La sécheresse menace l’agriculture espagnole : une crise de l’eau en vue

La sécheresse met en danger la production d’olives en Espagne

L’Espagne, leader mondial dans la production d’huile d’olive, est confrontée à une crise sans précédent. La sécheresse prolongée met en danger la récolte de l’hiver prochain. Même si les pluies commençaient à tomber, il serait trop tard pour la majorité des oliviers. La floraison n’a pas eu lieu, ce qui signifie qu’il n’y aura pas de fruits à récolter.

Dans la province d’Andalousie, où la vie tourne autour de l’olive, les réserves d’eau s’épuisent rapidement. Les collines, autrefois verdoyantes d’oliveraies, sont maintenant menacées par la sécheresse. La production d’huile d’olive, qui représente un tiers de la production espagnole, est en danger.

Le vol d’eau et les prélèvements illégaux exacerbent la crise

La sécheresse intense que l’Espagne a connue cette année a mis en lumière une série de problèmes liés au vol d’eau et aux prélèvements illégaux. Que ce soit pour irriguer les champs de fraises de Huelva ou pour soutenir les cultures d’avocats et de mangues près de Malaga, l’eau est devenue une ressource précieuse et convoitée.

Ces pratiques, longtemps ignorées, sont maintenant sous les projecteurs. Les administrations sont critiquées pour leur manque de contrôle et leur lenteur à réagir. La question est de savoir comment gérer ces problèmes tout en préservant l’agriculture espagnole, qui est un pilier de l’économie du pays.

L’Espagne, le potager de l’Europe, en danger

L’Espagne, souvent surnommée le “potager de l’Europe”, est confrontée à une crise majeure. Les agriculteurs craignent de perdre leurs cultures et leurs arbres fruitiers. La sécheresse intense touche 80% de la surface agricole du pays, mettant en péril des millions d’hectares de céréales.

Dans la région de Lérida, au pied des Pyrénées catalanes, la situation est particulièrement critique. Sans neige cet hiver pour alimenter les rivières, ni pluies ce printemps, les agriculteurs ont dû faire face à des températures dépassant les 40 degrés en avril.

La nécessité de rationaliser et de moderniser l’irrigation

Face à cette crise, il est urgent de rationaliser et de moderniser l’utilisation de l’eau. L’irrigation goutte à goutte s’est avérée très efficace et offre encore une grande marge de progression. En Espagne, 22% de l’irrigation se fait encore par inondation, une pratique qui n’a plus de sens aujourd’hui.

Le gouvernement espagnol a récemment annoncé un plan d’urgence de 2,19 milliards d’euros pour moderniser les infrastructures hydrauliques et soutenir les agriculteurs. Ce plan comprend 636 millions d’euros d’aides directes pour faire face à la sécheresse.

Conclusion

La sécheresse en Espagne est une crise qui dépasse les frontières du pays. Elle met en lumière les défis auxquels l’agriculture mondiale est confrontée face au changement climatique. La rationalisation de l’irrigation et la modernisation des infrastructures hydrauliques sont des étapes cruciales pour assurer la durabilité de l’agriculture. Cependant, ces mesures ne seront efficaces que si elles sont accompagnées d’une prise de conscience collective de la valeur de l’eau et de la nécessité de la préserver.

Check Also

Chine : Une croissance économique robuste malgré les défis mondiaux

Un démarrage inattendu pour l’économie chinoise L’économie chinoise a entamé l’année avec une vigueur inattendue, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *