La Russie adapte ses tactiques dans le conflit en Ukraine : Analyse des derniers développements

Une évolution stratégique russe inquiétante

Depuis le début du conflit en Ukraine en février 2022, les tactiques militaires russes ont connu une évolution significative. Là où les premiers mois étaient marqués par des opérations désordonnées, les forces russes ont montré récemment une plus grande discipline et une meilleure adaptation aux tactiques ukrainiennes. Cette évolution a été mise en évidence lors d’une bataille près de la ville ukrainienne de Bakhmut, au cours de laquelle les troupes russes ont réussi à prendre l’avantage sur les forces ukrainiennes, faisant preuve d’un haut niveau de compétence et d’équipement.

Les colonnes blindées russes ne se précipitent plus dans des zones où elles pourraient être rapidement endommagées ou détruites. Les troupes utilisent désormais plus souvent des drones et des attaques de reconnaissance pour localiser les tranchées ukrainiennes avant de frapper. De plus, le groupe de mercenaires Wagner a démontré sa capacité à dépasser les défenseurs ukrainiens grâce à des tactiques améliorées et à des rangs jetables.

D’un autre côté, l’Ukraine s’est également préparée à une contre-offensive depuis longtemps attendue. Elle dispose d’une armée bien armée, soutenue par des technologies de communication améliorées et des armes américaines et européennes. Cependant, les forces russes ont également amélioré leurs défenses, leur coordination de l’artillerie et leur soutien aérien, ce qui promet une campagne très différente des premiers jours de la guerre. Ces améliorations, selon les responsables occidentaux, rendront probablement la Russie un adversaire plus redoutable, en particulier dans une posture défensive qui joue sur ses forces sur le champ de bataille. Cette stratégie défensive est loin du plan initial de la Russie qui visait une invasion à grande échelle et une défaite de l’Ukraine.

Des tactiques russes en constante évolution

Bien que les capacités militaires de la Russie demeurent inégales le long de la ligne de front de près de 600 miles, il est clair que les tactiques russes ont connu des améliorations notables. L’utilisation de prisonniers de guerre dans les opérations russes et l’adoption de drones kamikazes ou de bombes guidées larguées par air sont des exemples de cette évolution.

Les forces russes cherchent à localiser les postes de commandement des compagnies et des brigades ukrainiennes afin de perturber au maximum les communications entre les unités. Pour ce faire, elles utilisent des bombardements à longue portée pour détruire ces cibles. De plus, l’armée de l’air russe, qui avait été largement neutralisée depuis l’invasion, a adapté ses tactiques et ses munitions, notamment les bombes guidées, pour attaquer les forces ukrainiennes sans risquer leurs avions.

Cependant, malgré ces améliorations tactiques, les responsables américains estiment que le succès russe à Bakhmut est principalement dû à la volonté du groupe Wagner de sacrifier des prisonniers dans la bataille, quel qu’en soit le coût en vies humaines. Les soldats ukrainiens sur le terrain ont cependant observé autre chose. Ils ont témoigné de combattants professionnels de Wagner coordonnant des tirs terrestres et d’artillerie sur les positions ukrainiennes, puis les contournant rapidement à l’aide de petites équipes.

Les limites des tactiques russes

Bien que les tactiques russes aient connu des améliorations, cela ne s’est pas encore traduit de manière généralisée. Les soldats russes les plus expérimentés sont morts au début de la guerre. Ceux qui combattent actuellement, y compris les forces récemment mobilisées et moins entraînées, peinent à mener des opérations offensives et à coordonner les mouvements de grandes unités militaires. De plus, les pertes significatives de chars russes en 2022 font qu’ils sont désormais souvent maintenus en réserve pour être utilisés comme artillerie.

L’évolution des tactiques russes peut être observée à la fois grâce à la surveillance par drone et depuis les tranchées ukrainiennes. Les soldats ukrainiens témoignent de défenses russes mieux construites, notamment des bunkers profonds et difficiles à repérer. Cela pose des défis redoutables, et il est encore trop tôt pour juger si l’Ukraine pourra les surmonter. Les défenses russes sont disposées en plusieurs couches et, malgré les revers et les pertes subis depuis des mois, les troupes russes ont montré une détermination à continuer le combat.

Il est également important de noter que les forces russes disposent de défenses aériennes puissantes, ainsi que de capacités de brouillage des radios et de neutralisation des drones. À mesure que les forces ukrainiennes avancent, elles seront davantage exposées aux attaques aériennes russes.

Conclusion

Le conflit en Ukraine continue d’évoluer avec des adaptations tactiques des deux côtés. La Russie a amélioré sa capacité défensive et s’adapte aux tactiques ukrainiennes, tandis que l’Ukraine cherche à contrer ces évolutions en utilisant des stratégies de retraite destructrices. La situation reste instable et l’issue du conflit reste incertaine.

Il est essentiel que la communauté internationale continue de suivre de près l’évolution de ce conflit et de soutenir les efforts visant à trouver une solution pacifique. Une résolution politique durable reste le seul moyen de mettre fin à cette crise et de restaurer la stabilité en Ukraine.

Check Also

La Mer Rouge, épicentre de tensions géopolitiques : le drone MQ-9 Reaper et la montée des hostilités

La Mer Rouge, longtemps perçue comme un simple passage maritime reliant l’océan Indien à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *