La F.P. Journe FFC : une innovation horlogère inspirée par un langage universel

L’origine de la FFC : une rencontre entre deux maîtres

La montre FFC tient son nom de l’illustre cinéaste américain Francis Ford Coppola. En 2009, Mme Eleonor Coppola a offert à son époux un Chronomètre à Résonance de F.P. Journe, le réputé horloger. Ravi, M. Coppola a invité François-Paul Journe à visiter son domaine viticole, l’Inglenook, situé dans la vallée de Napa. Cette rencontre en 2012 fut le début d’une collaboration artistique entre les deux hommes, qui ont discuté de diverses façons d’indiquer le temps, y compris l’antique méthode de comptage sur les doigts.

Le dactylonomie : une ancienne pratique qui inspire l’innovation

Le dactylonomie, ou comptage sur les doigts, est une pratique ancestrale. De nombreuses cultures à travers l’histoire ont développé des systèmes de dactylonomie, et bien que les chiffres aient largement supplanté ces techniques, la communication manuelle reste pertinente. Par exemple, sur le parquet de la Bourse américaine, les chiffres sont toujours signalés par des gestes de la main.

La FFC : une nouvelle manière d’indiquer le temps

La montre FFC utilise cette ancienne méthode de comptage pour indiquer l’heure de manière unique. Au centre du cadran, une main mécanique, vêtue d’un gant blindé, affiche l’heure à l’aide de douze combinaisons de doigts différentes, chacune changeant instantanément à l’heure pile. Les minutes sont indiquées sur un anneau extérieur qui tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, avec un pointeur triangulaire à 12 heures.

Une complexité mécanique inspirée par un génie de la chirurgie

L’inspiration pour le mécanisme de la main de la montre FFC provient d’un autre grand homme : Ambroise Paré, un chirurgien français du XVIe siècle considéré comme le père de la chirurgie moderne. Paré a créé des prothèses de membres artificielles d’une complexité mécanique impressionnante. Le principe de la main prothétique de Paré, qui ouvre les doigts lorsque l’on appuie sur un bouton et les fait revenir à leur position initiale grâce à des ressorts, est très semblable à celui utilisé pour le gant en titane de la montre FFC.

Un mécanisme d’affichage des heures sautantes

Le système d’affichage des heures de la FFC est remarquablement complexe. L’énergie nécessaire à la manipulation des doigts gravés est extraite d’un seul barillet du mouvement de manufacture Octa 1300, qui offre une réserve de marche de cinq jours. François-Paul Journe a souligné qu’il voulait dès le départ que l’idée fonctionne avec ce calibre sans ajouter de ressort moteur supplémentaire. Pour permettre le fonctionnement des doigts gravés, un “remontoir d’égalité” est actionné par le mouvement chaque heure pendant quarante minutes, entre le train d’engrenages principal et l’affichage.

Chaque heure, un mécanisme d’échappement libère l’énergie accumulée du barillet, et une fourchette spécifique active les dix cames responsables de l’opération d’affichage “numérique”. Ces cames, visibles sur le côté gauche du cadran, sont installées sur un axe mobile et effectuent un cercle complet en 12 heures. Chaque came manipule un levier par doigt, permettant aux doigts de se déployer ou de se rétracter avec un minimum de frottement. Naturellement, ce système a été conçu pour ne pas affecter les qualités chronométriques de la montre.

Esthétique et réalisation impressionnantes

Le boîtier en platine de la FFC s’adapte confortablement au poignet, et l’esthétique de la montre est impressionnante. Étonnamment, le gant avec des doigts mobiles et le mécanisme complexe qui permet l’affichage des heures et des minutes sont intégrés dans un boîtier de 42mm d’épaisseur de seulement 10.7mm. La finition du boîtier et du mouvement est du plus haut niveau, et la main gantée est gravée de façon très réaliste. Les ponts en titane ont reçu un traitement Titalyt qui leur confère une couleur gris foncé et améliore encore leurs qualités, comme la dureté et la résistance à la corrosion.

Un accomplissement exceptionnel dans l’horlogerie

La montre FFC est le fruit de plus de huit ans de travail de la part de François-Paul Journe. Selon lui, “le plus important en horlogerie est ce qui est le moins visible. Dans ce cas, il s’agissait de faire bouger cinq doigts avec le moins d’effort possible”. Mission accomplie : Invenit et Fecit.

François-Paul Journe, avec cette réalisation, a démontré une fois de plus pourquoi il est considéré comme l’un des plus grands horlogers de notre époque. La montre FFC, avec son affichage de l’heure inspiré de la dactylonomie, témoigne de l’innovation continue et de l’excellence artisanale qui caractérisent sa manufacture.

En 2021, le prototype FFC Bleu a été vendu à l’enchère Only Watch pour la somme de CHF 4,5 millions, établissant un record pour une montre F.P. Journe et probablement pour toute montre mise aux enchères par un horloger indépendant. C’est cette somme importante qui a attiré l’attention du public, et la montre a suscité une fascination avec ses nombreuses histoires à raconter. En 2023, François-Paul Journe a annoncé la petite série de production de la FFC. Aujourd’hui, nous sommes ravis de partager avec vous notre expérience de cette pièce horlogère innovante.

Pour conclure, la montre FFC est une célébration de l’innovation, de l’artisanat et de la tradition. Elle témoigne du talent de François-Paul Journe et de sa passion pour la création de montres qui dépassent les attentes. Bien que son mécanisme puisse sembler simple, le développement de la FFC a nécessité des années de recherche et de tests pour parvenir à une réalisation parfaitement exécutée. Et c’est précisément cette dévotion et cet engagement envers l’excellence qui font de la montre FFC un véritable chef-d’œuvre de l’horlogerie.

C’est avec plaisir que nous avons eu l’occasion de découvrir cette pièce horlogère ingénieuse de près et nous sommes impatients de vous faire partager nos impressions.

Check Also

Armin Strom : Une Édition Unique de la Gravity Equal Force Ultimate Sapphire en Violet

Une Fusion de Mécanique Magistrale et d’Art Chromatique Armin Strom, reconnu pour son savoir-faire horloger …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *