus quotidiennement. Ainsi, les comptes vérifiés pourront lire jusqu’à 10 000 messages par jour, tandis que les utilisateurs non vérifiés seront limités à 1 000 tweets et les nouveaux comptes non vérifiés à 500 tweets par jour. Ces seuils ont été fixés par Elon Musk, qui a expliqué cette décision dans un tweet.

Avant cette annonce, Elon Musk avait déjà pris une mesure visant à améliorer la sécurité et la protection des données sur Twitter. Il a décidé que les utilisateurs devront se connecter et donner leurs identifiants pour pouvoir lire des messages sur le réseau. Cette mesure vise à empêcher des centaines d’organisations de glaner des données de manière agressive, perturbant ainsi l’utilisation normale du réseau par les internautes.

Les conséquences de la collecte massive de données

En limitant le nombre de tweets pouvant être lus par compte, Elon Musk cherche à empêcher les organisations de recueillir des quantités massives de données, notamment pour développer des modèles d’intelligence artificielle générative. Ces modèles génératifs sont capables de répondre de manière similaire à une personne humaine lors de conversations en langage courant.

Pour entraîner ces modèles, les entreprises doivent fournir de nombreux exemples de conversations à l’interface. Cela nécessite de collecter d’importantes quantités de données provenant de diverses sources, y compris des réseaux sociaux tels que Twitter. Elon Musk souligne que de nombreuses entreprises, des start-ups aux plus grands groupes du monde, collectent déjà massivement des données à cette fin. Cependant, cette collecte de données nécessite des ressources supplémentaires, telles que des serveurs, pour les entreprises spécialisées dans l’IA.

Elon Musk critique également la valorisation excessive de certaines start-ups spécialisées dans l’IA. Selon lui, il est frustrant de devoir ajouter de nombreux serveurs pour justifier cette valorisation indécente, qui est le résultat de la nécessité de collecter davantage de données pour alimenter les modèles d’IA.

Les défis de l’IA générative pour les réseaux sociaux

Twitter n’est pas la seule plateforme confrontée aux défis posés par l’IA générative et le développement de services basés sur des modèles de langage. En juin dernier, la plateforme de discussions Reddit a augmenté les tarifs qu’elle facture aux développeurs tiers pour l’utilisation des données et des conversations publiées sur son site.

Cette décision a suscité une vive réaction, car ces plateformes donnaient jusqu’à présent un accès abordable, voire gratuit, aux données publiques de leur site dans le but de favoriser le développement d’un écosystème dynamique. Cependant, en raison des défis techniques et des coûts associés à la collecte et à l’utilisation de ces données, les plateformes sont contraintes de revoir leurs politiques.

Il est donc essentiel pour les réseaux sociaux de trouver un équilibre entre la protection des données des utilisateurs et la promotion de l’innovation et du développement de l’IA générative. Les nouvelles restrictions imposées par Elon Musk sur Twitter font partie des mesures prises pour réguler l’utilisation des données et maintenir un équilibre entre les intérêts des utilisateurs et ceux des développeurs tiers.

En conclusion, les récentes annonces d’Elon Musk concernant les restrictions temporaires de lecture des tweets sur Twitter visent à contenir l’utilisation massive de données du réseau social par des tiers. Ces mesures sont nécessaires pour protéger les données des utilisateurs et maintenir un équilibre entre les intérêts des utilisateurs et ceux des entreprises spécialisées dans l’IA. Il sera intéressant de suivre l’évolution de ces politiques et de voir comment elles affecteront l’écosystème des réseaux sociaux et le développement de l’IA générative.

Check Also

Le Royaume-Uni en 2024 : Un Début d’Année Prometteur Malgré des Défis Persistants

Introduction En ce début d’année 2024, l’économie britannique montre des signes encourageants de reprise après …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *