La Chine réalise son premier vol habité avec un astronaute civil

L’ouverture d’une nouvelle ère spatiale

La Chine va marquer un tournant historique dans son programme spatial en envoyant, pour la première fois de son histoire, un astronaute civil dans l’espace. Cette mission habitée vers la station spatiale Tiangong marque une nouvelle étape dans les ambitions d’exploration spatiale de la Chine, qui cherche à repousser les limites de l’atmosphère terrestre.

Gui Haichao, un “spécialiste de charge utile” pour cette mission pionnière

Gui Haichao, professeur à l’Université d’aéronautique et d’astronautique de Pékin, sera le premier astronaute civil chinois à se rendre dans l’espace. Jusqu’à présent, tous les astronautes chinois étaient issus de l’Armée populaire de libération. Gui Haichao sera principalement responsable de la gestion en orbite des charges utiles consacrées à des expériences en sciences spatiales.

Une mission conjointe avec des astronautes expérimentés

Aux côtés de Gui Haichao, deux astronautes expérimentés seront présents lors de cette mission historique. Le commandant de la mission Shenzhou-16, Jing Haipeng, et l’astronaute Zhu Yangzhu accompagneront l’astronaute civil dans cette aventure spatiale.

Décollage imminent de la base de lancement de Jiuquan

Le décollage est prévu pour mardi à 09h31 heure locale (01h31 GMT) depuis la base de lancement de Jiuquan, située dans le nord-ouest de la Chine. L’équipage s’envolera à bord du vaisseau Shenzhou-16 vers la station spatiale Tiangong, prêt à relever les défis de cette mission historique.

Gui Haichao, un astronaute civil issu d’une “famille ordinaire”

Gui Haichao est originaire de la province du Yunnan, à l’ouest de la Chine, et provient d’une “famille ordinaire”. Sa passion pour l’aérospatiale est née en 2003, lorsqu’il a suivi sur la radio de son campus le vol du premier astronaute chinois dans l’espace. Depuis lors, il a travaillé dur pour réaliser son rêve de participer à une mission spatiale.

Les ambitieux projets spatiaux de la Chine

Sous la présidence de Xi Jinping, la Chine multiplie les projets liés à l’exploration spatiale. Le pays a investi des milliards d’euros dans son programme spatial, piloté par l’armée, lui permettant ainsi de rattraper son retard par rapport aux États-Unis et à la Russie.

En 2003, la Chine a réalisé son premier vol habité, et depuis fin 2022, sa station spatiale Tiangong est pleinement opérationnelle. En 2019, un engin chinois s’est posé sur la face cachée de la Lune, et en 2021, la Chine a réussi à faire atterrir un petit robot sur Mars. Le pays prévoit également d’envoyer un équipage vers la Lune d’ici 2029.

Tiangong, une station spatiale avancée

La station spatiale Tiangong, composée de plusieurs modules, est un bijou technologique. Elle est équipée d’un système d’horloge atomique froide, une première pour l’espace. Tiangong évoluera en orbite terrestre basse à une altitude de 400 à 450 kilomètres pendant au moins 10 ans, permettant ainsi à la Chine de maintenir une présence humaine durable dans l’espace.

Des équipages et des expériences scientifiques en continu

Des équipages se relaieront à bord de la station Tiangong pour assurer une présence continue. Ils mèneront des expériences scientifiques de pointe et testeront de nouvelles technologies dans le but de repousser toujours plus loin les limites de la connaissance humaine.

Une coopération ouverte à de nouvelles opportunités

Bien que la Chine n’envisage pas d’utiliser la station Tiangong à des fins de coopération internationale à grande échelle comme la Station spatiale internationale, le pays se montre ouvert à d’éventuelles collaborations dont la portée reste à définir. Après avoir été écartée de la Station spatiale internationale en 2011, la Chine continue de poursuivre ses ambitions spatiales de manière indépendante.

Conclusion

Le vol habité de l’astronaute civil Gui Haichao vers la station spatiale Tiangong marque une étape importante dans l’histoire spatiale de la Chine. Ce premier pas vers une exploration spatiale ouverte à tous représente un véritable défi technologique et ouvre la voie à de nouvelles opportunités scientifiques et technologiques. La Chine confirme ainsi son ambition de devenir un acteur majeur dans la conquête de l’espace.

Check Also

La Nouvelle Ère de Bombardier : Inauguration d’un Centre de Montage Innovant à l’Aéroport Pearson

Le secteur de l’aviation d’affaires assiste à un tournant historique avec le transfert des opérations …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *