Comment Ford se réinvente dans l’électrique : Leçons à retenir pour Tesla et les autres constructeurs

Introduction

Dans un monde en pleine transition vers l’électrification des véhicules, les constructeurs automobiles doivent se réinventer pour rester compétitifs. Ford, un constructeur historique avec 120 ans d’existence, fait face à ce défi en adoptant une approche audacieuse. Sous la direction de Jim Farley, Ford cherche à tirer des leçons des disrupteurs de l’industrie, notamment Tesla, tout en capitalisant sur ses propres forces. Cet article explore comment Ford se réinvente dans le domaine de l’électrique et ce que Tesla et les autres constructeurs peuvent apprendre de cette transformation.

Des “vieilles bagnoles” à la réinvention

Pendant longtemps, les investisseurs considéraient les constructeurs automobiles traditionnels comme des “vieilles bagnoles” avec une croissance limitée, des marges faibles et une capacité à détruire la valeur actionnariale. Ford a connu une baisse significative de sa capitalisation boursière, passant de 100 milliards de dollars à 57 milliards de dollars. Cependant, Jim Farley, tel un pilote de course intrépide, a entrepris de réorganiser l’entreprise en trois unités, mettant l’accent sur les véhicules électriques, les voitures thermiques à forte marge et les véhicules utilitaires légers. Son objectif est d’accroître les marges d’exploitation de Ford et de transformer les pertes liées aux véhicules électriques en bénéfices.

Les leçons de Tesla : internaliser la chaîne de production

Jim Farley reconnaît l’influence de Tesla sur la réflexion de Ford. Tesla a prouvé que les véhicules électriques peuvent générer des bénéfices substantiels, ce qui était une problématique pour les constructeurs traditionnels depuis des années. Afin de réussir sa transition vers l’électrique, Ford suit l’exemple de Tesla en réorganisant sa chaîne d’approvisionnement. Ford s’engage directement avec les entreprises minières pour garantir l’approvisionnement en minéraux pour les batteries. L’entreprise a déjà signé des accords pour assurer 90% de son approvisionnement en lithium et en nickel. Cette stratégie vise à réduire la dépendance envers les raffineurs chinois et à bénéficier des subventions liées à la production “made in America”. Ford prévoit même de produire les batteries les moins chères d’Amérique dans son usine du Michigan.

Simplifier l’offre pour plus d’agilité

Pour mieux négocier les évolutions de l’industrie, Ford s’inspire de la philosophie de Tesla en simplifiant son offre. Tesla ne propose que quatre modèles avec peu d’options de personnalisation, tandis que la prochaine génération de pick-up électriques de Ford sera proposée en sept versions de base. Cette réduction de la complexité permet à Ford d’adopter des architectures communes pour ses véhicules électriques, partageant ainsi des bases mécaniques et logicielles communes. Cette approche favorise l’agilité de l’entreprise face aux défis de l’industrie en constante évolution.

Des partenariats dans la recharge et les logiciels

Si Ford suit certaines stratégies de Tesla, il diffère sur d’autres aspects. Alors que Tesla développe son propre écosystème comprenant des systèmes d’infodivertissement et un réseau de recharge, Ford se concentre principalement sur la fabrication de véhicules et externalise certaines activités. Ford a récemment signé un accord avec Tesla pour permettre aux véhicules électriques Ford d’accéder au réseau nord-américain Supercharger de Tesla. De plus, Ford choisit de s’appuyer sur des partenaires externes pour de nombreux logiciels embarqués. Bien que certains constructeurs automobiles voient les logiciels comme un moyen de différenciation et de génération de revenus, Ford préfère garder le contrôle des programmes informatiques dans des domaines critiques tels que la sécurité. Cependant, Ford reconnaît avoir perdu la bataille du cockpit face aux géants de la technologie.

Conclusion

Ford se réinvente dans l’électrique en tirant des leçons de Tesla tout en capitalisant sur ses propres forces. En internalisant une plus grande partie de sa chaîne d’approvisionnement, en simplifiant son offre et en s’appuyant sur des partenariats stratégiques, Ford se positionne pour réussir dans l’ère de l’électrification. Les autres constructeurs automobiles peuvent apprendre de l’approche de Ford et adapter leurs propres stratégies pour rester compétitifs. La révolution électrique est en marche, et Ford trace sa ligne de course singulière pour se maintenir en tête.

Check Also

Panne Informatique Mondiale du 19 Juillet 2024 : Quand la Technologie Prend une Pause

Imaginez un monde où vos vols sont annulés, vos émissions préférées disparaissent des écrans, et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *