Scandale à la Maison Blanche : Trump exhibait des documents « ultra-secrets »

Une révélation explosive de CNN

Dans une révélation choc, la chaîne d’information américaine CNN a diffusé un enregistrement datant de 2021, où l’on entend l’ancien président américain, Donald Trump, admettre qu’il possède des documents classifiés. Cet enregistrement, qui a été diffusé lors de l’émission «Anderson Cooper 360», apporte de nouveaux éléments à l’affaire d’accusation de Donald Trump pour mauvaise gestion d’informations classifiées.

Un document secret du Pentagone

Dans cet enregistrement, l’ancien président fait référence à un document secret du Pentagone qui contient des plans d’attaque contre l’Iran. «Voici les documents», dit-il lors d’une conversation sur les plans d’attaque du Pentagone. Cette citation n’apparaît pas dans l’acte d’accusation.

Au cours de cet enregistrement audio de deux minutes, Donald Trump et ses collaborateurs font également des plaisanteries sur les courriels d’Hillary Clinton, après que l’ancien président a déclaré que le document était une «information secrète». «Hillary imprimait cela tout le temps, vous savez. Ses courriels privés», a déclaré un collaborateur de M. Trump.

«Cela a été fait par les militaires et m’a été remis»

Trump fait référence à des documents qu’il qualifie de « ultra-secrets », et, selon l’enregistrement, les montre à d’autres personnes dans la pièce. Il se vante ensuite auprès de son collaborateur : « Cela a été fait par les militaires et m’a été remis », ajoutant que le document reste classifié.

« Tu vois, en tant que président, j’aurais pu le déclassifier ». Et « Maintenant, je ne peux pas, vous savez, mais c’est toujours un secret. » Conscient de l’illégalité de la détention de tels documents, son collaborateur commente : « Maintenant, nous avons un problème ».

Des précisions sur l’acte d’accusation

L’acte d’accusation comprend des ellipses que vient remplir l’enregistrement obtenu par CNN. Celui-ci montre que Trump et son assistant commencent à parler des courriels de Clinton et de Weiner, dont l’ordinateur portable a amené le FBI à rouvrir brièvement son enquête sur sa manipulation d’informations classifiées dans les jours précédant l’élection de 2016 qu’elle a perdue face à Trump.

En début juin, Donald Trump a plaidé non coupable de 37 chefs d’accusation liés à la manipulation présumée de documents classifiés conservés dans son centre de villégiature de Mar-a-Lago, à Palm Beach, en Floride.

Une interview à Bedminster

L’enregistrement audio provient d’une interview que Donald Trump a accordée en juillet 2021 dans son complexe de Bedminster à des personnes travaillant sur les mémoires de Mark Meadows, l’ancien chef de cabinet de Donald Trump. L’acte d’accusation de l’avocat spécial, Jack Smith, allègue que les personnes présentes – un écrivain, un éditeur et deux membres du personnel de Trump – ont reçu des informations classifiées sur le plan d’attaque de l’Iran. Cet épisode est l’un des deux mentionnés dans l’acte d’accusation où les procureurs affirment que Donald Trump a montré des informations classifiées à d’autres personnes qui n’avaient pas d’habilitation de sécurité. Le bureau de l’avocat spécial s’est refusé à tout commentaire.

La réaction de la campagne Trump

Le porte-parole de la campagne Trump, Steven Cheung, a déclaré dans un communiqué que «l’enregistrement audio fournit un contexte qui prouve, une fois de plus, que le président Trump n’a rien fait de mal».

Cependant, cette déclaration ne semble pas suffisante pour calmer la tempête politique qui s’annonce. Les révélations de CNN pourraient avoir des conséquences majeures sur l’avenir politique de l’ancien président. Les prochains jours seront cruciaux pour déterminer si ces accusations auront un impact sur la possibilité pour Trump de se présenter à nouveau à la présidence.

Un scandale qui pourrait changer la donne

Ce scandale pourrait bien changer la donne dans la politique américaine. Si les accusations portées contre Trump sont prouvées, cela pourrait non seulement nuire à sa réputation, mais aussi avoir des conséquences juridiques sérieuses. Il est possible que l’ancien président soit poursuivi pour avoir enfreint les lois sur la sécurité nationale, ce qui pourrait entraîner des peines de prison.

En outre, ces révélations pourraient également avoir un impact sur le Parti républicain. Si Trump est reconnu coupable, cela pourrait diviser le parti et entraîner une perte de soutien pour les candidats républicains lors des prochaines élections.

En conclusion, cette affaire est loin d’être terminée et promet de nombreux rebondissements dans les semaines et les mois à venir. Les révélations de CNN ont ouvert une nouvelle boîte de Pandore dans la politique américaine, et il est difficile de prévoir ce qui en sortira.

Check Also

Chine : Une croissance économique robuste malgré les défis mondiaux

Un démarrage inattendu pour l’économie chinoise L’économie chinoise a entamé l’année avec une vigueur inattendue, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *