L’Ukraine affûte son épée : l’anticipation de la contre-offensive

L’incertitude plane sur le début de la contre-offensive ukrainienne

Depuis la fin de l’hiver, le monde a les yeux rivés sur l’Ukraine, attendant avec anticipation le début de la contre-offensive ukrainienne. L’état-major ukrainien a réussi à garder les détails de ses opérations sous le boisseau, suscitant des spéculations sur le moment et le lieu de l’attaque. « C’est comme naviguer dans un océan d’inconnues. Le lieu et le moment de la contre-offensive ukrainienne restent un mystère », observe Léon Deschamps, expert en stratégie militaire à l’Institut de recherche sur la stratégie (IRS).

Préparation intensive du champ de bataille par l’Ukraine

Une chose est sûre : l’Ukraine prépare intensément le terrain pour ses opérations. Les frappes sur les installations logistiques russes se sont intensifiées ces dernières semaines, ciblant les zones les plus éloignées du front. Les dépôts de carburant et de munitions, les nœuds ferroviaires, les infrastructures de télécommunications, les postes de commandement et les cantonnements de soldats sont visés jour et nuit par des obus, des roquettes et des drones ukrainiens.

La campagne d’artillerie, un précurseur à une grande offensive

Cette campagne d’artillerie, connue sous le nom de « modelage » dans le jargon militaire, est un prélude à toute grande offensive. Elle vise à affaiblir l’ennemi en détruisant ses dispositifs de soutien et en le forçant à les reculer loin du front. La doctrine militaire russe, qui privilégie l’utilisation des chemins de fer pour le ravitaillement des troupes, offre aux Ukrainiens une certaine marge de manœuvre. « Il est plus facile de détruire une voie ferrée qu’une route, et c’est plus difficile à réparer », révèle une source militaire.

Les Ukrainiens utilisent des missiles de longue portée et mènent des opérations de sabotage

Pour mener leur « modelage », les Ukrainiens utilisent du matériel occidental comme les lance-roquettes Himars, capables d’atteindre des cibles situées jusqu’à 70 ou même 150 kilomètres avec des bombes guidées GLSDB. Ils ont également reçu des missiles britanniques air-sol Storm Shadow, dont la portée dépasse 250 kilomètres. Les Ukrainiens ont également multiplié les opérations de sabotage dans les territoires occupés et sur le sol russe.

Le rôle stratégique et psychologique du “modelage”

Au-delà de son utilité tactique, le « modelage » joue également un rôle cognitif en perturbant l’état-major ennemi. En frappant divers points du front, parfois très éloignés les uns des autres, les Ukrainiens forcent les Russes à disperser leurs troupes, anticipant une éventuelle contre-offensive. « L’idée est de créer une confusion chez l’ennemi en lui faisant croire à des menaces inexistantes », explique Pierre Charpentier, chercheur au Centre d’analyse et de prévision des risques internationaux et rédacteur en chef du magazine Défense & Sécurité Internationale.

Les stocks de munitions occidentaux sous pression

Malgré la stratégie astucieuse de l’Ukraine, les experts mettent en garde contre une consommation excessive de munitions lors du « modelage » en profondeur. La nécessité de disloquer les fortifications ennemies consomme trois à quatre fois plus de munitions qu’un tir de barrage, destiné à empêcher les soldats de sortir de leurs tranchées, explique Léon Deschamps.

La surprise comme alliée dans la stratégie ukrainienne

Malgré la pression sur les stocks de munitions, les analystes militaires ne croient pas que cela retardera le début de la contre-offensive ukrainienne. En effet, le « modelage » n’exclut pas l’utilisation de l’effet de surprise. En septembre 2022, les Ukrainiens ont lancé une contre-attaque dans la région de Kharkiv sans campagne d’artillerie préalable, misant tout sur la vitesse et l’effet de surprise. Ce choix audacieux s’est avéré payant : en quelques semaines, les forces de Kiev ont libéré plus de 500 localités et 12 000 kilomètres carrés de leur territoire.

Conclusion

Alors que le monde attend avec impatience le début de la contre-offensive ukrainienne, il est clair que l’Ukraine a une stratégie en place. Malgré les défis, le pays semble déterminé à reprendre le contrôle de son territoire et à contrer les forces russes avec détermination et ingéniosité.

Check Also

L’Affaire Scarlett Johansson et OpenAI : Une Voix qui Fait Débat

OpenAI et l’Intelligence Artificielle : Une Collaboration Ambitieuse La Proposition Inattendue En septembre dernier, une …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *