Controverse européenne autour des déclarations de l’ambassadeur chinois en France sur la Crimée

Les propos de Lu Shaye suscitent l’indignation en Europe

Les récentes déclarations de l’ambassadeur de Chine en France, Lu Shaye, ont provoqué un vif émoi non seulement en France, mais également dans toute l’Europe. Ses propos, qui remettent en question la souveraineté et l’intégrité territoriale de certains pays européens, ont conduit à une convocation par le Quai d’Orsay.

Un ambassadeur au discours polémique

Lu Shaye, déjà connu pour ses diatribes virulentes, a semé le doute sur les intentions de Pékin concernant la guerre en Ukraine. Ses déclarations semblent aller à l’encontre de la position traditionnelle de la Chine sur les frontières issues de l’éclatement de l’URSS en 1991.

La Crimée, point de discorde

L’ambassadeur chinois a également abordé la question de la Crimée, dont l’annexion par la Russie en 2014 est considérée comme le point de départ de l’agression de l’Ukraine. Ses propos sur la Crimée ont suscité la colère de l’Ukraine, qui prépare actuellement une contre-offensive pour reprendre les territoires occupés par l’armée russe.

Réactions des États baltes

Les trois États baltes, occupés par l’URSS jusqu’à leur indépendance en 1990 et 1991, ont également réagi aux propos de Lu Shaye. Le ministre des affaires étrangères estonien, Margus Tsahkna, a qualifié les déclarations de l’ambassadeur de “faux et de mauvaise interprétation de l’histoire”. Les trois États baltes ont annoncé qu’ils allaient convoquer les diplomates chinois en poste dans leur capitale pour obtenir des explications.

Appel à déclarer Lu Shaye persona non grata

Plusieurs parlementaires européens ont demandé à la ministre des affaires étrangères française, Catherine Colonna, de déclarer Lu Shaye “persona non grata”. Ils estiment que les déclarations de l’ambassadeur chinois violent clairement le droit international et constituent une menace pour la sécurité des pays européens partenaires de la France.

La diplomatie française réagit

La diplomatie française a exprimé sa consternation face aux déclarations de l’ambassadeur chinois. Une porte-parole du Quai d’Orsay a rappelé que l’annexion de la Crimée est “illégale au regard du droit international”. Lu Shaye a été convoqué au Quai d’Orsay, où il a été reçu par Luis Vassy, directeur de cabinet de Mme Colonna.

Un enjeu pour la position de la Chine dans le conflit ukrainien

Les propos de l’ambassadeur chinois soulèvent des interrogations sur la position de la Chine dans la guerre en Ukraine et laissent entrevoir une possible divergence entre Pékin et les pays européens. La France et d’autres pays européens espéraient que la Chine pourrait jouer un rôle constructif dans la résolution de la crise ukrainienne en incitant la Russie à mettre fin à l’agression contre l’Ukraine.

Cependant, les déclarations de Lu Shaye mettent en doute la volonté de Pékin de soutenir pleinement la souveraineté et l’intégrité territoriale des pays européens, notamment l’Ukraine. Il est crucial pour les pays européens de clarifier la position officielle de la Chine sur cette question et d’évaluer si la coopération avec Pékin dans la recherche d’une solution au conflit ukrainien est viable.

Réactions des pays européens et de l’Ukraine

Les propos de l’ambassadeur chinois ont provoqué une vive réaction en Ukraine et dans les pays européens. Le conseiller à la présidence ukrainienne, Mykhaïlo Podoliak, a critiqué sur Twitter la version “absurde” de l’histoire de la Crimée présentée par le diplomate chinois.
Les trois États baltes – Estonie, Lettonie et Lituanie – ont également condamné les propos de Lu Shaye. Le ministre estonien des Affaires étrangères, Margus Tsahkna, a qualifié les déclarations de l’ambassadeur chinois de “fausses et de mauvaise interprétation de l’histoire”. Les États baltes ont annoncé qu’ils convoqueraient les diplomates chinois en poste dans leurs capitales pour obtenir des explications.

Appel à déclarer Lu Shaye persona non grata

Plusieurs parlementaires européens ont signé une tribune dans laquelle ils demandent à la ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, de déclarer Lu Shaye persona non grata. Selon eux, les déclarations de l’ambassadeur chinois violent clairement le droit international et représentent une menace pour la sécurité des pays européens partenaires de la France.
Les signataires de cet appel estiment que si l’ambassadeur exprime un point de vue personnel, il doit être désavoué par les autorités chinoises. Si, en revanche, il relaie le point de vue officiel chinois, cela signifie que toutes les tentatives de collaboration avec Pékin sur la guerre en Ukraine sont sans fondement.

Convocation de l’ambassadeur chinois au Quai d’Orsay

Lu Shaye a été convoqué au Quai d’Orsay, où il a été reçu par Luis Vassy, le directeur de cabinet de Catherine Colonna. La diplomatie française espère envoyer un message clair concernant la position de la France sur la souveraineté et l’intégrité territoriale des pays européens. Les déclarations de l’ambassadeur chinois ont suscité des préoccupations quant à la position de la Chine dans le conflit ukrainien et à la coopération entre Pékin et les pays européens dans la recherche d’une solution à cette crise.

Implications pour les relations entre la Chine et l’Europe

Les propos de Lu Shaye ont eu un impact sur les relations entre la Chine et les pays européens, notamment la France. Ces déclarations pourraient renforcer la méfiance entre Pékin et l’Europe, compliquant les efforts pour trouver une solution diplomatique au conflit en Ukraine.

Les pays européens pourraient percevoir les déclarations de l’ambassadeur chinois comme un signe que Pékin n’est pas pleinement engagé dans le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des nations européennes, ce qui pourrait nuire à la coopération sur d’autres questions d’intérêt commun. Les relations commerciales, les investissements et les projets d’infrastructures pourraient également être affectés par cette situation.

Efforts pour clarifier la position de la Chine

Dans les semaines à venir, les gouvernements européens chercheront à clarifier la position officielle de la Chine sur la question de l’Ukraine et de la Crimée. Des efforts diplomatiques pourraient être déployés pour comprendre si les déclarations de l’ambassadeur Lu Shaye reflètent la position du gouvernement chinois ou s’il s’agit d’un point de vue personnel.
Si la Chine se distancie des propos de l’ambassadeur et réaffirme son engagement envers la souveraineté et l’intégrité territoriale des pays européens, cela pourrait aider à rétablir la confiance et à préserver la coopération sur la résolution de la crise ukrainienne.

Conclusion

Les déclarations de l’ambassadeur chinois Lu Shaye ont soulevé des questions sur la position de la Chine dans le conflit ukrainien et ont créé des tensions entre Pékin et les pays européens. Il est essentiel que la position officielle de la Chine soit clarifiée et que les pays européens évaluent si une coopération avec Pékin sur la guerre en Ukraine est viable. Les implications de cette situation pour les relations entre la Chine et l’Europe pourraient avoir un impact sur la diplomatie, le commerce et les investissements, soulignant l’importance de la résolution de ces tensions.

Check Also

Biden et Trump : Pourquoi un Débat Précoce pour 2024 ?

La Stratégie de Biden pour Inverser la Tendance L’élection présidentielle de 2024 s’annonce palpitante, avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *